• Accueil
  •  > 
  • Livres : Pédagogie de l'architecture, d'hier à aujourd'hui
Rejoignez Cyberarchi : 

Livres : Pédagogie de l'architecture, d'hier à aujourd'hui

© Cyberarchi 2021

Avec 'Les sept lampes de l'architecture', John Ruskin avait tenté, au 19ème siècle, d'établir les "lois éternelles que doit respecter tout artiste, spécialement dans l'acte de construire". Un siècle plus tard, Guy Schneegans, avec '50 petites leçons d'architecture' semble relever le même défi, avec plus d'humour. Et aussi 'L'arbre en milieu urbain'.

 
 
A+
 
a-
 

Les sept lampes de l'architecture (1)

"L'architecture est l'art d'arranger et de décorer les édifices élevés par l'homme quelle que soit leur destination, de façon que leur vue contribue à la santé, à la force et au plaisir de l'esprit. Il est indispensable (...) d'établir avec soin une distinction entre l'Architecture et le Bâtiment ou Construction", écrivait John Ruskin au 19ème siècle.

En étudiant quelles sont les sept grandes lois régissant l'architecture (qu'il appelle sous un titre biblique "Les sept Lampes de l'Architecture*"), l'esthéticien anglais John Ruskin entendait rénover l'architecture en lui dictant des règles rigoureuses, puisées notamment dans une conception de l'art subordonnant le Beau à la Nature.

De ce principe premier, il déduit que ces règles pratiques ne sont à chaque époque que l'expression passagère des lois éternelles qui gouvernent le monde moral, lois que doit respecter tout artiste, spécialement dans l'art de construire qui affecte le plus la vie de l'homme sous le rapport domestique, social, politique et religieux.

* La lampe de sacrifice ; La lampe de vérité ; La lampe de force ; La lampe de beauté ; La lampe de vie ; La lampe du souvenir ; La lampe d'obéissance.

John Ruskin (1819 - 1900)
Ecrivain, critique d'art et réformateur social, John Ruskin a été professeur d'art à Oxford. Ses travaux sur l'art ont eu une très grande influence sur la réflexion esthétique de la deuxième moitié du XIXe siècle et du début du XXe siècle, tant en Angleterre que sur le continent.

Marcel Proust s'est très tôt intéressé à son oeuvre au point d'entreprendre (à sa mort) la traduction de La Bible d'Amiens et de Sésame et les lis. Proust décrit ainsi l'effet décisif de la révélation de Ruskin sur sa propre conception de l'art et de la vie : "Mon admiration pour Ruskin donnait une telle importance aux choses qu'il m'avait fait aimer qu'elles me semblaient chargées d'une valeur plus grande même que celles de la vie".

50 petites leçons d'architecture (2)

"Ce qui est merveilleux quand on travaille sur le terrain ou au contact des matériaux, c'est la permanente remise en question des hypothèses. On prend le risque du réel, ce monument en péril que les univers virtuels tendent peu à peu à déloger de nos façons de vivre". Guy Scheegans.

Ces "50 petites leçons" constituent une forme originale d'enseignement, loin des leçons magistrales données en amphithéâtre. Elles s'adressent aussi bien aux étudiants, futurs étudiants qu'aux 'amateurs' d'architecture. Une méthode qui repose sur l'action et l'apprentissage des savoir-faire, la mise en situation et la création. On marche, on observe, on dessine, on fait des relevés, on coupe, on scie, on colle, on expérimente... plutôt que de se jeter d'emblée sur la table à dessin ou l'ordinateur, sans avoir mis le nez dehors ni les doigts dans le cambouis.

Dans cet ouvrage étonnant, Guy Schneegans - véritable pédagogue de l'architecture - nous entraîne sur les chemins de l'invention et de l'imagination.

L'arbre en milieu urbain : conception et réalisation de plantations (3)

Quel patrimoine végétal allons-nous transmettre à nos enfants dans les villes de demain ? Les agglomérations ne seront-elles bientôt plus que minérales ? L'arbre est indispensable en milieu urbain. Symbole de vie et de longévité, il est plébiscité par les citadins. En ville, pourtant, son espérance de vie actuelle ne dépasse pas 30 ans.

L'arbre ne peut être considéré comme du mobilier urbain. Il doit être un élément central de tous les projets d'aménagement. Cet ouvrage présente une méthode simple et complète pour la réalisation de plantations en milieu construit.

La plantation d'un arbre est le résultat d'un processus qui va de la conception à la mise en oeuvre du projet. Si un maillon de cette chaîne disparaît, l'ensemble de la plantation se trouve fragilisé et compromis. Abondamment illustré, cet ouvrage s'adresse à tous les professionnels du paysage, des espaces urbains et des services publics, mais également à tous ceux qui tiennent à leur environnement végétal.

Au sommaire : L'arbre urbain ; Conception d'une plantation ; Réalisation d'une plantation.

Les auteurs : Charles-Materne Gillig est architecte-paysagiste, professeur à l'école d'ingénieur de Genève-Lullier ; Corinne Bourgery est ingénieur agronome et urbaniste ; Nicolas Amann est biologiste spécialisé en écologie forestière.

(1) Les sept lampes de l'architecture, de John Ruskin, traduit par George Elwall ; Editeur : Klincksieck (coll. L'esprit et les formes) ; Format : 15cmx21cm ; 250 pages ; Broché ; Prix : 25 euros

(2) 50 petites leçons d'architecture, de Guy Schneegans, préface de Jean-François Lyon-Caen, texte de quatrième de couverture de Daniel Pennac ; Editeur : Editions Alternatives ; Format : 22cmx22cm ; 128 pages ; Quadri ; Broché ; Prix : 25 euros

(3) L'arbre en milieu urbain : conception et réalisation de plantations, de Charles-Materne Gillig, Corinne Bourgery, Nicolas Amann ; Editeur : InFolio ; Format : 17cmx23cm ; 216 pages ; Schémas et photos quadri ; Broché ; Prix : 30 euros

Livres : Pédagogie de l'architecture, d'hier à aujourd'hui
Livres : Pédagogie de l'architecture, d'hier à aujourd'hui
Livres : Pédagogie de l'architecture, d'hier à aujourd'hui
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER