• Accueil
  •  > 
  • Zakarian Navelet, le duo complémentaire
Rejoignez Cyberarchi : 

Zakarian Navelet, le duo complémentaire

Stephen Dock : Copyright 2018

 

Stanislas Zakarian et Olivier Navelet sont deux architectes qui travaillent ensemble à Marseille, une ville atypique à l’architecture disparate. Depuis la fondation de leur agence et malgré les diverses difficultés de la profession, les architectes donnent à leur architecture une grande justesse teintée d’une pointe de sensibilité.

 
 
A+
 
a-
 

Stanislas Zakarian a travaillé trois ans à Barcelone et Olivier Navelet a fait son Erasmus à Séville. Deux villes espagnoles antagonistes qui ont su malgré tout rapprocher les deux fondateurs de l’agence Zakarian Navelet Architectes. A suivi un parcours architectural à l’agence de François Leclercq où les deux amis, après un apprentissage commun et l’utilisation de méthodes semblables, se sont découvert des atomes crochus, notamment une attirance partagée pour l’architecture portugaise, alliant sobriété et de grandes qualités constructives.

Le territoire Méditerranéen

Le duo a fondé sa propre agence dans la ville phocéenne et depuis les architectes se découvrent une certaine complémentarité qui fait sa réussite. « Olivier est plus orienté sur les conditions de la fabrication, du matériau et de la mise en œuvre qui requièrent une approche très technique alors que moi j’aime porter un regard urbain sur les projets en pensant les modes de vie à plusieurs échelles » Déclare Stanislas Zakarian.

L’année 2009 a impacté les architectes qui ont fondé leur agence cette année là, mais la crise était à son comble et plusieurs projets ont été arrêtés. Cependant les deux amis n’ont pas baissé les bras. « C’était une opportunité qui nous a poussé à nous poser plusieurs questions sur le développement territorial du paysage méditerranéen ». Rajoute Stanislas Zakarian.

N’importe quel interlocuteur qui discute avec les deux architectes se rend compte de leur attachement pour la ville où ils exercent. En effet, le duo qui a apprécié la manière de faire en architecture des villes espagnoles, admet qu’à Marseille tout est différent. Ainsi, le rapport aux bâtiments, l’environnement urbain, le fait de se trouver dans un territoire méditerranéen contrasté où la lumière et les matériaux jouent un rôle important, sont  pour les architectes des critères importants qui aiguillent leur approche architecturale à la ville.

La question de durabilité est importante pour l’agence Zakarian Navelet. « On fait tout pour qu’un bâtiment soit durable. Les gens n’ont pas toujours la capacité d’entretien, l’idéal serait que cela tienne 1000 ans » Raconte Stanislas qui aimerait selon ses dires prendre des photos des mêmes édifices dix ans après leur construction. « C’est comme un bon vin, c’est beau un immeuble qui se garde bien » rajoute-t-il.

 

L’urbanisme du midi

 

Que ce soit le réchauffement climatique ou la montée des eaux, surtout sur le littoral, sont des sujets sur lesquels l’agence aime réfléchir pour trouver les meilleures stratégies possibles. L’urbanisme et le développement du territoire tiennent à cœur des architectes qui travaillent en ce moment sur plusieurs projets urbains comme le parc Bougainville, avec d’ici-Là paysagistes, dans le cadre du projet Marseille Euroméditerranée ou encore le projet Quartiers Libres sur lequel ils travaillent en coordination avec Güller Güller et l’agence TVK. Tandis que le premier marque le retour de la nature en ville tout en redonnant la vie au ruisseau des Aygalades, le second projet articule des stratégies locales et métropolitaines, autour du quartier de la gare Saint-Charles. Deux projets qui impliquent deux approches différentes.

A cette diversité s’ajoute plusieurs projets comme par exemple un espace jeune à la Grande-Motte, la réalisation de logements en collaboration avec François Leclercq où fidèles à eux-mêmes, les architectes défendent l’idée de la nécessité des espaces extérieurs généreux ou romantiques ou encore  le projet d’une maison en béton brut à Giens qui vient d’être livrée. Que de projets diversifiés qui montrent la facilité de l’adaptation de l’agence aux différents contextes.

Notons également que Stanislas Zakarian, outre le fait qu’il soit enseignant à l’école nationale d’architecture de Marseille est architecte-conseil de l’Etat depuis 2017. « C’est un peu ma manière d’accompagner la fabrique quotidienne du territoire » déclare l’intéressé.

L’agence Zakarian Navelet participe à des concours qui vont de Nice jusqu’à Montpellier, un attrait pour le pourtour méditerranéen ? Il est permis de le penser. Les architectes qui aiment maîtriser leur production tout en se concentrant sur tous les aspects d’un projet démontrent que l’architecture peut également s’épanouir tout en restant discrète.

 

Sipane Hoh  

Zakarian Navelet, le duo complémentaire
Zakarian Navelet, le duo complémentaire
Zakarian Navelet, le duo complémentaire
Zakarian Navelet, le duo complémentaire
Zakarian Navelet, le duo complémentaire
Mot clefs
Catégories

Recevez la newsletter

CYBER