• Accueil
  •  > 
  • Yves Lion, 'architecturbaniste', lauréat du Grand Prix de l'urbanisme 2007
Rejoignez Cyberarchi : 

Yves Lion, 'architecturbaniste', lauréat du Grand Prix de l'urbanisme 2007

© Cyberarchi 2020

Le Grand Prix de l'urbanisme est décerné chaque année sous le haut patronage du Ministre en charge de l'Urbanisme. Le jury s'appuie sur les résultats d'une consultation préalable menée auprès d'un panel de plus de 1.500 personnalités représentatives de l'urbanisme, proposant des lauréats potentiels. Yves Lion a reçu ce Grand prix de l'urbanisme mardi 18 décembre 2007.

 
 
A+
 
a-
 

Les travaux du jury s'organisent autour des enseignements tirés de la consultation nationale. Le jury débat d'abord des critères d'attribution, qui sont précisés et réétudiés chaque année. La décision du jury est ensuite prise en un ou deux tours : le jury aboutit rarement à un choix définitif du lauréat dès sa première réunion ; dans le cas habituel, il procède à une première sélection de personnalités qu'il nomine ; il est alors demandé à chacune de produire une 'biographie scientifique' présentant son parcours professionnel, son oeuvre, ses convictions et ses publications. Le jury effectue alors le choix définitif du lauréat lors de sa seconde réunion, au vu de l'analyse des dossiers.

Yves Lion se dit 'architecturbaniste'

"L'urbanisme donne du sens à l'architecture et l'architecture aide l'urbanisme à formuler, à former." Engagé dans le combat pour l'urbain depuis quarante ans, Yves Lion défend une ville adaptée à la vie quotidienne, une ville hétérogène loin des leurres de l'harmonie et du design, une ville 'ordinaire' qui fait lien. Il essaie de transmettre ce combat tant par son oeuvre que par son activité d'enseignant, se fondant sur un credo généreux : "Aucun territoire n'est désespéré." Yves Lion précise : "Le métier de l'urbaniste n'est pas contenu dans celui de l'architecture. Ce n'est pas parce que vous êtes architecte que vous êtes urbaniste, votre regard doit se déplacer, infiniment plus tolérant, infiniment plus ouvert".

Biographie

Yves Lion est né en 1945 à Casablanca. Il suit des études d'architecture à l'Ecole des beaux-arts dans l'atelier Pingusson, puis à Upa 6. Il crée son agence à Paris en 1974 et participe à tous les débats et concours de la période qui a vu l'émergence d'une 'architecture urbaine' : concours d'aménagement urbain pour 3.000 logements et leurs équipements, à Marne-la-Vallée (77) et septième session du concours du Pan (1974).

Yves Lion se lance rapidement dans des projets de logements sociaux, thème très présent dans l'activité de son agence : programme de maisons en bandes à L'Isle-d'Abeau (1981), à Rochefort-sur-Mer (1982), immeubles le long du bassin de la Villette à Paris (1991), à Villejuif (1992), à Marne-la-Vallée (1995). Il a récemment expérimenté de nouvelles formes d'habitat qui imbriquent les échelles ou qui interprètent le principe de maisons superposées.

L'atelier Lion est par ailleurs fortement mobilisé par la réalisation d'équipements publics : palais de Justice de Draguignan (Equerre d'argent, mention spéciale 1983), Musée Franco-Américain de Blérancourt (Equerre d'argent 1989), palais de Justice de Lyon (1995), ambassade de France à Beyrouth (Equerre d'argent 2003) qui, tous, se distinguent par une implantation très subtile dans le site. En matière d'urbanisme, Yves Lion enchaîne études urbaines, projets d'aménagement urbain, d'espaces publics et d'aménagement territorial, parmi lesquels le projet urbain de la Plaine-Saint-Denis qui, au sein de groupe Hippodamos 93, l'a mobilisé pendant plus de dix ans (1991-2002), le projet de cohésion urbaine et d'aménagement des espaces publics des quartiers sud de Grenoble, le réaménagement du quartier du Neuhof de Strasbourg, de la plaine du Var à Nice, la création du quartier Masséna-Bruneseau à Paris-Rive-Gauche et de la cité de la Méditerranée (Euroméditerranée) à Marseille.

Son attention porte sur la création de liaisons pour réparer les coupures (ville dense / périphérie) par la reconquête de friches ou la restructuration d'infrastructures. Il participe aussi à de nombreuses consultations internationales : Anvers, Bâle, Berlin, Beyrouth, Casablanca, la Mecque, Tétouan, Tokyo. Depuis 1976, Yves Lion n'a jamais cessé d'enseigner : à Upa 6, à l'Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, à l'Ecole d'architecture de Lyon, de Paris-Tolbiac et à l'Ecole d'architecture, de la ville & des territoires de Marne-la-Vallée qu'il a fondée de manière très militante et dirigée de 1997 à 2001. Il a également enseigné à l'étranger : Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, Ljubljana, Mendrisio mais aussi à Montréal, à Karlsruhe, à Vienne.

En savoir plus :
Web : www.urbanisme.equipement.gouv.fr/rubrique.php3?id_rubrique=27

Yves Lion, 'architecturbaniste', lauréat du Grand Prix de l'urbanisme 2007
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  

Recevez la newsletter

CYBER