• Accueil
  •  > 
  • YSL : deux musées pour le plaisir des yeux
Rejoignez Cyberarchi : 

YSL : deux musées pour le plaisir des yeux

© DR : Copyright 2018

 

Paris et Marrakech. La Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, chargée de conserver les créations du grand couturier, installe ses collections en deux lieux emblématiques : la maison de couture historique à Paris, et la ville marocaine qu'affectionnait YSL.

 
 
A+
 
a-
 

Le musée parisien occupera la maison de couture historique du 5 avenue Marceau où naquirent durant près de 30 ans, de 1974 à 2002, les créations d’Yves Saint Laurent, et où siège la Fondation depuis 2004. Une présentation sans cesse renouvelée permettra au public de se rendre compte de la richesse de ce patrimoine. Les anciens salons de haute couture et le studio de création d’YLS seront intégrés dans le parcours, plongeant ainsi le visiteur au cœur du processus de création de la maison de couture.

La scénographe Nathalie Crinière et le décorateur Jacques Grange, qui ont tous deux collaboré à de nombreux projets de la Fondation, ont pour mission de repenser ses espaces d’exposition dont la superficie sera doublée et qui seront aménagés dans l’ambiance originelle de la maison de haute couture.

La Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent a pour mission première la conservation de 40 années de création du couturier (1962-2002). Elle possède plus de 5.000 vêtements de haute couture, 15.000 accessoires et des dizaines de milliers de croquis, planches de collection, photographies, articles de presse et documents divers qui témoignent de son génie.

 

Un musée YSL à Marrakech

 

L’ouverture à Paris coïncidera avec celle d’un musée Yves Saint Laurent à Marrakech, ville qu’il a découverte dès 1966 et où il séjourna régulièrement. L’importance du Maroc dans son œuvre fut telle qu’il était naturel d’y construire un musée à partir des collections de la Fondation. Il sera situé à proximité du Jardin Majorelle dans la rue qui porte son nom.

La conception de ce projet a été confiée au cabinet d’architectes français Studio KO. Ce nouveau bâtiment, d’une surface totale de 4.000 m2, comprendra un espace d’exposition permanente présentant l’œuvre d’YSL dans une scénographie originale de Christophe Martin, une salle d’exposition temporaire, un auditorium, une bibliothèque de recherche et un café-restaurant.

Composé de terre cuite, béton, granito teinté de terre et de fragments de pierres du Maroc, le bâtiment s’inscrit harmonieusement dans son environnement, explique Studio KO. Les briques en terre cuite qui parent toute la façade extérieure sont constituées de terre du Maroc et ont été fabriquées par un fournisseur local. Le granito en façade et au sol est constitué d’un agrégat de pierre et marbre locaux. Une couture sur mesure, en quelques sortes.

 

L.P

YSL : deux musées pour le plaisir des yeux
YSL : deux musées pour le plaisir des yeux
YSL : deux musées pour le plaisir des yeux
YSL : deux musées pour le plaisir des yeux
YSL : deux musées pour le plaisir des yeux
YSL : deux musées pour le plaisir des yeux
YSL : deux musées pour le plaisir des yeux
YSL : deux musées pour le plaisir des yeux
YSL : deux musées pour le plaisir des yeux
YSL : deux musées pour le plaisir des yeux
YSL : deux musées pour le plaisir des yeux
YSL : deux musées pour le plaisir des yeux
YSL : deux musées pour le plaisir des yeux
YSL : deux musées pour le plaisir des yeux
YSL : deux musées pour le plaisir des yeux
YSL : deux musées pour le plaisir des yeux
YSL : deux musées pour le plaisir des yeux
YSL : deux musées pour le plaisir des yeux
YSL : deux musées pour le plaisir des yeux
YSL : deux musées pour le plaisir des yeux
Mot clefs
Catégories
CYBER