• Accueil
  •  > 
  • Variations autour d'un stand : Jean-Paul Viguier
Rejoignez Cyberarchi : 

Variations autour d'un stand : Jean-Paul Viguier

© Cyberarchi 2017

Depuis vingt ans, la conception du stand Technal (Hall 3, Allée E, Stand 43) de Batimat est confiée à un architecte. En 2005, Jean-Paul Viguier s'est approprié l'idée de façon surprenante, tant dans sa proposition que dans l'énoncé de ses motivations. Exercice de style avec un sentiment "d'euphorie permanente".

 
 
A+
 
a-
 

"Nous vivons dans le monde de la standardisation et de la normalisation. Nous pratiquons cet art de l'architecture dans un monde de plus en plus réglementé. Il nous faut l'exploiter malgré tout dans le sens de la création", explique volontiers l'architecte Jean-Paul Viguier, 59 ans. En octobre 2004, le fabricant de profilés aluminium Technal (du groupe Hydro Building Systems (HBS), la nouvelle union composée de Technal, Architectural Systems et Wicona) lui a offert de relever ce défi en lui proposant la conception de son stand, traditionnellement le plus grand (924m²), sur le salon de Batimat 2005.

Jean-Paul Viguier, surpris, a hésité ("pas longtemps") puis s'est lancé dans l'exercice pour des raisons qui, à sa propre surprise, se révèlent plus nombreuses que prévu et d'ordres divers. "Ce qui m'intéresse sont les enjeux liés aux sites et à l'architecture", explique cet homme à la carrière logiquement éclectique.


Du 'Carré Sénart' - "Qu'un centre commercial devienne un centre-ville ; était-on capable en architecture de réaliser ce sujet ?" - à l'hôtel Sofitel de Chicago - "la question posée était de transformer l'image de Sofitel, associée à celle d'hôtel de banlieue, afin de lui faire pénétrer le centre des grandes villes américaines" - en passant par le Pont du Gard - "Il y avait trois tonnes de déchets par jour à ramasser, cela m'intéressait beaucoup" -, pour ne citer que quelques réalisations, l'enjeu dépassait à chaque fois le design du bâtiment proprement dit. S'il avoue que l'éclectisme "fatigue" et se concentrer dorénavant sur le sujet et les lieux - "je vise des endroits", dit-il - il reconnaît que le sujet et le lieu, en ce cas, l'ont "excité". "Je suis toujours à la recherche de stimuli", dit-il en riant.


Plus précisément, au-delà du plaisir de travailler pour un industriel "qui se nourrit d'architecture", Jean-Paul Viguier fut séduit par l'idée de travailler avec une pièce élémentaire, le profilé d'aluminium, perçu comme un matériau de base, au même titre que la brique ou le parpaing par exemple. "Ce matériau de base permet de faire face à toutes sortes de situations", dit-il aujourd'hui.

Une vision étonnante de la véranda, coeur de métier de Technal, a renforcé sa motivation. En effet, selon lui, "la véranda peut sauver nos campagnes abîmées". En effet, il l'appréhende comme "une espèce de seconde peau qui, en interrogeant l'intérieur et l'extérieur, au travers de solutions en verre ou en toile" permet ni plus ni moins de transformer un bâtiment laid ou anodin en oeuvre architecturale. Sans compter les problèmes bioclimatiques, de protection solaire, de ventilation posés qu'il lui fallut étudier. Pour expliquer sa démarche, il fait la différence entre les pièces musicales et leurs études et, s'il fallut "beaucoup de courage pour le Carré Sénart", le stand fut perçu comme un exercice personnel dont l'intérêt est justement de "le faire soi-même".

"Tout ça à partir d'un élément. Il fallait raconter cette histoire au public et le moyen de le faire était de passer du champ intellectuel au concret, sur le stand", explique-t-il. Le stand ne sera bien sûr visible que lors de Batimat (du 7 au 12 novembre prochain) et seuls quelques rendus sont disponibles. Mais Technal est d'ores et déjà dithyrambique. "L'aluminium est transcendé", y dit-on.

Le communiqué de presse poursuit : "Pour sa première construction éphémère, Jean-Paul Viguier a conçu le stand comme une série de lanières et tranches successives. Chacune représente un univers précis où l'offre produits Technal sera mise en scène. Ce stand, étonnant plastiquement, propose au visiteur des vues toujours renouvelées selon l'angle de vision".

L'architecte précise le concept. "Dans le stand, j'ai voulu représenter des situations théoriques - maison, verrière, véranda", dit-il. Il s'est basé sur un outil architectural de base, la coupe, qui non seulement établit le lien avec le profilé, le matériau de base, mais qui permet surtout de comprendre la façon dont sont fabriquées ces situations, d'en révéler tant le processus industriel qu'intellectuel. "La coupe permet de tout comprendre d'un seul coup d'oeil", dit-il. Le stand est ainsi construit comme un petit lotissement, la coupe permettant une approche aisée dans chaque tranche alors que, selon un autre angle, il est possible de percevoir ces situations comme si elles étaient construites. "C'est spectaculaire", assure Jean-Paul Viguier, visiblement heureux de sa trouvaille et heureux de retrouver dans cette aventure le sentiment "d'euphorie permanente" qui l'anime.

Jean-Paul Viguier, d'origine toulousaine et puisqu'il choisit désormais "ses sites", travaille actuellement sur la rénovation du Muséum d'histoire naturelle de Toulouse et l'hôpital de Castres. A l'heure de l'entretien, il venait d'être désigné pour la conception du futur Canceropôle, qui sera bâti sur les terrains de l'usine AZF. Cela, il ne le savait pas en acceptant l'offre de Technal. "J'avais très envie de retourner à Toulouse", dit-il. Technal, entreprise toulousaine, ne s'en plaindra pas.

Christophe Leray

Consulter notre album-photos 'Palmarès Architectes & Aluminiers de Technal : rétrospective' et lire également nos articles :

>> 'Variations autour d'un stand : le stand Technal' ;
>> 'Variations autour d'un stand : Lacaton & Vassal' ;
>> 'Variations autour d'un stand : Françoise-Hélène Jourda'.

Variations autour d'un stand : Jean-Paul Viguier
Variations autour d'un stand : Jean-Paul Viguier
Variations autour d'un stand : Jean-Paul Viguier
Variations autour d'un stand : Jean-Paul Viguier
Variations autour d'un stand : Jean-Paul Viguier
Variations autour d'un stand : Jean-Paul Viguier
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER