• Accueil
  •  > 
  • Unité d'habitation pour plus de dignité humaine
Rejoignez Cyberarchi : 

Unité d'habitation pour plus de dignité humaine

Michel Gourion : Copyright 2017

 

Après plusieurs années de réflexion, Michel Gourion a récemment concrétisé son projet d'une unité d'habitation idéalement pour personnes âgées. Le concept est simple – une capsule autonome pour garder ses parents proche de soi – et peut se décliner de multiples façons.

 
 
A+
 
a-
 

Confronté à la problématique de la perte d'autonomie, suite à un accident, l'architecte Michel Gourion a mûri son projet longtemps resté à l'état d'ébauche. Cette unité d'habitation pourrait simplifier la vie de nombreuses familles, qui souhaitent garder sur leur terrain un parent en situation de handicap. En effet, ce module de moins de 20 m² – qui se passe donc de permis de construire – répond aux normes actuelles d'accessibilité.

« Sur un plan thermique, une fois que l'on aura rajouté une énergie renouvelable, telle du photovoltaïque ou de l'éolien, il pourra être assimilé à la Réglementation Thermique 2025, produisant plus d'énergie qu'il n'en consommera », précise son inventeur, qui présentait l'objet insolite à Saint-Lô (Manche) le week-end dernier, lors des Journées portes ouvertes des architectes.

Isolation à base de ouate de cellulose, ossature bois, pare-pluie en fibre de bois, toiture étanche avec une membrane en caoutchouc recyclé, bardage composite (90 % bois, 10 % résine) fabriqué à Lyon, l'architecte a voulu le meilleur pour ce beau bébé de 5,3 tonnes, « facilement transportable » et posé sur un châssis métallique de 10 cm d'épaisseur intégralement rempli d'isolation, pour éviter les problèmes de petites bébêtes…

 

Perte ou… quête d'autonomie


Pour éviter le côté "container posé au fond du jardin", une nouvelle version est à l'étude avec un toit à deux pans, accueillant des panneaux photovoltaïques sur 15 à 20 m2 de surface. « Le côté deux pans va redonner une image de "maison traditionnelle" tout en gardant un côté contemporain avec quelque chose de pur dans les lignes », annonce Michel Gourion.

Bien sûr ce module d'habitation n'est pas réservé qu'aux personnes en perte d'autonomie. S'il s'agit là d'une problématique récurrente et bien sérieuse, rien n'empêche d'en faire un logement pour jeune ado en quête… d'autonomie ! « C'est un couteau suisse. On peut le transformer en gîte, en bureau, en chambre d'ami et même en garage pour des voitures de collection », pour citer une commande récente.

L'architecte, qui œuvre pour le logement et pour des offices de tourisme, des restructurations d'hôpitaux, des maisons de santé et des immeubles, y voit également une solution possible pour le logement d'urgence, qui y gagnerait en dignité.

 

Laurent Perrin

 

 

 

Unité d'habitation pour personnes âgées
Michel Gourion
Unité d'habitation pour personnes âgées
Mot clefs
Catégories
CYBER