• Accueil
  •  > 
  • Une «robe» en façade, les solutions matricées Reckli.
Rejoignez Cyberarchi : 
Communiqué
© Cyberarchi 2019

Une «robe» en façade, les solutions matricées Reckli.

A Berlin depuis le début de l’année, un bâtiment est venu s’inscrire dans le paysage de l’ancien port est sur les rives de la Spree. Ce bâtiment combine sans prétention une architecture industrielle et une mise en scène très tendance, s’intégrant dans son environnement d’anciens entrepôts.

Publié le 19/02/2016

A+
A-

Ville en éternel mouvement, Berlin voit sa population et ses visiteurs évoluer en permanence. Son centre semble se déplacer inexorablement vers l’Est. Les quartiers Est les plus proches du centre font la renommée internationale de la ville avec sa jeune scène créative, les entreprises de média et le monde de la mode.
Sur ce site se trouve «Mediaspree», un des plus grands projets d’investissement de la capitale mais aussi un des plus discutés. Sur une surface de 180 hectares et une longueur de 3,7 km répartis de part et d’autre de la Spree, traversant les quartiers du Centre, de Friedrichshain, d’Alt-Treptow et de Kreuzberg viendront s’implanter des entreprises de communication et de médias. Tout proche du centre se situent les bâtiments Labels 1 et Labels 2.

L’idée
Tout commença avec Hugo Boss. L’entreprise de mode s’enthousiasma à l’idée d’installer un show room dans un ancien entrepôt rénové du port de l’Est. Rapidement sept autres entreprises du secteur de la création ont suivi, si bien que le bâtiment Labels 1 est devenu une sorte de salon permanent.

Dès le printemps 2007 commencèrent les études pour l’implantation d’un nouveau voisin dans lequel des marques de Street-wear pourraient présenter leurs produits : Labels 2. Les exploitants lancèrent un concours auquel ils convièrent six jeunes bureaux d’architecture. Les gagnants furent «HHF Architekten» de Bâle. Pour Labels 2, ils ont développé une structure de bâtiment expressive, aisément identifiable, flexible au moyen de panneaux d’habillage béton avec deux arcatures différentes.

L’analogie avec les fenêtres cintrées de Labels 1 est patente. Réalisés avec des panneaux préfabriqués peints en vert, ils évoquent de manière simplifiée la courbure des voiles porteurs. Ils sont montés en façade sur une séquence avec un intervalle croissant vers le bas. Les architectes ont appelé «Robe» cet habillage.

Les éléments de béton coloré sont fixés sur la façade et forment une structure s’enroulant autour du bâtiment comme le volant d’une robe. Ces éléments répondent en outre à des exigences fonctionnelles, en plus de constituer une protection solaire, les architectes les ont utilisés pour masquer l’accastillage technique allant de l’éclairage aux caméras de surveillance.

La réalisation
La fabrication des éléments béton a été réalisée avec des matrices structurées de la société RECKLI. Bien que la gamme standard de RECKLI comporte de nombreuses structures nervurées, il a été décidé pour ce projet de créer une empreinte spécifique avec sa propre géométrie de nervures adaptée au bâtiment et aux éléments préfabriqués.

Pour ce faire, deux modèles ont été réalisés à l’échelle
1. En partant de la plus grande dimension (hauteur) des éléments béton, la taille des modèles dans le sens longitudinal de la structure (sens des nervures) a été déterminée à environ 2,80 m. La possibilité de monter en bord à bord les matrices pour équiper un grand moule de production a permis de réduire la largeur (sens perpendiculaire aux nervures) à seulement 1,22 m. Les coûts de production de chaque moule
individuel ont pu être ainsi optimisés.

2. Ensuite, grâce à ces modèles, toutes les matrices élastiques ont été produites. Elles ont servi de moule «en négatif» pour la production des différents éléments en béton.
Maintes raisons ont été déterminantes dans la décision d’utiliser des matrices structurées pour la production

News
D’une part les matrices garantissent une qualité constante des parements durant tout le processus de production, d’autre part la matière souple utilisée pour les matrices structurées a un taux élevé de ré-employabilité permettant d’assurer de bas niveaux de prix pour la réalisation des parements béton.
Un avantage supplémentaire de la matrice structurée est son élasticité.
Elle garantit un démoulage sans épaufrures ni arrachements tant sur la pièce béton que sur le matériel de préfabrication. De plus, la matrice autorise les géométries complexes nécessaires (un avantage particulièrement important pour les angles)

En conclusion
Malgré ses caractéristiques, Labels 2 correspond plus à un standard industriel qu’à un magasin haut de gamme. Les architectes ont volontairement évité un tel aspect afin de réaliser une meilleure intégration architecturale dans l’environnement existant.
Construire en béton n’est pas uniquement une décision économique. La volonté de combiner l’expressivité et l’esthétique d’une construction en utilisant une matrice spécifique, permet une meilleure appropriation du public grâce à une intégration dans l’environnement résidentiel ou le milieu urbain. La matrice de coffrage est bien souvent une des clés du succès. Les matrices structurées ont fourni aux architectes des arguments architecturaux décisifs.

L’attrait pour les bureaux et les commerces du projet « Médiaspree » est très vif. Les exploitants de «Labels 2» pensent déjà à une nouvelle expansion.

 

Pour en savoir plus


Demande de documentation
Une «robe» en façade, les solutions matricées Reckli.
Une «robe» en façade, les solutions matricées Reckli.
Une «robe» en façade, les solutions matricées Reckli.
Une «robe» en façade, les solutions matricées Reckli.
CYBER