• Accueil
  •  > 
  • Une Pangée réunie pour le nouveau de Zoo de Saint-Pétersbourg
Rejoignez Cyberarchi : 

Une Pangée réunie pour le nouveau de Zoo de Saint-Pétersbourg

Et de trois pour le duo composé du cabinet d'architectes Beckmann N'Thépé, et des paysagistes de TN Plus ! Après les zoos de Vincennes et d'Helsinki, ils viennent de remporter ensemble la compétition internationale pour réaliser le nouveau parc de Primorskiy à Saint-Pétersbourg.

 
 
A+
 
a-
 

Bénéficiant d'une toute nouvelle surface de 300 hectares, le cabinet Beckmann N'Thépé a pu laisser libre cours à son imagination. Et c'est un monde perdu et divisé qu'il propose de réunir, pour mieux le redécouvrir. Créé en 1865, le zoo de Saint-Pétersbourg était le plus ancien de Russie, mais souffrait d'un réel manque de place, enclavé dans le centre historique de la ville. Excentré, il sera désormais le lien entre la ville et ses proches voisines. Et surtout il deviendra un lieu de promenade encore plus prisé des riverains. Situé dans la zone de protection de la réserve naturelle de Yuntolovskiy, l'espace bénéficie d'une faune et d'une flore exceptionnelles, dont ont su tirer parti les architectes français. En accord avec une démarche environnementale responsable, le projet laisse libre et intacte une grande partie du site.

Le paradis retrouvé

Les architectes se sont inspirés de l'idée de la Pangée, ce continent unifié du Jurassique qui constituait la surface de la terre avant que les forces tectoniques ne le découpent. Représenté par une île, chaque continent propose un échantillonnage des espèces locales. Grâce à la présence abondante de l'eau, le site se prête parfaitement à cette répartition du milieu zoologique en diverses îles distinctes. A chaque île, symbole d'un continent, vont correspondre les espèces les plus représentatives. L'archipel imaginé par Beckmann N'Thépé sera composé de l'Asie du sud-est, l'Afrique, l'Amérique du Sud, l'Amérique du Nord et l'Eurasie, les deux dernières étant reliées par les banquises du Pôle Arctique. Bruno Tanant et Jean-Christophe Nani, les paysagistes de l'agence TN Plus, viennent apporter les touches finales à cette illusion d'une Pangée à nouveau réunie. Le ton est donné dès l'entrée. Visibles depuis le portail, les îles se situent dans la perspective du canal menant au golfe de Finlande.

Un lieu éducatif

Longtemps décriés, les zoos d'aujourd'hui sont devenus des acteurs majeurs du maintien de la biodiversité, et de formidables outils éducatifs, autant au service des grands que des petits. Chaque enclos fera donc partie d'un paysage global inspiré de son milieu d'origine. La topographie et la flore seront fidèlement reconstituées afin de donner l'impression au visiteur qu'il est bien dans les pampas d'Amérique du Sud ou en Afrique Subsaharienne. Les constructions architecturales respecteront ce même principe, allant jusqu'à s'intégrer totalement dans le paysage sans le dénaturer. En fonction des destinations, l'objet architectural se fera plus ou moins visible, mais sera toujours résolument contemporain, comme aime à le revendiquer le cabinet Beckmann N'Thépé.

Agnès Delcourt

Mot clefs
Catégories
CYBER