• Accueil
  •  > 
  • Une hotte à vendange ergonomique
Rejoignez Cyberarchi : 

Une hotte à vendange ergonomique

© DR : Copyright 2018

 

La designer portugaise Sara de Campos remporte le grand prix de la Design Parade Hyères, pour sa hotte à vendange, fruit de ses observations et de sa pratique personnelle des vendanges en famille.

 
 
A+
 
a-
 

Issue d'une famille de viticulteurs, Sara de Campos a souvent observé et pratiqué la récolte de la vigne. Elle met ses compétences à profit pour perfectionner la préservation des grappes, point essentiel dans la production du vin. En effet, la bonne manipulation et la conservation des grains de raisin évitent leur oxydation et limitent le recours aux produits chimiques. Elle constate également le manque d'ergonomie des accessoires portés parles vendangeurs. 

De ces observations résultent un panier pour les petites récoltes et une hotte pour un usage intense. Le panier est produit en polyéthylène haute densité lui conférant sa robustesse. Les parois et le fond ajourés permettent de réduire la quantité de matière plastique et d'alléger son poids. La prise en main est facilitée par de larges poignées. Les caissettes évasées s'empilent quand elles sont stockées à vide ou se superposent perpendiculairement grâce à des encoches placées sous la base. Ainsi, les grappes sont toujours ventilées et réparties en petites quantités pour éviter tout écrasement.

 

Déposer le panier sans détacher les bretelles

 

La hotte répond aux mêmes qualités pour une contenance supérieure. Elle s'emboîte dans une structure tubulaire en aluminium portée dans un sac à dos en textile nylon. Le dos du récoltant est ainsi protégé, et les larges sangles qui enveloppent ses épaules et sa taille lui assurent plus de confort. Pour décharger sa récolte, il lui suffit de poser le panier sur le plateau du camion et d'en glisser un nouveau sans détacher ses bretelles. 

Le Grand Prix Design Parade Hyères est doté d’un séjour de recherche d’un an à Sèvres – Cité de la céramique, d’un séjour de recherche d’un an au Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques de Marseille (Cirva) pour la réalisation d’un vase en trois exemplaires (un exemplaire intègre la collection du Cirva, un autre celle de la villa Noailles, le troisième revient au designer), du Prix Sammode (doté d'une bourse de recherche et de création autour de la lumière d’un montant de 5000 euros, et d’un support technique des équipes Sammode), d’une exposition personnelle à la villa Noailles lors de Design Parade 14, à l’été 2019, d’un workshop offert par Vitra au Domaine de Boisbuchet, du livre Industrial Facility offert par Phaidon, et enfin de la possibilité de collaborer avec Le Liberté, scène nationale de Toulon pour le réaménagement de son espace de réception.

Sara de Campos est née en 1989, elle sort diplômée de l'ECAL - École cantonale d'art de Lausanne en 2017. Elle vit et travaille à Lisbonne.

 

Laurent Perrin

Une hotte à vendange ergonomique
Mot clefs
Catégories
CYBER