• Accueil
  •  > 
  • Une façade en céramique pour l'extension du Parlement de Bavière à Munich
Rejoignez Cyberarchi : 

Une façade en céramique pour l'extension du Parlement de Bavière à Munich

© Cyberarchi 2020

La nouvelle extension du Parlement de Bavière à Munich est remarquée par la clarté de ses lignes et sa présence architecturale. Ajusté avec précision et retenue, le nouveau bâtiment s'intègre harmonieusement grâce à une façade en céramique au dessin géométrique dépourvu de préciosité.

 
 
A+
 
a-
 

En 2009, les architectes berlinois Léon, Wohlhage et Wernik déposent leur projet d'extension dont l'objectif architectural se résumait en ces termes : générosité et retenue. C'est bien ainsi que se présente aujourd'hui ce nouveau bâtiment inséré dans un ensemble monumental chargé d'histoire : un corps cubique, jonction entre le Maximilianeum bâti par Frédéric Bürklein entre 1857 et 1874, le prolongement de l'aile nord signé par Helmut Gebhards en 1965 et enfin l'extension achevée en 1994 par les architectes Volker Staab et Jürgen Pleuser.

Harmonie avec le bâtiment historique

Le terrain n'offrait qu'un espace limité, imposant le choix d'une forme ramassée et compacte. L'orientation plein nord tranche avec le contexte, sans perturber l'axe symétrique est-ouest préexistant ni l'enceinte historique, même avec le surplomb de 1,75 m du dernier niveau. A côté de bâtiments historiques très expressifs, l'extension fait preuve d'une retenue voulue. Seul le léger surplomb de la salle de réunion donne une légère touche de « nouveauté » au bâtiment et confère à cette extension un profil urbain. Le matériau, la teinte et la texture de la façade sont réinterprétés dans un mode moderne de façade céramique ventilée. Les hauteurs de fenêtre et les profondeurs d'ouverture s'inspirent elles aussi de l'existant, afin de générer une transition harmonieuse et un dialogue pérenne. Le rythme régulier des fenêtres n'est transgressé que par les baies surdimensionnées de la salle de réunion, qui soulignent sur le plan architectural l'importance particulière de l'endroit.

Une façade céramique ventilée

La construction de la façade reflète l'approche conceptuelle et sa pertinence dans un environnement historique, tout en respectant les exigences économiques et techniques. Les besoins énergétiques en particulier doivent s'inscrire dans le cadre du développement durable. En elle-même, la façade permet déjà d'atteindre un certain nombre d'objectifs importants. L'enveloppe à haute isolation thermique est habillée d'éléments céramiques rainurés qui, associés à des vitrages affleurants, sous-tendent la présence sculpturale du bâtiment. Vues de loin, les baies verticales alternent avec des zones opaques céramiques de grandes dimensions. De près, la façade se démarque à nouveau, cette fois par le relief de son rainurage horizontal. Les éléments céramiques ont été spécialement conçus et livrés pour ce projet par l'entreprise Moeding Keramikfassaden GmbH de Marklkofen. Deux types distincts de rainurages, associés sur les éléments de façon rythmique et par alternance, transcendent la monochromie terre cuite-beige du matériau céramique et génèrent un dessin vivant, nuancé, qui semble aléatoire. Les ombres projetées créent un effet de volume, renforcé par l'emploi d'éléments céramiques en trois largeurs (20, 50 et 80 cm) qui semblent disposés sur la surface de façon arbitraire.

Conformément au cahier des charges, ces éléments ont été fabriqués et livrés avec des longueurs de 80 à 185 cm pour être fixés sur une ossature aluminium grâce au système d'accrochage express Rapid-System de MOEDING. Il a donc été possible de scinder les lots et de distinguer la phase ossature (mise en place des éléments de fixation) de la phase d'installation des éléments proprement dits, facilitant considérablement le séquençage du chantier. Conforme aux standards de la maison passive, le bâtiment possède une isolation thermique d'une épaisseur de 22 cm disposée entre les montants de l'ossature primaire.

Regroupement des bureaux des députés sur un même lieu

L'immeuble de six étages satisfait aux besoins générés par une assemblée qui comprend désormais cinq groupes parlementaires. Sur quatre étages, les bureaux sont disposés autour d'un noyau central de dessertes rehaussé par l'habillage en panneaux de bois aux teintes chaudes et rouges, contrastant avec la retenue architecturale dans son ensemble. Dans la nouvelle salle de conférences du dernier étage, soulignée en façade par le surplomb, l'habillage rouge du noyau central se prolonge comme à-plat coloré en tête de salle. Par trois côtés, de hautes fenêtres offre une vue sur les berges de l'Isar. Auparavant, les bureaux du bâtiment Gebhard étaient raccordés à l'édifice ancien par des passerelles. Le nouveau bâtiment dispose quant à lui d'une jonction directe qui l'intègre pleinement dans le circuit fonctionnel du parlement régional. Pour compenser la destruction de la piscine qui a dû faire place au nouveau bâtiment, un espace regroupant une salle de sport et un sauna a été installé dans un sous-sol qui s'étend sous le jardin.

Au même titre que lors des extensions précédentes du Maximilianeum, ce projet a montré une nouvelle fois qu'il est intellectuellement concevable et concrètement réalisable de marier une grande retenue à une originalité architecturale indéniable.

Données techniques
Projet : Extension du Parlement de Bavière au sein du Maximilianeum à Munich
Maître d'ouvrage : Service de l'urbanisme de Munich 2
Architectes : Léon, Wohlhage, Wernik, Berlin (phasage 1-5 et partiellement 8)
Concept énergétique : Arup, Berlin
Direction des travaux : BM.C Baumanagement GmbH
Bureau d'études structure : Bracher Bock Ingenieure, Munich
Revêtement de la façade : MOEDING Kermikfassaden GmbH, Marklkofen
Aménagements extérieurs : Luska Freiraum GmbH, Dachau
Planification électrique : Koscheinz & Partner Ingenieurgesellschaft mbH Ruhstorf a. d. Rott
Protection anti-incendie : HHP, Berlin
Concours : 1er prix 2009
Superficie brute de l'immeuble : 4300 m3, 8 niveaux dont 2 enterrés
Planification : 2009 à 2011
Début des travaux pour l'immeuble neuf : 2010
Achèvement des travaux : 2012

Une façade en céramique pour l'extension du Parlement de Bavière à Munich
Une façade en céramique pour l'extension du Parlement de Bavière à Munich
Une façade en céramique pour l'extension du Parlement de Bavière à Munich
Une façade en céramique pour l'extension du Parlement de Bavière à Munich
Mot clefs
Catégories
CYBER