• Accueil
  •  > 
  • Une extension pour un studio d’artistes
Rejoignez Cyberarchi : 

Une extension pour un studio d’artistes

© Bruce Damonte : Copyright 2017

 

En Californie, l’architecte Casper Mork-Ulnes vient de réaliser l’extension d’une villa d’artistes qu’il avait construite à la place d’une ancienne ferme existante des années auparavant. Et bien que les travaux se sont déroulés en plusieurs phases, l’ensemble dégage un indéniable charme.  

 
 
A+
 
a-
 

C’est dans le comté de Sonoma que se situe le projet. Il s’agit de l’agrandissement d’une villa d’artistes de 2500 pieds carré (232 m²). Quant à l’extension, elle mesure 720 pieds carré (66 m²). La griffe de l’architecte est visible que ce soit dans la forme ou les matériaux utilisés. Sobriété et finesse qualifient le projet.

 

Comme une vieille grange


Les matériaux réutilisés et la proximité de la nature jouent un rôle primordial dans la bâtisse conçue par Casper Mork-Ulnes pour un couple d’artistes et collectionneurs d’art. À l'origine, les propriétaires avaient fait appel à l'architecte pour transformer une étable délabrée située à Sebastopol, au nord de San Francisco, en un studio d'art.  

Le constat a été très vite proposé, la grange était dans un tel état qu’il était très difficile de la sauver. D’où l’idée d’une nouvelle construction prenant la place de l’ancienne. La maison utilise ainsi les matériaux similaires à la grange mais elle se distingue par une toiture différente. De ce fait, le toit inversé crée des espaces de double hauteur pour la production artistique et le stockage tout en offrant une ventilation et  une lumière naturelle et des vues imprenables sur les environs.

L'extrémité nord du bâtiment devient un studio spacieux de deux étages. L'éclairage indirect est propice au travail artistique. Quant au studio, il est couvert d’une charpente hybride en bois et acier. Les façades sont revêtues de planches de bois centenaires et vieillies récupérés sur une autre grange dans la région. Une partie du bois qui a été recueilli lors de la démolition de la ferme a été réutilisé dans le mobilier.

 

Grâce aux matériaux récupérés

 

À l'intérieur et pour des raisons budgétaires, les murs sont couverts de contre-plaqué. Le toit est recouvert d'acier Corten, un matériau qui fait un clin d’œil aux structures des bâtiments agricoles de la région dont faisait partie la grange. Tout a été étudié pour un projet fonctionnel qui répond aux exigences de ses propriétaires.

Trois ans plus tard, l’agence a entrepris d'agrandir l’ensemble par une extension qui tranche avec la forme existante tout en développant un certain « air de famille » reconnaissable de loin. Les murs de la dernière arrivante sont réalisés en béton pulvérisé dont les textures sont visibles sur la façade. Cependant une curiosité accompagne la deuxième phase des travaux, il s’agit de la récupération des panneaux de coffrage qui proviennent également d'une ancienne grange, pour les réutiliser comme clôture sur une autre partie de la propriété. Le travail n’est pas encore terminé, les propriétaires, satisfaits, ont demandé à l’architecte d’agrémenter l’ensemble par un espace extérieur pour accueillir leurs visiteurs. 

« Nous voulions créer un environnement intérieur / extérieur qui soit confortable, intéressant et attrayant. Un endroit qui est propice à un mode de vie durable », racontent les propriétaires. Avec une telle réalisation, leur souhait est exaucé.

 

Sipane Hoh

Une extension pour un studio d’artistes
Une extension pour un studio d’artistes
Une extension pour un studio d’artistes
Une extension pour un studio d’artistes
Une extension pour un studio d’artistes
Une extension pour un studio d’artistes
Une extension pour un studio d’artistes
Mot clefs
Catégories
CYBER