• Accueil
  •  > 
  • Une exposition à mettre en boite
Rejoignez Cyberarchi : 

Une exposition à mettre en boite

©DR : Copyright 2017

 

Dans ces lieux pensés et construits pour être coupés du monde que sont les boites de nuit, les architectes ont rivalisé d'audace et d'ingéniosité. La villa Noailles (Var) analyse le phénomène et invite un architecte à en construire une en son institution.

 
 
A+
 
a-
 

Après l’exposition Landskating sur les spots de skate à travers le monde, la villa Noailles continue de s'intéresser aux lieux dédiés aux divertissements avec une exposition dédiée aux discothèques.

Ce sont des projets datant des années 1960 à nos jours qui sont présentés pour tenter de saisir les outils architecturaux mis en jeu dans la conception de ces lieux d’émancipation. La boite de nuit est un territoire d’expérimentation pour les architectes : par des dispositifs technologiques et formels, ils y élaborent un monde artificiel, à l’ambiance maîtrisée, isolé de l’extérieur. Il n'y a qu'à mettre un pied dans n'importe quel nightclub de la planète pour s'en rendre compte : si l'ambiance varie, en fonction des latitudes, une chose est invariable, c'est cette impression d'être coupé du monde, d'être dans un autre univers.

Outre les projets français et étrangers qui sont analysés, une discothèque est construite par l'architecte Nicolas Dorval-Bory au sein même du lieu d'exposition. Cette boite de nuit éphémère propose d’éprouver in vivo le propos des commissaires (Audrey Teichmann + Benjamin Lafore et Sébastien Martinez-Barat). L'expo rassemble des documents rares et parfois inédits, (plans, maquettes, photographies, sculptures, œuvres graphiques, films) ainsi que des séries photographiques et des recherches de contributeurs invités.

 

La Batterie : un dancing remarquable

 

Dans le cadre de sa série d'expositions dédiées aux constructions remarquables dans le Var, la villa Noailles passe une commande photographique à Vincent Flouret. Signée Pierre Barbe (1900-2004), la Batterie est un dancing construit en 1933 au Val d’Esquières, à Roquebrune-sur-Argens. Les courbes du site déterminent celles du petit édifice dont le plan oval détermine toute la composition.

À la terrasse ovale du dancing ouverte sur la mer s’adosse la courbe en laquelle sont inscrits le podium de l’orchestre au centre, les accès de part et d’autre, ainsi que les commodités à droite, et le bar à gauche. De fines colonnes en béton armé portent le mince auvent, lui aussi oval.

Pour l’entreprise de travaux publics Montcocol, ce dancing n’est pas seulement un équipement servant au standing de l’hôtel La Résidence (architecte René Darde) qu'elle construit au Val d’Esquières. Il est aussi la démonstration de son savoir-faire dans le béton armé : la finesse de la marquise d’entrée et de l’auvent oval porté par les colonnes graciles se décline en détails plus fins encore, à l’instar des étagères du bar qui sont coulées dans la masse.

 

villa Noailles

Montée Noailles 83400 Hyères 
T. +33 (0) 4 98 08 01 98 / 93 
www.villanoailles-hyeres.com

Ouvert tous les jours de 13h à 18h sauf lundis, mardis et jours fériés. 
Les vendredis, ouverture en nocturne de 15h à 20h. Entrée libre

L.P

 

Boîte de nuit (expo)
Boîte de nuit (expo)
Boîte de nuit (expo)
Boîte de nuit (expo)
Boîte de nuit (expo)
Boîte de nuit (expo)
Boîte de nuit (expo)
Boîte de nuit (expo)
Boîte de nuit (expo)
Boîte de nuit (expo)
Boîte de nuit (expo)
Boîte de nuit (expo)
Boîte de nuit (expo)
Boîte de nuit (expo)
Boîte de nuit (expo)
Boîte de nuit (expo)
Boîte de nuit (expo)
Boîte de nuit (expo)
Boîte de nuit (expo)
Boîte de nuit (expo)
Boîte de nuit (expo)
Boîte de nuit (expo)
Boîte de nuit (expo)
Mot clefs
Catégories
CYBER