• Accueil
  •  > 
  • Une église française à Rome inaugurée après restauration
Rejoignez Cyberarchi : 

Une église française à Rome inaugurée après restauration

© Cyberarchi 2019

L'église de Saint-Yves des Bretons, une des cinq églises françaises de Rome, a rouvert ses portes samedi à l'issue de deux ans de travaux de restauration et à l'occasion de la fête bretonne du "Pardon de Saint-Yves". Cette opération s'inscrit dans la continuité de nombreuses autres interventions sur les églises françaises construites dans la capitale italienne.

 
 
A+
 
a-
 

Au milieu du XVème siècle, le cardinal Alain de Coetivy, évêque de Quimper, avait obtenu du pape Nicolas V la concession d'une église en faveur des Bretons vivants à Rome. Au flanc de l'église, la communauté avait bâti un hôpital et un hospice pour y accueillir les pèlerins. L'église avait pris le nom de Saint-Yves "défenseur de la veuve et des déshérités".

Des biens démolis pour cause de vétusté

En 1875, sous pretexte de vétusté, l'ensemble des biens appartenant à la Confrérie des Bretons de Rome (instituée en 1513 par le pape Léon X) avait été démoli. A la place avaient été construits deux immeubles de rapport et l'église actuelle, plus petite que la précédente. La majeure partie des éléments lapidaires, des pierres tombales, des tableaux et du mobilier avait été dispersée.

En 2011, les "Pieux établissements de la France à Rome et à Lorette", propriétaires des cinq églises françaises de Rome, ont entrepris de restaurer du sol au plafond l'église de Saint-Yves des Bretons. Cette restauration a été l'occasion de faire revenir certains éléments dispersés. Le blason de la Bretagne a été replacé sur la façade, en regard de celui de la République française.

Entretien des églises françaises à Rome

Les travaux ont été financés dans le cadre d'une convention entre les Pieux Etablissements et le ministère français de la Culture prévoyant un programme de restauration des églises françaises dans la capitale italienne. Le Conseil Régional de Bretagne, la Fondation du Patrimoine et un donateur anonyme ont apporté des contributions aux travaux.

Le début des restaurations des églises françaises (Saint-Louis des Français, La Trinité-des-Monts, Saint-Yves des Bretons, Saint-Claude des Francs-Comtois de Bourgogne et Saint-Nicolas des Lorrains) témoins d'un riche passé, date des années 70. La façade puis l'intérieur de Saint-Nicolas ont été notamment restaurés en 1999/2000 et 2005/2006. La façade et le couvent de La Trinité, au-dessus de la place d'Espagne, l'ont été en 2006. La façade de Saint-Louis, la plus grande des cinq, l'a été en 2010. Le plafond restauré de la bibliothèque de la Trinité a été enfin inauguré en 2011.

LP (AFP)

Une église française à Rome inaugurée après restauration
Une église française à Rome inaugurée après restauration
Mot clefs
Catégories
CYBER