• Accueil
  •  > 
  • Une couture urbaine pour le nouveau marché d’intérêt national de Nantes
Rejoignez Cyberarchi : 

Une couture urbaine pour le nouveau marché d’intérêt national de Nantes

© Julien Lanoo : Copyright 2019

 

Deuxième en France par sa taille, après Rungis, le MIN (marché d’intérêt national) de Nantes qui compte une centaine d’entreprises et concentre 800 emplois vient d’ouvrir ses portes. Réalisé par l’agence EGA Erik Giudice Architecture, l’ensemble affiche une belle allure.

 
 
A+
 
a-
 

Afin de créer un pôle agroalimentaire stratégique et libérer l’emprise nécessaire pour la réalisation du nouveau CHU sur l’île de Nantes, la Métropole de Nantes a décidé de transférer le marché d’intérêt national de Nantes vers le Parc Océane Nord - Zac de la Brosse à Rezé.

 

Les échanges en flux continu

 

L’équipement réalisé par l’agence d’architecture EGA se développe sur une surface de 19,4 hectares et se trouve au sein du pôle agroalimentaire couvrant 55 ha. L’édifice répond non seulement à une nécessité fonctionnelle défendue par l’agglomération mais, résolument innovant, il concentre diverses qualités qu’elles soient architecturales, urbaines ou paysagères.

Dans leur démarche architecturale, les architectes ont su tourner à leur profit le gigantisme imposé par ce type d’infrastructures pour composer un équipement exemplaire. Tandis que l’aspect esthétique peut paraître secondaire vis-à-vis des divers enjeux liés à la logistique, l’agence EGA a soigné l’aspect architectural de l’édifice. Une charpente en bois formant un très large auvent a été choisie pour, d’une part, définir l’ouverture du bâtiment, et d’autre part affirmer sa visibilité depuis son accès nord. Cette couverture dégage une atmosphère chaleureuse et conviviale qui tranche avec les idées préconçues concernant les halles de vente en gros. De même, l’ensemble, à la géométrie régulière semble parfaitement intégré dans le paysage de bocage, grâce à des lisières boisées sur trois de ses côtés.

Le projet a été étudié pour devenir flexible et évolutif. Les espaces de convivialité et les zones végétalisés contribuent également à faire du MIN un véritable lieu de vie. Nantes étant une ville industrielle, l’architecture des  nouveaux  bâtiments du MIN s’inspire du passé de la ville pour exprimer un esprit pratique qui exploite finement les différentes potentialités. La grande halle centrale qui accueille le Bâtiment A constitue le coeur du MIN et loge la partie alimentaire. Selon l’architecte : « Son architecture expressive, s’inspire de la halle de marché du XIXe siècle réinterprétée dans un langage architectural contemporain, optimisant la matière par une conception structurelle élégante et efficace. »

 

Fonctionnel et durable

 

Notons que Nantes Métropole est engagée depuis de nombreuses années dans la transition énergétique avec l’adoption dès 2007 d’un Plan Climat Energie. Le projet du MIN respecte cette volonté à travers l’implantation en toitures de 31 000 m² de panneaux photovoltaïques dont 4000 m² dédiés à l’autoconsommation. De même, l’intégration paysagère inscrit l’ensemble dans un système boisé tout en préservant le caractère paysager du site.

L’agencement de la parcelle a été étudié d’une manière minutieuse. En effet, les bandes régulières générées par une trame de 8 m sur le Bâtiment A, permettent de créer une grande flexibilité dans la disposition des autres entités mais également concernant les espaces non construits. Cette disposition nord-sud permet l’inscription du projet dans la pente générale afin de minimiser les mouvements de terre et de réguler l’orientation favorable vis-à-vis de l’ensoleillement et des vents dominants. Des données auxquelles s’ajoute l’architecture des bâtiments qui met en oeuvre une palette limitée de systèmes constructifs et de matériaux choisis avant tout pour leur qualité esthétique et leur solidité. En conséquence, le béton est utilisé, entre autres, pour les dalles, les planchers, les poteaux de la structure, le bois pour les charpentes et finalement le métal et le verre pour envelopper les façades.

A Nantes, l’agence EGA a livré un équipement intemporel qui met admirablement les diverses textures en diapason.

 

Sipane Hoh

Une couture urbaine pour le nouveau marché d’intérêt national de Nantes
Une couture urbaine pour le nouveau marché d’intérêt national de Nantes
Une couture urbaine pour le nouveau marché d’intérêt national de Nantes
Une couture urbaine pour le nouveau marché d’intérêt national de Nantes
Une couture urbaine pour le nouveau marché d’intérêt national de Nantes
Une couture urbaine pour le nouveau marché d’intérêt national de Nantes
Une couture urbaine pour le nouveau marché d’intérêt national de Nantes
Une couture urbaine pour le nouveau marché d’intérêt national de Nantes
Une couture urbaine pour le nouveau marché d’intérêt national de Nantes
Une couture urbaine pour le nouveau marché d’intérêt national de Nantes
Une couture urbaine pour le nouveau marché d’intérêt national de Nantes
Une couture urbaine pour le nouveau marché d’intérêt national de Nantes
Une couture urbaine pour le nouveau marché d’intérêt national de Nantes
Une couture urbaine pour le nouveau marché d’intérêt national de Nantes
Une couture urbaine pour le nouveau marché d’intérêt national de Nantes
Une couture urbaine pour le nouveau marché d’intérêt national de Nantes
Une couture urbaine pour le nouveau marché d’intérêt national de Nantes
Une couture urbaine pour le nouveau marché d’intérêt national de Nantes
Une couture urbaine pour le nouveau marché d’intérêt national de Nantes
Une couture urbaine pour le nouveau marché d’intérêt national de Nantes
Une couture urbaine pour le nouveau marché d’intérêt national de Nantes
Mot clefs
Catégories
CYBER