• Accueil
  •  > 
  • Une clinique médico-pédagogique intégrée dans son quartier
Rejoignez Cyberarchi : 

Une clinique médico-pédagogique intégrée dans son quartier

© Ilulissa Image : Copyright 2018

 

L'agence Vallet de Martinis réalise la construction et restructuration de la clinique médico-pédagogique de Vitry-le-François (51). Son client, la Fondation Santé des Etudiants de France, œuvre pour le bien-être des étudiants atteints de troubles psychiques sévères. Un chantier réalisé par Demathieu Bard.

 
 
A+
 
a-
 

« L’architecture est un rapport, jamais un objet. Très certainement un rapport social et spatial avant de devenir une construction. » Le centre hospitalier de Vitry-le-François se restructure et évolue. Le projet s'inscrit dans la constitution d’un nouveau pôle à plusieurs entités (Hôpital – EHPAD – Fondation Santé des Etudiants de France). La pluralité des profils de patientèle de ces projets soulève des questionnements pratiques (comment vivre ensemble ?) et appelle à une nouvelle dynamique pour le site.

L'enjeu du projet porté par Vallet de Martinis Architectes consiste à faire accepter une unité psychiatrique comme nouvelle entité du quartier, sans perturber les activités avoisinantes et l’ensemble des pratiques de la vie du quartier. Il s'agit donc à la fois de créer de la cohabitation (population multigénérationnelle), de l'indépendance (identifier chaque secteur dans son fonctionnement, sans gêne pour autrui) et de renforcer la cohésion (permettre les synergies des installations et la qualité de vie de chaque individu).

 

Une façade minérale

 

La façade sur l’avenue Marcel Bailly demeure significative pour le projet. Elle est en lien avec l’espace public, et résulte du souhait de la maitrise d’ouvrage de rénover une partie des façades du bâtiment existant, afin de marquer l’installation de la Fondation sur le site et d’identifier l’accès principal. C'est la façade la plus représentative de l’hôpital du Der. Elle est visible à l’échelle du quartier et de la cité de par ses proportions importantes, qui se place et s’érige en entrée de ville. « Nous décidons de tirer partis de ces proportions et de ce décor de l’existant pour aménager le projet d’entrée principale, qui doit proposer une réponse architecturale à l’échelle et en cohérence avec le gabarit du bâtiment existant. » La proposition des architectes : un long parvis étiré qui vient mettre en valeur cette façade-entrée minérale, avec des « proportions justes, en piédestal de l’ensemble ».

De son côté, la façade Ouest, sur la rue Charles Simon, est visible à l’échelle du quartier. « Il nous était important de considérer le contexte immédiat de la rue : celui d’un tissu majoritairement pavillonnaire, avec la présence d’habitations individuelles et celle d’un équipement scolaire de quartier. » Le gabarit proposé est celui d’un bâtiment sur deux niveaux. Cette disposition permet une volumétrie en cohérence avec les maisons et habitations alentours, ainsi qu'avec le bâtiment principal du site de l’hôpital. De même, le projet présente des proportions similaires à l’école Jules Verne située un peu plus haut.

 

Un type d'ouvrant par élément de programme

 

« Nous composons de larges percements en façade, perçus en creux dans la masse béton et dans lesquels viennent se placer des menuiseries en bois composées d’un grand châssis fixe et d’un petit ouvrant. » Chaque type de percement correspond à un élément du programme : les grandes ouvertures pour les lieux de vie commun, celles de taille moyenne essentiellement pour les chambres, et les petites pour les locaux du personnels.
Cette disposition en creux répond aux problématiques d’intimité et de contrôle solaire, complétées par des stores brise soleil orientables sur l’ensemble des surfaces vitrées.

Pour cette clinique médico-pédagogique à Vitry-le-François, le projet réinvestit une partie des surfaces immobilières de l’hôpital du Der, qu'il complète d'une extension. Soit la réhabilitation de 2850m2 et la construction d’un bâtiment de 2750m2. L’établissement dispose de 86 lits d’hospitalisation à temps complet.

Maître d'ouvrage, la Fondation Santé des Etudiants de France (FSEF) a pour mission de permettre à des jeunes malades atteints de troubles psychiques sévères, de bénéficier de soins médicaux tout en leur donnant la possibilité de poursuivre efficacement leurs études universitaires ou leur scolarité. Le réentrainement à l’effort intellectuel constitue parfois en lui-même une véritable thérapie.

 

Laurent Perrin

Une clinique médico-pédagogique à intégrer
Une clinique médico-pédagogique à intégrer
Une clinique médico-pédagogique à intégrer
Mot clefs
Catégories
CYBER