• Accueil
  •  > 
  • Une ancienne chapelle accueille un nouvel espace des métiers d'art contemporains
Rejoignez Cyberarchi : 

Une ancienne chapelle accueille un nouvel espace des métiers d'art contemporains

Nicolas André : Copyright 2019

 

Après un an de travaux, l'ancienne Chapelle de la Visitation située en plein coeur historique de Montpellier renaît sous la forme d'un nouvel espace des métiers d'Art Contemporains. Baptisée la Nef, en référence à l'architecture de cet édifice religieux, cet espace d'exposition sera inauguré le 6 mars prochain.

 

 
 
A+
 
a-
 

Sous une voûte spectaculaire de 12 mètres de hauteur, la Nef exposera en permanence les créations de 70 ateliers d'art sur près de 300 m2. Mais avant d'accueillir les pièces d'exposition et les visiteurs curieux, un long travail s'est opéré dans l'ancienne Chapelle de la Visitation de Montpellier, transformée en réserve pour le mobilier municipal et fermée depuis 58 ans.

 

Pendant un an, les architectes Nicolas André et Nabil Hamdouni ont fait le pari de redonner une seconde vie à ce bâtiment, sans en effacer sa beauté historique. « La première contrainte était de désacraliser le lieu, ce bâtiment de culte inoccupé depuis de longues années, tout en le respectant avec ses décors. De plus, il fallait donner au lieu un aspect plus contemporain pour accueillir toute la scénographie de cet espace d'exposition », explique Nicolas André.

 

L'opération n'est pas simple car le bâtiment est « dans son jus » et souffre de désordres structurels, d'infiltrations d'eau, ses décors sont dégradés... « Notre objectif n'était pas de restaurer ce bâtiment à l'identique, mais d'arrêter sa détérioration et de restaurer ponctuellement certains éléments », souligne l'architecte Nicolas André.

 

Une dizaine d'entreprises ont oeuvré pour la restauration de ce bâtiment, notamment des spécialistes du travail de pierre, de la rénovation des vitraux - qui étaient abîmés voire menaçants - mais aussi des peintures du XIXe siècle réalisées au niveau du choeur. « Nous ne voulions pas effacer les couches du temps d'où une intervention humble de notre part. Le bâtiment se fait alors plus pédagogique car on aperçoit les différentes couches artistiques ».

 

Le mobilier fait écho au passé du lieu

 

Le bâtiment a finalement été entièrement restructuré pour garantir au maître d'ouvrage Les Ateliers d'Art de France une mobilité maximale pour la scénographie des expositions à venir.

 

« Les expositions vont changer régulièrement et le mobilier doit s'adapter. Ce n'est pas comme dans la muséographie où un meuble est fait pour une pièce d'art en particulier. Dans les expositions à venir (cinq expositions à thème seront programmés chaque année, ndlr), il y aura des pièces et des objets de taille et de poids différents, d'où l'idée de rendre le tout pratique ».

 

Pour mettre en scène ces œuvres en résonance avec l’édifice, de grands plateaux de Corian suspendus figurent symboliquement les rangées de bancs utilisées autrefois par les fidèles. Ces grands bancs suspendus par des câbles à différente hauteur permettent à la fois de ne jamais toucher l'enveloppe du bâtiment et de laisser une grande liberté dans l'agencement des espaces d'expositions.

 

Le mobilier reprend également le design des anciens autels des chapelles latérales, vandalisées et détruites au fil du temps. Ces nouveaux autels contemporains, tout de blanc vêtus servent notamment à intégrer les systèmes de chauffage de façon plus discrète.

 

Chaleur et modernité

 

Côté lumière, tout a été fait pour rendre au lieu une certaine chaleur, et lui apporter de la modernité. Une verrière a notamment été créée côté sud et permet de baigner l'espace de lumière naturelle et de mettre en valeur les voûtes. De grandes suspensions et des lumières spot sur variateur permettent de créer différentes ambiances. Et cerise sur le gâteau, tous les systèmes électriques restent invisibles, cachés sous les habillages bois restaurés de la chapelle.

 

Les vitraux sont également visibles depuis l'extérieur grâce à un éclairage bien pensé, pour ouvrir ce bâtiment à l'aspect fermé au regard des passants. A partir du 6 mars, les visiteurs pourront déambuler dans ces différents espaces, entre nef, chœur et sacristie. S'y déploieront tout au long de l’année des expositions-vente thématiques, les collections saisonnières d’objets de la boutique, des projections de films, et des rencontres et conférences sur les métiers d’art.

 

Claire Thibault

Une ancienne chapelle accueille un nouvel espace des métiers d'art contemporains
La Nef extérieur
La Nef extérieur
La nef avant travaux
La nef avant travaux
La verriere après restauration
Une ancienne chapelle accueille un nouvel espace des métiers d'art contemporains
Une ancienne chapelle accueille un nouvel espace des métiers d'art contemporains
Une ancienne chapelle accueille un nouvel espace des métiers d'art contemporains
Une ancienne chapelle accueille un nouvel espace des métiers d'art contemporains
Une ancienne chapelle accueille un nouvel espace des métiers d'art contemporains
Mot clefs
CYBER