• Accueil
  •  > 
  • Un questionnaire en guise de tribune pour A+R Salles
Rejoignez Cyberarchi : 

Un questionnaire en guise de tribune pour A+R Salles

© Cyberarchi 2019

Chaque réponse est l'occasion pour Amélie et Rémi Salles de revenir sur un savoir-faire acquis en France et mis en oeuvre à l'étranger. Champs d'investigations, chaque concours et chaque projet expérimentent des solutions conceptuelles originales. Voilà donc une approche jeune du paysagisme récompensée.

 
 
A+
 
a-
 

CyberArchi : Les grandes dates de l'agence (bref une présentation de l'agence) ?

A+R Salles : L'agence de paysage A+R Salles s'est établie à Dublin en 2006 puis a installé début 2009 son atelier principal à Guitres dans les environs de Bordeaux.

Depuis sa création en 2006, l'agence a remporté de grands concours internationaux dont celui des deux parcs urbains de 20ha de la ville d'Adamstown (Co. Dublin).

L'agence exerce régulièrement son activité sur des projets internationaux d'envergure, par exemple, le parc public et son complexe touristique à Sotchi (Russie), les espaces publics de Kosice-Zapad (Slovaquie) ou encore ceux de George's Quay au centre de Dublin et participe régulièrement à des concours internationaux tels que la rénovation de la place Saint Michel à Bordeaux.

Cette capacité d'adaptation s'est avérée particulièrement efficace dans le cadre de la réalisation du Parc d'Exposition d'Emo (Irlande) en 2007 où la mise en place d'un mode de plantation économique et l'implication des agriculteurs locaux pour les travaux a permis de multiplier par cinq la surface initiale du Parc et ce à budget constant.

Le projet du Parc de la ville nouvelle d'Adamstown a aussi fait la preuve d'une grande capacité d'adaptation de l'agence au contexte, en proposant un paysage fait de remblais afin de réutiliser les terres évacuées pour la construction des immeubles et parkings souterrains adjacents.

Qu'est-ce qui vous a convaincu de participer aux NAJAP (ou dit autrement 'Pourquoi les NAJAP') ?

C'était un très bon moyen pour nous faire connaître des maîtres d'oeuvre et du public et de faciliter ainsi notre ré-implantation en France. L'obtention de la récompense des Nouveaux Albums pouvait tout d'abord constituer un encouragement à l'installation des jeunes paysagistes français à l'étranger et à leur participation à des concours européens et internationaux.

Notre investissement dans des concours aussi importants (Sotchi, Dublin, Varsovie, Stetchin) ont en effet été récompensés par l'obtention de marchés dont en particulier celui de la réalisation de deux parcs à Adamstown (marché de 11M€). Ce dernier a eu un écho important dans les média irlandais et a mis en valeur, par répercussion, la formation dispensée en France et la qualité de ses paysagistes. De ce fait, être lauréat des Nouveaux Albums des Jeunes Paysagistes était de nature, pour les Jeunes Paysagistes, à donner une certaine résonance, à une expérience professionnelle passant par l'International et pouvant avoir des retombées bénéfiques sur la perception de la créativité paysagère française à l'étranger.

Les Nouveaux Albums peuvent ensuite mettre en valeur des activités de paysagistes établis en province. En effet, distinguer un jeune paysagiste de province pouvait être un encouragement pour l'installation en région de jeunes paysagistes tout à fait aptes à développer au niveau local une architecture du paysage innovante et répondant aux enjeux du développement durable.

Enfin, les Nouveaux Albums sont un coup de projecteur sur des solutions conceptuelles originales. Etre lauréat des NAJAP pouvait, dans le cadre des nombreuses présentations des dossiers qui s'ensuivront, contribuer à faire connaître des solutions conceptuelles originales.

Quelle stratégie pour constituer le dossier : la forme (en clair la méthode) ?

Nous avons sélectionné les projets les plus intéressants et les plus originaux sur lesquels nous avons travaillé en mettant particulièrement en valeur les projets internationaux présentant une certaine envergure.

Quelle stratégie pour constituer le dossier : le fond (ou encore comment s'est élaboré le choix des projets / réalisations à mettre en exergue) ?

Nous avons choisi de mettre en avant les propositions de projets développant des solutions conceptuelles originales.

D'abord, des paysages permettant la réutilisation d'un maximum de terres déblayées. C'est ce que nous avons proposé pour le Concours International d'Adamstown avec la création de promenades surélevées, sur digues, réalisées à partir des terres provenant de la construction des parkings souterrains des résidences voisines.

Puis, des propositions d'installation de bandes actives en milieu urbain comme nous l'avons retenu pour les Parcs d'Adamstown, combinant des minis terrains de sports, aires de jeux pour enfants et pistes cyclables dans un environnement 'paysagé' et éclairé. Ce dispositif est une solution efficace pour donner une certaine animation aux espaces publics, de jour comme en soirée et pour favoriser l'appropriation de l'espace public par les familles, enfants et adolescents.

Enfin, des propositions d'implication des agriculteurs locaux pour la réalisation de parcs de loisirs en milieu rural. Par exemple, le parc paysager du Premier Festival International de Jardins d'Emo (création d'un parc d'exposition dans un grand champ d'avoine) n'a pu être financièrement réalisable qu'avec le concours de fermiers locaux qui, intéressés par l'exploitation d'un nouvel espace ont semé puis récolté l'ensemble du parc (6.5ha). Cette disposition a permis d'améliorer leurs revenus tout en mettant à la disposition du public de nouveaux espaces de loisirs présentant un caractère paysager intéressant en harmonie avec le contexte rural.

Quelle philosophie pour l'agence, aujourd'hui et demain (en d'autres mots les rêves, les voeux, les espoirs, les désirs de jeunes paysagistes désormais NAJAP) ?

Nous souhaitons effectuer un travail soigné et de qualité s'appuyant sur des idées conceptuelles originales et répondant aux enjeux du développement durable de façon à être consultés sur un plus grand nombre de projets attractifs. Nous souhaitons conserver une certaine liberté de création dans chacun d'eux.

Un questionnaire en guise de tribune pour A+R Salles
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER