• Accueil
  •  > 
  • Un pôle culturel pour Baud
Rejoignez Cyberarchi : 

Un pôle culturel pour Baud

Luc Boegly : Copyright 2019

A la fois musée et auditorium, le pôle culturel de Baud s’inscrit dans le contexte et épouse la pente pour affirmer un caractère aussi épuré que sobre. Les architectes Romain Grégoire et Thomas Collet (Studio 02) basés à Vannes viennent de livrer un équipement gracieux qui donne une grande satisfaction aux habitants de la commune.

 
 
A+
 
a-
 

« Les contraintes topographiques du site étaient déterminantes. Comme sur les côtes portugaises ou génoises, il fallait concevoir un projet capable d’épouser la topographie accidentée du terrain, faire naître un bâtiment dans la pente. » Racontent les architectes qui ont subtilement géré la situation et maîtrisé les contraintes.

 

Les boîtes en vrac

 

L’environnement est composé de l’architecture typique de la région. Le contraste est saisissant entre les monuments voisins comme l’église et le dernier arrivant qui présente une allure différente tranchant ainsi avec le reste. L’édifice qui par ailleurs est destiné entre autres à la conservation d’une collection de cartes postales est composé de cinq volumes aux proportions identiques. Ces derniers se touchent, s’empilent et se croisent dans une subtile composition qui habite le lieu et se l’approprie.

 

Chaque entité est décalée d’un angle de 20 degrés par rapport à l’autre, libérant parfois des belvédères, des parvis ou encore des jardins paysagers permettant à l’ensemble une intégration en douceur qui s’étale sur la parcelle.

 

De loin, les perspectives sont nombreuses et malgré le ton tranchant avec le reste, le bâtiment dégage une impression de légèreté grâce à la multitude de baies vitrées surtout en son rez-de-chaussée. Une mention spéciale au béton blanc dont la matrice est inspirée de la tranche d’un livre.

 

Blanc sur gris minéral

 

Les toitures sont végétalisées et de loin le bâtiment effectue une douce causalité avec le site. « Pour une parfaite intégration au paysage, la hauteur maximale du bâtiment, rue du Pont Clas, respecte les gabarits des constructions avoisinantes. » Selon les architectes.

 

L’intérieur de l’édifice où la couleur blanche reste dominante est agencé avec goût, les détails sont soignés et les proportions sont raisonnables. Quelques touches de couleurs via le mobilier viennent égayer cette blancheur immaculée. L’ensemble est lumineux, clair et fonctionnel. Les habitués des lieux peuvent se sentir à l’aise tout en ayant des vues aussi diverses qu’étonnantes sur les environs. 

 

Dans cette commune bretonne typique, l’architecture de Studio 02 peut être comparée à un nouveau souffle qui rehausse le paysage.

 

Sipane Hoh

Les photos : © Luc Boegly

Un pôle culturel pour Baud
Un pôle culturel pour Baud
Un pôle culturel pour Baud
Un pôle culturel pour Baud
Un pôle culturel pour Baud
Un pôle culturel pour Baud
Un pôle culturel pour Baud
Un pôle culturel pour Baud
Un pôle culturel pour Baud
Un pôle culturel pour Baud
Un pôle culturel pour Baud
Un pôle culturel pour Baud
Un pôle culturel pour Baud
Un pôle culturel pour Baud
Catégories
CYBER