• Accueil
  •  > 
  • Un petit tour du monde en quelques gratte-ciel récents ou à venir
Rejoignez Cyberarchi : 

Un petit tour du monde en quelques gratte-ciel récents ou à venir

Si le débat en France sur les tours semble figé, la réflexion est non seulement déjà aboutie à peu près partout ailleurs mais les projets sont d'ores et déjà en construction ou en passe d'être terminés. Variété de forme, de hauteur, de style, de financement, d'usage. Une créativité exceptionnelle. Liste non exhaustive sous forme de dépêches d'agence.

 
 
A+
 
a-
 

L'hôtel Puerta America de Madrid

Madrid, capitale de l'Espagne, honore son statut en se dotant d'une tour étonnante non par sa hauteur mais dans sa conception même. Son nom : L'hôtel Puerta America. Un ensemble, inauguré en juillet 2005, de 34.000 m² qui a coûté 75 millions d'euros et se dresse sur 14 étages, près de l'aéroport et de la zone d'affaires de la capitale espagnole, en bordure d'autoroute, au milieu de barres d'HLM. Jean Nouvel, Ron Harad, Norman Foster, Zaha Hadid, Arata Isozaki : dix-neuf des plus grands architectes et designers de la planète ont conçu chacun un étage, le bar, le parking ou la piscine de cet hôtel de luxe 5*. Il compte 308 chambres, 12 suites, 22 chambres-salons et 644 places de parking. "C'est un hôtel utopique, une Statue de la Liberté, un livre ouvert", a déclaré l'architecte espagnol Felipe Saez de Gordoa, créateur de la structure extérieure.

La tour Agbar de Barcelone

Appel d'offres pour la construction de la plus haute tour d'Italie

A venir une tour en Italie de 160 m de haut. En effet, l'appel d'offres de conception-construction du nouveau siège de la Région Lombardie pour un montant de 234 millions d'euros a été publié. Cet immeuble, dont les co-concepteurs sont le bureau d'architecture américain Pei Cobb Freed & Partners en partenariat avec Caputo partnership et Sistema Duemila de Milan sera le plus haut d'Italie. S'élevant sur un terrain de 33.700 m², la tour se veut à "échelle urbaine" avec une sorte de forum couvert par une voûte transparente situé au coeur de quatre édifices. L'ensemble déploiera une superficie de quelque 114.500 m² et pourra accueillir 3.000 personnes.

Tour de la Fédération à Moscou

Le numéro un chinois du BTP, La China State Construction Engineering Corporation (CSCEC), a signé fin juillet 2005 avec la société russe Mirax, en charge du projet, un contrat de 58 millions de dollars pour la construction de la future Tour de la Fédération à Moscou, appelée à devenir la plus haute d'Europe. Le groupe public chinois fournit la structure de béton armé pour la plus haute tour du projet (340 mètres de hauteur), qui prévoit la construction de deux tours reliées par une flèche centrale de 420 m. Le coût total du projet estimé à 540 millions de dollars. La construction de la Tour de la Fédération, dans le nouveau quartier d'affaires Moskva-City qui se construit à l'ouest de la capitale russe, devrait s'achever en 2008.

La "Moscow City Tower"

Les constructions de gratte-ciel dans la capitale russe semblent se multiplier. En témoigne cet autre gratte-ciel, appelé la "Moscow City Tower", dont l'architecte et le maître de l'ouvrage sont Norman Foster et STT Group. Le projet présenté, d'une hauteur de près de 600m, comprend 118 étages de 4,25 m de haut en moyenne, une centaine d'ascenseurs, 3.680 places de parking. Basée sur un plan triangulaire, cette tour adopte un profil pyramidal et pourra accueillir... 25.000 personnes. A l'intérieur : hôtellerie, commerces, loisirs, appartements de standing en duplex et triplex, jardins suspendus et restaurant panoramique. Le tout mâtiné d'écologie : ventilation naturelle, recyclage des eaux pluviales, panneaux photovoltaïques et collecte sélective des déchets.

Encore une nouvelle tour à Londres

L'architecte Rafael Viñoly va réaliser pour le promoteur britannique Land Securities un gratte-ciel de 192m, tout en courbes, de 45 étages au coeur de la City. Cela dit, il ne s'agit pas de construire pour construire puisque le projet conjugue esthétisme et respect de l'environnement. En effet, situé 20 Fenchurch Street, remplaçant une tour d'une vingtaine d'étage datant des années 60, cette tour donnera l'impression de s'incliner telle une gigantesque vague en direction de la Tamise. Pour dessiner les courbes de la façade, l'architecte s'est inspiré des inflexions du fleuve. Au 40ème étage, les visiteurs pourront profiter un vaste espace panoramique public, le skyroom, qui, avec baies vitrées d'une hauteur de quatre étages, autorisera un panorama à 360 degrés de la capitale. Une terrasse extérieure dominera par ailleurs la City et la Tamise. Le promoteur espère débuter les travaux en 2007 et compte achever la construction en trois ans. La tour sera construite selon des critères environnementaux assez strictes et bénéficiera du label "Very good" BREEAM.

Turquie: une tour double de 300 m de haut à Istanbul

L'érection d'une tour double de 300m à Istanbul (Turquie) est prévue pour 2008. Une entreprise immobilière basée aux Emirats arabes unis, Dubai International Properties (DIP) et la mairie d'Istanbul ont annoncé fin octobre 2005 le lancement en 2006 de la construction de deux tours d'affaires culminant à 300 mètres dans la métropole turque. Le projet "Dubai Towers - Istanbul", comprend deux tours asymétriques destinées à accueillir un centre d'affaires, un hôtel, des espaces commerciaux et de loisirs. Le chantier débutera en 2006 pour s'achever en 2008, a affirmé le maire Kadir Topbas lors d'une conférence de presse. Son coût, estimé à 500 millions de dollars (420 millions d'euros), sera assumé à 80% par DIP et à 20% par la mairie, une contribution comprenant la mise à disposition du terrain, dans le quartier d'affaires de Levent, sur la rive occidentale du Bosphore.

Tokyo : la tour de transmission la plus haute du monde

D'une hauteur d'environ 600 mètres (deux fois la tour Eiffel de Paris), la tour de transmission la plus haute du monde, devrait être construite à Tokyo en 2010 et supplanter la Tour CN de Toronto (553,33m). La structure, qui servira de nouveau relais de télécommunications aux six réseaux de radiotélévision japonais, sera érigée à l'est de la capitale nippone. La construction dont le coût est estimé à 50 milliards de yens (354 M EUR) sera financée par la compagnie ferroviaire privée Tobu Railway Co. et six chaînes de télévision, parmi lesquelles la chaîne publique NHK.

La plus haute tour au monde en construction à Dubai

Le groupe sud-coréen Samsung Electronics a annoncé en décembre 2004 qu'un consortium international mené par le groupe avait remporté un contrat de plus de 850 millions de dollars pour construire le plus haut bâtiment du monde à Dubaï. Le Burj Dubaï des Emirats arabes unis, dont la construction a débuté en janvier 2005, devrait être terminée en novembre 2008, mesurer près de 800 mètres de haut et compter 160 étages. "Il sera plus grand que l'actuel building le plus haut du monde, le TFC 101 à Taïwan, qui mesure 509 mètres de haut", a affirmé un responsable de Samsung.

Le building, d'une superficie totale de 500.000 mètres carrés, comprendra un hôtel, un centre commercial (supposé devenir également le plus grand du monde), des bureaux et des appartements de luxe.

Conçue par la fameuse agence Skidmore, Owings & Merrill architectural de Chicago, la base de la tour et sa géométrie sont sensées représenter les six pétales d'une fleur du désert de la région. Ainsi, selon ses promoteurs, la base "fleurit" et permet ainsi la transition entre la hauteur faramineuse de l'ouvrage et le sol.

Construction d'un gratte-ciel à Davos, dans les Alpes suisses

Même la Suisse s'offre son gratte-ciel. Signés des architectes bâlois Herzog et De Meuron, un gratte-ciel de 26 étages sera construit à plus de 1.800 mètres d'altitude, à Davos, station de sports d'hiver mais aussi du célèbre forum économique, au coeur des Alpes suisses, a annoncé le gouvernement local en février 2006. Cette tour de 105 mètres de haut, la plus haute jamais construite dans les Alpes est censée abriter 70 appartements de luxe. Comme quoi le mot 'tour', pour les mal-entendant, ne rime pas nécessairement avec cité et/ou ghetto (sinon de luxe en l'occurrence). Estimant qu'une telle tour a sa place au milieu des Alpes suisses, à 1.864 mètres d'altitude, le gouvernement local juge qu'il vaut mieux construire une tour qu'une série de résidences de vacances.

Taipei 101, à Taïwan

Taipei 101. L'un des plus hauts gratte-ciels du monde, a été inauguré le 17 octobre 2003 à Taipei, capitale de Taïwan. La tour fait 508 mètres de hauteur et compte cent étages. D'un coût de 58 milliards de dollars taiwanais (1,8 milliard de dollars US), il abrite un centre commercial (d'au moins 76.000 m²), des bureaux et un observatoire. Il dépasse d'une cinquantaine de mètres les Tours Petronas de Kuala Lumpur (452 mètres), en Malaisie, qui étaient auparavant les plus hautes tours du monde accueillant des bureaux.

Le bâtiment est doté d'ascenseurs à double-ponts (double-decks) les plus rapides du monde, au prix unitaire de deux millions de dollars l'unité, qui atteignent la vitesse de 60 km/heure dans la montée et 36 km/heure dans la descente. Mais dans la course à la hauteur, il est amené à être supplanté par le Burj, à Dubaï un ensemble de tours qui culminera à 805m, plus de deux fois la hauteur de l'Empire State Building (381m).

Une tour résidentielle de 192 mètres de haut à Varsovie

Autre symbole, autre lieu. Le célèbre architecte d'origine polonaise Daniel Libeskind, auteur d'un projet de reconstruction de Ground Zero à New York, à l'emplacement des Tours jumelles détruites le 11 septembre 2001, a la charge de la conception pour le groupe de promotion et d'investissement immobilier Orco d'une tour résidentielle à Varsovie, a annoncé en octobre 2005 l'investisseur.

Cette tour devrait proposer les appartements les plus hauts de Pologne (192 m, soit 45 étages), et dépasser le "Turning Torso" de Santiago Calatrava, en Suède. Accueillant des appartements de grand standing, elle siègera au milieu de ma ville, dans le quartier des affaires et à deux pas du Palais de la Culture.

Pour la petite histoire, le symbole réside dans le fait que l'architecte Daniel Libeskind, né à Lodz, a tenté de donner au haut du bâtiment un aspect couronné en référence à la couronne dont est ornée l'aigle blanc, symbole national de la Pologne. Ce projet dont la livraison est prévue pour 2008 va coûter au groupe Orco 11 millions d'euros pour l'achat du terrain, et du bâtiment qui l'occupe actuellement. Et si les demandes auprès des autorités varsoviennes sont acceptées, le chantier pourrait démarrer en septembre 2006. Avec cette opération, Orco entend participer à la vie culturelle et sociale de l'une des plus grandes capitales d'Europe Centrale, et contribuer à sa reconnaissance sur la scène architecturale internationale.

Christophe Leray

Un petit tour du monde en quelques gratte-ciel récents ou à venir
Un petit tour du monde en quelques gratte-ciel récents ou à venir
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER