• Accueil
  •  > 
  • Un musée à l'image de l'oeuvre de Pierre Soulages, à Rodez (12) en 2011
Rejoignez Cyberarchi : 

Un musée à l'image de l'oeuvre de Pierre Soulages, à Rodez (12) en 2011

© Cyberarchi 2019

La conception architecturale du futur musée Pierre Soulages ayant été confiée début 2008 au cabinet d'architecte espagnol RCR, il sera l'un des rares musées au monde à être bâti du vivant de l'artiste et en collaboration étroite avec lui. Visant à honorer l'artiste Pierre Soulages et à servir la mémoire de son oeuvre, le musée sera 'tout de noir vêtu'.

 
 
A+
 
a-
 

Cette couleur sera obtenue grâce à des façades en acier corten autopatinables. Le musée reprendra, illustrera et déclinera les fondamentaux de l'oeuvre de Pierre Soulages : lumière, matière, couleur, atemporalité.

Un musée dans un jardin

Une "architecture-écrin" composée sur mesure pour une collection exceptionnelle par le biais d'une volumétrie et un parcours ad hoc

La donation Pierre et Colette Soulages se caractérise par une grande diversité d'oeuvres et de documents qui illustrent les différentes voies explorées par l'artiste tout au long de sa carrière : 21 grandes oeuvres sur toile, 100 peintures sur papier (dont les célèbres 'brous de noix'), la totalité de l'oeuvre imprimé, bronzes, l'intégralité du matériel préparatoire pour les vitraux de l'abbaye de Sainte Foy de Conques, un exceptionnel fonds documentaire sur toutes les étapes de l'oeuvre.

Pour la plupart, ces pièces n'ont jamais encore quitté l'atelier de l'artiste. Tel un écrin construit sur mesure, l'architecture du musée exprimera donc dans sa composition volumétrique la diversité des oeuvres qu'il abrite. Intégrant la conception volumétrique des lieux, le parcours de visite, conçu comme une série de variations sur une même essence lumineuse - à l'image du travail de Soulages - sera rythmé par les différentes hauteurs et proportions de salles afin de mettre en valeur la contemplation esthétique de chaque type d'oeuvre.

Le futur musée sera composé de deux types d'espaces : les grandes salles, où la lumière naturelle indirecte éclairera les oeuvres (huiles sur toiles, salle d'exposition temporaire) et les salles plus intimes du cabinet d'art graphique (oeuvre imprimé et peintures sur papier), où les oeuvres illuminées émergeront de la pénombre. L'espace réservé au matériel préparatoire du travail des vitraux de Conques recevra un traitement particulier.

Matières

En contrepoint de la diversité des supports, des techniques et des matières utilisées par l'artiste, l'architecture du musée fera appel à un registre extrêmement limité de matériaux : le verre et l'acier. Cette tension vers l'essentiel : les oeuvres et la lumière, fait corps avec les voies de recherche explorées par Soulages tout le long de sa vie : extrême rigueur du traitement, grande simplicité des effets, intemporalité.

Le projet du musée Soulages a été créé à l'initiative de l'Agglomération du Grand Rodez sur les bases d'une exceptionnelle donation consentie par Pierre et Colette Soulages en septembre 2005. Celle-ci représente l'une des plus importantes donations en France, depuis la seconde guerre mondiale. Elle était estimée en 2005 à 15 millions (entre 30 et 45 millions en 2008). Elle rassemblera un fonds unique d'oeuvres et de documents, environ 500 au total, permettant de faire du futur musée Soulages, labellisé 'musée de France', LE lieu de référence international sur l'oeuvre de Pierre Soulages, natif de Rodez. La nouvelle équipe dirigeante de l'agglomération du Grand Rodez, issue des élections municipales de mars 2008, a récemment confirmé sa volonté de poursuivre et de mener à bien ce projet de première importance pour Rodez et sa région.

Un musée à l'image de l'oeuvre de Pierre Soulages, à Rodez (12) en 2011
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER