• Accueil
  •  > 
  • Un lotissement pensé en prolongement d'un parc
Rejoignez Cyberarchi : 

Un lotissement pensé en prolongement d'un parc

© Sergio Grazia : Copyright 2018

 

Voici un projet qui veut profiter pleinement du parc qui l'entoure, et de sa valeur paysagère. Pour cela, afin d’habiter le parc, ce dernier est prolongé sur le lot jusqu’aux lisières de la ville existante pour accueillir les nouvelles habitations.

 
 
A+
 
a-
 

L'Opération Grand Parc à Bondoufle (91) compte 31 logements collectifs, 12 logements intermédiaires, huit maisons groupées, sept maisons individuelles, l’aménagement des espaces collectifs et individuels extérieurs ainsi que le stationnement en sous-sol.

Atelier Puzzler explique : « Ces programmes variés offrent des volumes bâtis qui intègrent et structurent le prolongement du parc tout en permettant une mixité des modes d’habiter, de la maison individuelle à l’habitat collectif en passant par le logement intermédiaire. » Encore et toujours, intégrer le parc, prolonger la nature dans le logement, et vice-versa.

 

Des logements ‘passeurs’ de parc

 

Toutes les typologies ont un point commun. Elles profitent de leur relation au parc par un prolongement extérieur, jardin, terrasse, balcon, selon les cas. Chaque typologie profite d’une variété de situations dans le paysage : au-dessus des arbres à R+3 (collectif), dans les arbres à R+2 (intermédiaire) et sous les arbres (maisons individuelles).

La résidence de logement collectif marque l’entrée du nouveau quartier. Elle en induit la centralité. La discontinuité des volumes bâtis libère les vues sur les jardins intérieurs et ouvre l’espace public au soleil du sud.

Les logements intermédiaires, implantés à l’ouest le long de l’allée des circulations douces sont ‘passeurs’ de parc. Leurs jardins, face au parc, s’unissent à celui-ci.

Les maisons groupées rythment et cadrent la rive ouest de la parcelle. Elles répondent à la ville existante en vis-à-vis. Leurs jardins est et ouest accueillent la masse arborée qui prolonge le parc.

Au cœur de l’îlot, les maisons individuelles sont discrètes et jouissent de la plus grande indépendance.

 

Laisser le parc respirer

 

Par cette diffusion des programmes, les volumes libèrent les espaces libres nécessaires à l’épanouissement du parc. L’îlot et le parc ne font plus qu’un, au bénéfice des logements quel qu’en soit le type.

Enfin, l’organisation des bâtiments et le traitement des espaces libres garantissent, au travers de noues et bassins de rétention, la collecte des eaux pluviales dans la continuité du réseau projeté dans le grand parc.

 

Opération Grand Parc à Bondoufle (91)
Maître d’ouvrage MDH Promotion
Maîtrise d’oeuvre Atelier PUZZLER (Frédéric Brouillet et Bertrand Dubus, architectes urbanistes), Synapse (BET fluides et thermique)
Surface de plancher 4 265 m²
Programme 31 logements collectifs, 12 logements intermédiaires,
15 maisons individuelles et groupées, stationnements en sous-sol et aménagement des espaces extérieurs
Lieu rue des Trois Parts, ZAC du Grand Parc à Bondoufle (91)
Montant des travaux 7,66 M€ HT
Mission de l'Atelier Puzzler complète de maîtrise d’oeuvre
Calendrier Livré
Démarche HQE BBC RT2012, certification H&E profil A

 

Laurent Perrin

 

Un lotissement pensé en prolongement d'un parc
Un lotissement pensé en prolongement d'un parc
Un lotissement pensé en prolongement d'un parc
Un lotissement pensé en prolongement d'un parc
Un lotissement pensé en prolongement d'un parc
Un lotissement pensé en prolongement d'un parc
Un lotissement pensé en prolongement d'un parc
Un lotissement pensé en prolongement d'un parc
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
CYBER