• Accueil
  •  > 
  • Un lieu de travail pensé comme une demeure
Rejoignez Cyberarchi : 

Un lieu de travail pensé comme une demeure

© Clément Guillaume : Copyright 2019

 

L'agence d'architecture Bartolo-Villemard vient de livrer le siège social de la Caisse des Français de l’Étranger à Rubelles (77), en périphérie de la ville de Melun. Le projet est un lieu de travail pensé comme une demeure : unique, confortable, intime, à destination d’une communauté de personnes.

 

 
 
A+
 
a-
 

Depuis huit ans qu'elle existe, l'agence Bartolo-Villemard a très peu fait parler d'elle. Cette année elle livre coup sur coup ses premières réalisations dont le siège social de la Caisse des Français de l’Étranger à Rubelles (77). À première vue, c’est un territoire à l’écart, sans planification ni confort. « C’est qu’il faut descendre de voiture et choisir de regarder attentivement cette réalité en devenir pour comprendre sa logique et ses potentialités » indique les architectes. L’édifice est un second immeuble en extension d’une construction des années 80.

 

Deux types d’espaces et deux temporalités

 

L’endroit abrite des pavillons, des bureaux, des parkings, un hôtel, des enseignes commerciales, des routes, au loin les champs. « Nous nous implantons dans un environnement suburbain archétypal des contours de nos agglomérations, diffus et peu lisible. Quelle architecture pourrait rendre ce territoire plus habitable ? Nous travaillons avec cet état des choses particulier et nous tentons de le transcender » précise l'agence, « car nous sommes bien en ville. Et ce type de territoire nous intéresse. Des familles vivent ici, des personnes y travaillent, s’y déplacent et y consomment. De jour comme de nuit, la vie s’organise, bien réelle. C’est un lieu habité que nous abordons. Le caractère ouvert de ces sites, inaccompli, à la géométrie mouvante, constitue le futur de nos métropoles ».

 

Le projet est un lieu de travail pensé comme une demeure : unique, confortable, intime, à destination d’une communauté de personnes. Les éléments constitutifs du programme sont conçus avec une égale attention : un édifice de bureaux et un parking de plein air qui forment un ensemble relié à un bâtiment existant. Les architectures typiquement suburbaines présentes sont réinterprétées : le « hangar commercial devient une construction à la régularité abstraite, mais également massive et visible de la rue principale, les espaces de vie collective sont mis en vitrine, exposés. Le parking est un sol continu de béton clair.

 

L’édifice organise le temps de travail qu’il héberge. Deux types d’espaces et deux temporalités sont proposés au sein du projet. D’une part les bureaux, qui sont le quotidien des personnes employées : ces lieux nécessitent de l’intimité, des partitions, de la flexibilité dans le temps et des dimensions de pièces individuelles. Ils constituent le corps de l’objet architectural. D’autre part, des espaces à usage collectif forment un continuum entre atrium et paysage urbain : hall d’accueil, circulations, cafétéria, salles de réunions, salle du conseil. Ils sont de grande dimension, utilisés ponctuellement dans la journée, entièrement transparents depuis l’atrium et vers la ville, en pont entre extérieur et intérieur. Ils sont parcourables et perceptibles de façon continue. Ensemble, ils creusent l’objet architectural.

 

Une construction bioclimatique

 

L’édifice préserve un paysage intérieur, en contrepoint d’un environnement chaotique. L’ensemble définit à la fois une logique d’usage et une forme. Depuis la rue il est accueillant au regard extérieur, car il se révèle largement, présente sa nature. De même au-dedans, les vues offertes depuis les espaces de rencontre, telles des vitrines commerciales aux surfaces abstraites, au mobilier coloré, et aux néons voyants, donnent une perception nouvelle de l’environnement urbain. Notre architecture propose de changer de regard sur ce quartier.

«...

 

Le siège de la CFE est une construction bioclimatique. Il dispose d’une façade sur-mesure de conception unique. L’enveloppe préfabriquée «respirante» est constituée de deux peaux de verre ouvrantes en bois à l’intérieur et aluminium à l’extérieur. Connectée à des capteurs, celle-ci est gérée par un système automatisé d’ouverture/fermeture et occultation. La façade couplée à l’atrium permet la ventilation naturelle en été, printemps et automne. L’ensemble est aussi utilisable manuellement. Le chauffage et le rafraîchissement sont assurés par des planchers chauffants basse température alimentés par une géothermie sur nappe à 70 mètres de profondeur. Le système est couplé à une pompe à chaleur. La construction est de type passive « bâtiment basse consommation » et assure une consommation d’énergie primaire inférieure à 50 kWh par m2 par an.

 

Fiche technique :

Maître d’ouvrage : Caisse des Français de l’Étranger

Maîtrise d’œuvre : BVAU-Bartolo Villemard Architecture Urbanisme (mandataire)

Associés/BET : 3A Architectes Associés, TN + Pay- sagistes, RFR, RFR element, Avel acoustique, BE- TOM (TCE)

Site : Centre d’activités Saint-Nicolas - 160, rue des Meuniers 77 950 Rubelles

Calendrier : 2008 - livraison octobre 2014

Type de projet : bureaux et aménagement paysager

Type de mission : mission complète (conception + exécution)

Surface : 3 900 m² SHON

Montant travaux : 9,3 M HT

Performance : BBC

Performances énergétiques : Consommation énergétique primaire < 50 kWh /m²/an

Enveloppe : façade préfabriquée double peau «respirante» mixte bois/aluminium. Fabrication sur mesure avec la société BLUNTZER. Sur-isolation exterieure Conforme RT2010

Ventilation : Ventilation double flux pompe à chaleur à air.

Ventilation naturelle de façade à atrium.

Chauffage : Géothermie sur nappe

Gestion de l’eau : ECS par capteurs solaires

Autre intervenant : Clément Guillaume (photo- graphe)

Un lieu de travail pensé comme une demeure
Un lieu de travail pensé comme une demeure
Un lieu de travail pensé comme une demeure
Un lieu de travail pensé comme une demeure
Un lieu de travail pensé comme une demeure
Un lieu de travail pensé comme une demeure
Un lieu de travail pensé comme une demeure
Un lieu de travail pensé comme une demeure
Un lieu de travail pensé comme une demeure
Un lieu de travail pensé comme une demeure
Un lieu de travail pensé comme une demeure
Un lieu de travail pensé comme une demeure
Un lieu de travail pensé comme une demeure
Un lieu de travail pensé comme une demeure
CYBER