• Accueil
  •  > 
  • Un label pour protéger la Cité-jardins
Rejoignez Cyberarchi : 

Un label pour protéger la Cité-jardins

© Ville de Suresnes : Copyright 2018

 

La Cité-jardins de Suresnes a obtenu, comme trente sites franciliens, le label Patrimoine d'intérêt régional décerné par la Région Ile-de-France, qui permet de protéger et préserver le patrimoine non classé et non inscrit aux Monuments historiques.

 
 
A+
 
a-
 

La Cité-jardins de Suresnes vient d’obtenir le label Patrimoine d’intérêt régional décerné par la Région Ile-de-France. Ce nouveau label permet de protéger, préserver (entretien et rénovation) et valoriser les sites non classés et non-inscrits aux Monuments historiques du patrimoine francilien. Il faut que les propriétaires en aient fait la demande en fonction de la qualité de l’architecture et/ou de leur intérêt au regard de l’histoire de l’Île-de-France.

Trente sites ont été désignés. Parmi eux : les Cités-jardins de Champigny-sur-marne, de  Stains et de Suresnes. Des dossiers portés par l'Association régionale des Cités-jardins d'Ile-de-France, en étroite collaboration avec les Villes et les bailleurs concernés.

 

Une exposition à Suresnes

 

Cette première liste se veut représentative de la diversité des patrimoines franciliens. Elle esquisse de grandes thématiques structurantes : patrimoine rural, industriel, architecture du XXe siècle, cité-jardin, maison d’artiste ou villégiature, etc. Ce label permet notamment aux propriétaires d'accéder à deux dispositifs régionaux : une aide en investissement pour la restauration du patrimoine non protégé, et une autre pour sa valorisation.

Cette démarche se prolongera dès octobre 2018. Les Cités-jardins seront en effet l’objet de la nouvelle exposition du MUS (le Musée d'histoire urbaine et sociale de Suresnes). L'exposition intitulée Les Cités-jardins d’Ile-de-France, une certaine idée du bonheur, sera accompagnée d'un ouvrage éponyme édité par la Région et coordonné par Jean-Pierre Respaut.

 

Sept ans de construction

 

La Cité-jardins de Suresnes est une des quinze réalisations lancées par l’Office public d’habitations à bon marché du département de la Seine pour répondre à l’insalubrité des conditions de logement des ouvriers de la révolution industrielle. Le concept inspiré des  Garden cities de l’Anglais Ebenezer Howard et popularisé à travers le monde au début du XXè siècle, verra huit phases de construction se succéder entre 1921 et 1958. 

Une ceinture de pavillons individuels entoure des immeubles collectifs regroupés sous forme d’îlots, auxquels s’ajoute un éventail d’équipements publics : groupes scolaires, lavoir-bains douches, dispensaire, lieux de culte, théâtre, magasin coopératif, foyer pour célibataires et maison pour personnes âgées. Les espaces verts sont omniprésents, sous forme collective (cours au cœur de chaque îlot, square d’un hectare et venelles), mais aussi privative (jardins des pavillons et jardins partagés).

 

Laurent Perrin

Un label pour protéger la Cité-jardins
Un label pour protéger la Cité-jardins
Mot clefs
Catégories
CYBER