• Accueil
  •  > 
  • Un internat tout en rondeur à la pointe de l'écologie
Rejoignez Cyberarchi : 

Un internat tout en rondeur à la pointe de l'écologie

Studio Erick Saillet : Copyright 2019

Le nouvel internat du Lycée Louis et Auguste Lumière à Lyon imaginé par le cabinet X'TO architectes à Lyon compte parmi les « projet vitrines » de la région en matière d'architecture durable. 150 internes bénéficie désormais d'un bon environnement de travail, sain et écologique.

 
 
A+
 
a-
 

Inauguré lors de la rentrée en septembre dernier, l'internat du Lycée Louis et Auguste Lumière dans le 8ème arrondissement de Lyon est l'un des cinq projets pionniers initiés en Rhône Alpes pour la mise en oeuvre des principes de la charte « Qualité environnementale des bâtiment ». L'objectif est d'augmenter la part des énergies renouvelables consommée dans les bâtiments de la région de 11 % en 2013 à 20 % d'ici 2020.

Pour ce projet, les planificateurs du cabinet X’TO architectes ont imaginé un internat s’intégrant harmonieusement dans son environnement tant sur le plan visuel que fonctionnel. Un corps de bâtiment en deux parties de quatre étages a été érigé sur une surface d’environ 2000 mètres carrés. Une partie du bâtiment de forme rectangulaire est tournée vers l’intérieur de l’école de manière à former avec les autres bâtiments de l’établissement une enceinte fermée. La partie du bâtiment orientée vers l’extérieur offre à la vue des passants une sa façade de forme arrondie.

Alors que le rez-de-chaussée des deux parties du bâtiment offre de l’espace pour une salle de lecture, des vestiaires pour le terrain de sport adjacent ainsi qu’une infirmerie et diverses activités de loisirs, les quatre étages supérieurs sont entièrement dédiés à l’hébergement. 50 chambres au total sont chacune occupées par trois étudiantes durant l’année scolaire.

Ossature en béton et façade en bois

La structure du bâtiment se décompose en une ossature en béton et une façade en bois construites grâce à un système d'une soixantaine de modules préfabriqués et préassemblés en atelier, ce qui a facilité leur installation sur le chantier.

La base de ces éléments d’approximativement 7 mètres sur 3 est constituée d’une ossature bois fabriquée à partir de pin parasol de la Région, elle-même garnie de panneaux d’isolation en fibres de bois holzFlex® d’HOMATHERM de 200 millimètres d’épaisseur.

Conformément aux directives HQE, les panneaux isolants souples, avec leur faible conductivité thermique de λD 0,038 W/mk et leur grande capacité d’accumulation thermique, favorisent le déphasage thermique et isolent la façade à ossature bois en évitant les ponts thermiques.

Les éléments de façade ont été recouverts d’un panneau de fibres mi-dur et ouvert à la diffusion de 16 millimètres d’épaisseur. Les côtés extérieurs de la façade ont pour leur part été revêtus de plaques de fibrociment sur contre-lattage.

A l’intérieur, la façade en bois a été pourvue d’une deuxième couche d’isolation et de plaques de plâtre cartonné. La solution d’isolation de façade réunit ainsi toutes les conditions pour créer un habitat sain et contribue à ce que le bâtiment affiche un bilan énergétique positif.

Solaire et photovoltaïque sur le toit

Le toit plat d’environ 600 mètres carrés est utilisé pour l’approvisionnement en énergie : grâce aux systèmes solaires et photovoltaïques placés sur le toit, le bâtiment couvre une grande partie de ses besoins en énergie. Des panneaux solaires ECS répartis sur 90 mètres carrés génèrent 35 % de la consommation annuelle totale d’eau chaude.

Les 72 mètres carrés de panneaux photovoltaïques posés sur la toiture couvrent le reste des besoins énergétiques : avec 18 000 kWh par an, suffisamment d’énergie est produite pour le chauffage et l’électrification du bâtiment. La consommation d’énergie primaire (Cep) s’élève à 41,40 kWh/m², soit seulement 40 % du coefficient de référence Cepmax de 108 kWh/m². Ainsi, le bâtiment réalise, conformément aux directives RT 2012, un gain énergétique positif de 60 %. Les 280 mètres carrés restants de toiture sont végétalisés. Cela permet, d’une part, d‘infiltrer intégralement les eaux pluviales et de ne pas surcharger le réseau public et, d’autre part, de favoriser l’inertie thermique de la construction.

Fiche technique :

Projet : Internat du lycé Auguste et Louis Lumière, Lyon

Maître d’ouvrage : Région Rhône-Alpes, Direction du Patrimoine Immobilier

Cabinet d’architectes : X’TO architectes, Lyon (69)

Entreprise : Les Charpentiers du Morvan, Magny (89)

Produits : HOMATHERM holzFlex(R) 200 mm

Photos : Studio Erick Saillet, Les Charpentiers du Morvan

Un internat tout en rondeur à la pointe de l'écologie
Un internat tout en rondeur à la pointe de l'écologie
Un internat tout en rondeur à la pointe de l'écologie
Un internat tout en rondeur à la pointe de l'écologie
Un internat tout en rondeur à la pointe de l'écologie
Un internat tout en rondeur à la pointe de l'écologie
Mot clefs
Catégories
CYBER