• Accueil
  •  > 
  • Un îlot de nature amarré dans la ville pour le parc du Trapèze
Rejoignez Cyberarchi : 

Un îlot de nature amarré dans la ville pour le parc du Trapèze

© Cyberarchi 2019

La conception et la réalisation d'un parc de sept hectares situé sur le trapèze ont été confiées à l'Agence TER. Ce projet a fait l'objet d'un concours organisé par la SAEM Val de Seine Aménagement pour lequel cinq équipes de paysagistes avaient été retenues : Acanthe, Atelier de Paysage (Dalnoky-Solvet), Jacques Coulon, Florence Mercier ainsi que le lauréat.

 
 
A+
 
a-
 

Le cahier des charges donné aux équipes exprime les enjeux essentiels auxquels ce programme doit répondre. Le parc constitue, par sa taille et sa situation, la clef de voûte paysagère du nouveau quartier Ile Seguin-Rives de Seine. Cette clairière ouverte sur la Seine est l'occasion de rétablir un lien entre la ville de Boulogne-Billancourt et le fleuve. Elle représente également un territoire diversifié et un équipement disponible dans la ville. Au coeur d'un projet de gestion des eaux de pluie et des crues, elle est située à la croisée de l'histoire de la ville et de son futur développement. Ainsi, le projet prend en compte l'existence du bâtiment X de Renault sur le site, une construction qui sera conservée et l'intégration de la future ligne de tramway, qui traversera cet espace paysagé.

La proposition de l'agence TER est de créer un «îlot de nature amarré dans la ville» s'inscrit dans le projet urbain d'ensemble. Deux types de lieux s'y dessinent :
D'une part, les lieux naturels, installés dans de légers fossés pouvant être remplis d'eaux lors de pluies décennales. C'est grâce à ces noues appropriées que les précipitations peuvent s'écouler et être absorbées de manière naturelle. D'autre part, les lieux jardinés, conçus comme des îles destinées à accueillir les promeneurs. Deux grandes pelouses, des espaces de promenade, un jardin de bouleaux, des prairies fleuries et des jardins de jeux d'enfants sont reliés entre eux par des passerelles. Des îles se forment et évoluent en fonction des événements pluvieux et des crues. Deux bassins en eau en permanence sont prévus de chaque côté du parc.

Ce projet, et ceux des autres candidats, ont été présentés à la commission de concertation Seguin Rives de Seine regroupant les associations impliquées dans l'opération. Celles-ci ont exprimé leur préférence pour le projet de l'agence TER. Le parc sera livré parallèlement à l'avancement des programmes de construction dont une première tranche sera réalisée mi 2008.

Un îlot de nature amarré dans la ville pour le parc du Trapèze
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER