• Accueil
  •  > 
  • Un "iceberg" tout de blanc vêtu
Rejoignez Cyberarchi : 

Un "iceberg" tout de blanc vêtu

Pierre L’Excellent : Copyright 2018

 

Rue de la Croix Nivert s'élève désormais un "icerberg", figure de proue du XVème arrondissement de Paris. Sa façade en résine de synthèse blanche n'échappe pas au regard du visiteur. En lieu et place d'un bâtiment démoli, s'élève ce programme devant accueillir dix logements sociaux et un commerce, signé N.O.A architectes (Nakache & Orihuela Architectes). 

 
 
A+
 
a-
 

Le nouveau bâtiment s'élève sur cinq étages et s'accroche aux héberges mitoyennes des immeubles rue Mademoiselle et Lakanal. Il s'implante sur une parcelle en angle de forme presque triangulaire qui ponctue l’îlot à l’est sur la rue de la Croix Nivert. « L'Architecture du carrefour est disparate. Elle est le témoignage des différentes époques qui ont marquées la construction du quartier », écrit l'agence. « L'un des enjeux de l'opération est de réussir à intégrer une architecture nouvelle dans un contexte aussi hétérogène. »

L'alternance de lignes horizontales tantôt pleines tantôt percées par des baies glissant le long des façades répond à la dynamique du carrefour et son balai incessant de voitures : le volume fuselé aux arêtes arrondies semble comme sculpté par le flux du trafic urbain.  La façade en Corian® Glacier White enveloppe et protège la construction, ouvrant des baies plus ou moins larges selon l'orientation des vues et l'ensoleillement du carrefour. En plus de l’effet "iceberg" recherché, le choix du matériau offre une liberté de conception des formes et de la matière avec divers degrés de transparence, et un entretien facilité.

 

Une mise en œuvre complexe et délicate

 

Les espaces extérieurs des logements sont creusés dans l'enveloppe du bâti. Ils sont protégés par des claustras à perforations variables, filtrant la lumière du soleil et permettant de profiter du plaisir d'être dehors sans être vu depuis la rue. Ils créent également un espace tampon supplémentaire sur un carrefour bruyant et un ombrage sur les façades les plus chaudes. Les murs et les sous-faces des plafonds des loggias sont habillés d’un bardage en aluminium mordoré qui illumine les espaces intérieurs par le reflet du soleil.

Réalisés par Créa-Diffusion, une entreprise familiale reconnue comme le plus important transformateur de DuPont Corian®, le pan incliné, les bords arrondis, de même que les perforations sur la couverture et l’habillage de la façade, participent à la réussite de ce projet. Environ 800 mètres carrés du matériau ont été usinés pour la façade en panneaux brise soleil et en grands panneaux verticaux thermoformés pour la couverture et les arêtes. La qualité des détails de sa mise en œuvre, avec des jointures presque invisibles, ainsi que son aspect lisse, homogène et uniforme, étaient au coeur des enjeux. À en juger par le résultat, l'on peut dire que c'est un succès, qui restera dans les mémoires.

 

Laurent Perrin

N.O.A architectes
N.O.A architectes
N.O.A architectes
N.O.A architectes
N.O.A architectes
N.O.A architectes
N.O.A architectes
N.O.A architectes
N.O.A architectes
N.O.A architectes
N.O.A architectes
N.O.A architectes
N.O.A architectes
N.O.A architectes
N.O.A architectes
N.O.A architectes
Mot clefs
Catégories

Recevez la newsletter

CYBER