• Accueil
  •  > 
  • Un hôtel de police restructuré par Hellin-Sebbag
Rejoignez Cyberarchi : 

Un hôtel de police restructuré par Hellin-Sebbag

© Cyberarchi 2019

Livré il y a quelques semaines, l'Hôtel de Police du 17ème arrondissement de Paris a été repensé par Brigitte Hellin et Hilda Sebbag. A la clé, une extension de 600 m2 pour améliorer la qualité des services.

 
 
A+
 
a-
 

C'est dans une rue étroite où se côtoient des bâtiments, pas du tout homogènes, que l'agence Hellin-Sebbag a travaillé. Avec ses 3000 m2, l'Hôtel de Police d'origine présentait également trois registres différents, avec notamment un rez-de-chaussée très opaque et un centre de réception des étrangers, imbriqué au premier étage du bâtiment de devant. L'agence a imaginé la séparation des différents flux en réorganisant tout l'ensemble.

 
L'extension a été conçue, pour sa part, comme un cube de 12 m de côté installé au coeur de l'îlot. Pour unifier l'image de l'extension, les architectes ont habillé les façades de verre extérieur opaque, parsemées de panneaux translucides en damier. Les façades du bâtiment existant, restructuré, sont habillées, pour leur part, de panneaux aux reflets changeants selon le point de vue et la lumière. Le chantier, qui a duré 29 mois et coûté 9,5 millions d'€, a permis aussi de réduire les dépenses d'énergie, les façades étant désormais isolées par l'extérieur.

Un lieu à la fois ouvert et protégé

Plus en détail, l'agence Hellin-Sebbag a cherché à apporter le plus de lumière naturelle possible à l'intérieur du bâtiment, tout en protégeant les espaces de travail de vues directes. Pour séparer les flux entre l'hôtel de police et le centre de réception des étrangers, les architectes ont construit une entrée spécifique pour ce dernier (auquel on accède par un petit passage qui traverse l'intérieur de l'îlot), tandis que l'hôtel de police reste accessible directement par la rue.

 En dépit de l'étroitesse des lieux, des astuces ont été trouvées pour le rendre encore plus ouvert et fonctionnel. C'est le cas, entre autres, des garde-corps en verre structurel ou des couleurs vives en guide de balise. Quant aux circulations verticales du bâtiment, elles ont été regroupées sur le côté pour libérer au maximum les plateaux de travail.

Agnès Delcourt

Fiche Technique

PROGRAMME : Restructuration du bâtiment existant : 2 922m2 SHON, Hall public d'accueil, Bureaux, Vestiaires... Extension : 604m2 SHON, centre de réception des étrangers, garde-à-vue, restaurant du personnel, salle d'exercice.

LIEU : 19, 21 rue Truffaut, Paris 17ème

ARCHITECTES : HELLIN-SEBBAG, architectes associés (Paris- Montpellier)

ECONOMISTE ET BET : GEC Ingénierie

MAITRE D'OUVRAGE : PREFECTURE DE POLICE DE PARIS

MANDATAIRE DU MO : ICADE

SURFACE : 3 526 m2 S HON

COUT DES TRAVAUX : 9,5 M. M€ HT (dont 30 % financés par Région IdF)

CALENDRIER : Livré en janvier 2012

PRINCIPAUX MATÉRIAUX :
Façades en mur-rideau Verre extérieur collé de Schüco
Vitrages opaque et translucide : AGC
Vêtures : cassettes d'Alucobond , SPECTRA, teinte SAKURA
Agencements intérieurs : stratifié PRINT- série irrisée - teinte Lucida 909
Sols : caoutchouc NORAMENT 825
Sols PVC : TARKETT, série MATRIX 2 et CANDY
Luminaires : BEGA, ALTER, PHILIPS.

ENTREPRISES :
SICRA IdF : entreprise générale
DUVAL MÉTALU : lot façades
TIM Composites : façonneur panneaux Alucobond
BOITEL : agencements intérieurs
SRS : sols

Un hôtel de police restructuré par Hellin-Sebbag
Un hôtel de police restructuré par Hellin-Sebbag
Un hôtel de police restructuré par Hellin-Sebbag
Un hôtel de police restructuré par Hellin-Sebbag
Un hôtel de police restructuré par Hellin-Sebbag
Un hôtel de police restructuré par Hellin-Sebbag
Un hôtel de police restructuré par Hellin-Sebbag
Un hôtel de police restructuré par Hellin-Sebbag
Mot clefs
Catégories
CYBER