• Accueil
  •  > 
  • Un habit scintillant pour le siège de la Métropole Rouen Normandie
Rejoignez Cyberarchi : 

Un habit scintillant pour le siège de la Métropole Rouen Normandie

Luc Boegly : Copyright 2017

 

Avec ses 8300 m² de surface, le nouveau siège de la Métropole Rouen Normandie signe un départ inédit. A la fois fonctionnel et plastique le projet signé par l’architecte Jacques Ferrier en collaboration avec Pauline Marchetti présente également un exemple de durabilité.

 
 
A+
 
a-
 

La rive gauche de Rouen est marquée par un paysage fluvial parsemé autrefois par des entrepôts ainsi que de quelques bâtiments industriels. Un environnement atypique mais aussi une histoire portuaire que Jacques Ferrier a mis en application pour engendrer le nouveau siège de la Métropole Rouen Normandie.

L’exosquelette multicolore


D’un côté le pont Gustave Flaubert, de l’autre la flèche de la cathédrale de Rouen, l’ensemble qui se déploie tout au long du fleuve est visible de loin. Avec son habit scintillant, il constitue désormais un marqueur incontournable pour le futur écoquartier.

Il s’agit selon l’architecte, d’une inspiration de l’impressionnisme et de Claude Monet qui se matérialise dans l’enveloppe irisée. C’est « l’interprétation contemporaine des variations chromatiques des multiples tableaux du portail de la cathédrale de Rouen. » En effet, l’enveloppe est constituée d’une multitude de pellicules colorées en cinq teintes qui changent selon le point de vue, l’heure ou les diverses transformations climatiques.

Outre le fait que l’édifice, de l’extérieur, est très agréable à regarder et grâce à son costume panaché, l’ensemble devient un plaisant tableau cinétique, il est également autonome en énergie. En effet, les pellicules en verre sont des panneaux photovoltaïques ce qui explique les labels BEPOS et PassivHaus conférés au projet.

La ruche métropolitaine


Sous l’impressionnante enveloppe, se développent des espaces de travail épurés, sobres et pratiques mis en valeur par le béton brut et le bois pour le mobilier. Ces derniers sont organisés en fonction des diverses exigences des utilisateurs des lieux. Tandis que les bureaux donnant vers l’extérieur, jouissent d’une grande luminosité ainsi que d’impressionnantes vues sur les environs, d’autres s’ouvrent sur plusieurs patios créés par une faille qui occupe le cœur même du dispositif. Au dernier étage, une terrasse belvédère offre une vue panoramique qui embrasse le fleuve ainsi que la ville.

L’architecte n’a pas délaissé pour autant la vie collective au sein de l’édifice qui semble disposer d’une importante attention grâce aux différents espaces de rencontres crées et aménagés avec soin pour le plus grand plaisir de tous. Le nouveau siège de la Métropole Rouen Normandie est la pièce maîtresse d’un remarquable puzzle qui se complètera au fil du temps.

 

Sipane Hoh  

Métropole Rouen Normandie
Métropole Rouen Normandie
Métropole Rouen Normandie
Métropole Rouen Normandie
Métropole Rouen Normandie
Métropole Rouen Normandie
Métropole Rouen Normandie
Métropole Rouen Normandie
Métropole Rouen Normandie
Métropole Rouen Normandie
Métropole Rouen Normandie
Métropole Rouen Normandie
Métropole Rouen Normandie
Métropole Rouen Normandie
Métropole Rouen Normandie
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
CYBER