• Accueil
  •  > 
  • Un grand hôtel japonnais s'implante en France pour la 1ère fois
Rejoignez Cyberarchi : 

Un grand hôtel japonnais s'implante en France pour la 1ère fois

© Cyberarchi 2019

Tangram Architectes va pouvoir lancer la construction de l'hôtel Toyoko-inn, établissement 2* de 231 chambres sur l'avenue du général Leclerc à Marseille. Cet hôtel sera le premier du genre construit en Europe par le groupe nippon qui possède 250 hôtels au Japon, et qui a choisi Tangram Architectes pour s'implanter pour la première fois hors d'Asie.

 
 
A+
 
a-
 

Le Conseil d'Etat a rejeté le pourvoi intenté par la SCI Karous qui avait attaqué le permis de construire du projet. Cette décision met un terme au long combat judiciaire engagé par la société japonaise; en 2011, Albert Haddad, dirigeant de la SCI Karous, avait attaqué l'autorisation administrative au motif qu'elle violait les règles d'urbanisme. A l'appui, il invoquait, entre autres, le non-respect du règlement de la Zac St-Charles, ou des problèmes de circulation dans le secteur.

Construire le premier hôtel d'une chaîne nippone en Europe implique d'intégrer les symboles culturels japonais dans un site Méditerranéen. C'est sur l'enveloppe du bâtiment que Tangram Architectes a incorporé les codes de l'architecture japonaise contemporaine, caractérisée par la simplicité des formes, des couleurs et l'exécution maîtrisée des détails.

Monolithe immaculé

L'hôtel, bloc monolithique immaculé, se dresse comme un signal aux portes de Marseille. Première façade frontale de la Ville, il renvoie la lumière forte du soleil. Le volume d'une grande pureté de la façade est ponctué de meurtrières, évoquant la calligraphie et la juxtaposition des enseignes verticales si répandues au Japon. Disposées selon un rythme aléatoire, ces ouvertures impriment un mouvement original à la paroi : ainsi est-il difficile de compter le nombre d'étages et la cadence des chambres derrière la façade.

Les vitres, placées au nu intérieur des façades, sont découpées par l'ombre du soleil, accentuant les volumes et contrastes. Elles sont protégées par des volets ouvrants à l'anglaise, de la même teinte que la peau, en façades Est, Ouest et Sud. Côté Est, le bâtiment se détache du sol, face à l'escalier qui descend de la gare Saint Charles. L'escalier semble pouvoir se glisser sous le volume blanc, comme une invitation à entrer dans l'hôtel.

Perspectives © Tangram Architectes

Un grand hôtel japonnais s'implante en France pour la 1ère fois
Un grand hôtel japonnais s'implante en France pour la 1ère fois
Mot clefs
Catégories
CYBER