• Accueil
  •  > 
  • Un français en finale du concours d'architecture Guggenheim Helsinki
Rejoignez Cyberarchi : 

Un français en finale du concours d'architecture Guggenheim Helsinki

Malcolm Reading Consultant : Copyright 2020

Un jury international a dévoilé le 2 décembre dans la capitale finlandaise les six finalistes, dont le français Malcolm Reading ConsultantsArchitectes, retenus parmi 1 715 projets pour la construction du futur musée Guggenheim. Qualifiés de «designs conceptuels», ces derniers «ne montrent pas nécessairement les édifices qui seront finalement construits», a précisé le président du jury. Le vainqueur sera connu en juin.

 
 
A+
 
a-
 

Il s'agit de l'une des grandes compétitions architecturales du moment. La mairie d'Helsinki prévoit de construire un vaste complexe culturel pour accueillir une nouvelle antenne de l'institution américaine. L'immense site choisi à cet effet, dans la zone portuaire du centre-ville, à quelques pas du palais présidentiel, devrait changer la physionomie de la capitale finlandaise, la dotant par là-même d'une nouvelle identité.

Parmi les 1 715 projets pour l'architecture du futur musée Guggenheim, un jury international a sélectionné le 2 décembre à Helsinki les six finalistes. Ces derniers, dont la moitié sont des projets multinationaux associant plusieurs cabinets, proviennent des États-Unis, de Suisse, de France, d'Allemagne, de Royaume-Uni, d'Espagne et d'Australie. Il s'agit d'AGPS Architecture Ltd (Zurich / Suisse et Los Angele s/ USA) ; d'Asif Khan Ltd (Londres / Royaume-Uni); de Fake Industries Architectural Agonism (New York / USA, Barcelone / Espagne et Sydney, Australie) ; de Haas Cook Zemmrich Studio 2050 (Stuttgart/Allemagne); de Moreau Kusunoki Architectes (Paris / France); enfin de Smar Architecture Studio (Madrid/Espagne et Australie).

Le président du jury Mark Wigley a précisé lors de la présentation des projets retenus qu'ils sont qualifiés de « designs conceptuels », qui « ne montrent pas nécessairement les édifices qui seront finalement construits ». Les six finalistes recevront 55 000 euros pour développer leurs projets respectifs dans les six prochains mois, et le gagnant remportera un prix de 100 000 euros.

Le vainqueur connu en juin

Si la désignation du vainqueur est prévue en juin, la construction de ce musée d'art contemporain n'est pour autant pas assurée : le conseil municipal d'Helsinki a en effet autorisé le concours d'architecture, mais pas encore la construction.

Une première proposition avait été écartée en 2012 à cause de son coût. Dans une deuxième proposition, présentée en septembre 2013, les frais annuels que le musée serait tenu de payer à la Fondation Guggenheim étaient diminués de moitié, à un million d'euros. Le projet a ses adversaires, qui voient derrière lui des intérêts financiers et touristiques privés, au détriment des contribuables, et avec peu à gagner pour le développement de l'art contemporain finlandais. Les partisans attendent des retombées économiques importantes pour la capitale d'un pays qui souffre d'une conjoncture économique morose.

« Helsinki a besoin d'un pot de miel », a affirmé le président de l'association portant le projet, Ari Lahti. « Je suis absolument convaincu qu'il y aura un soutien fort à ce musée ». Selon l'association, le complexe culturel pourrait accueillir 550 000 visiteurs annuels.

L'architecture audacieuse d'un autre musée Guggenheim à Bilbao (Espagne), conçu par l'architecte americano-canadien Frank Gehry et ouvert en 1997, a été vue comme un élément déterminant de la revitalisation d'une ville portuaire touchée par la crise de la sidérurgie européenne.

A. LG (avec AFP)

Projet 3
Projet 5
Projet 4
Projet 2
Projet 1
Projet 6
Mot clefs
Catégories

Recevez la newsletter

CYBER