• Accueil
  •  > 
  • Un concept de logements pour sans abri à Lyon construits en six mois
Rejoignez Cyberarchi : 

Un concept de logements pour sans abri à Lyon construits en six mois

© Cyberarchi 2017

La Maison de Rodolphe est un ensemble d'habitations pour personnes sans abri, conçu à Lyon par les architectes et ingénieurs Patriarche & Co. Ces logements accueillent depuis novembre 2010, des personnes précaires dont certaines avec animaux. Modulaires et industrialisables, le système de construction est démontable et reproductible.

 
 
A+
 
a-
 


Patriarche & Co a créé un concept de logements pour personnes sans abri, La Maison de Rodolphe, financé par un fond de dotation constitué par Alain Mérieux mécène majoritaire, la Fondation Notre Dame des Sans Abri de Lyon, et Patriarche & Co sous forme de mécénat de compétences. Un concours interne à l'agence a été organisé, un Worshop qui a mobilisé l'ensemble du personnel (cent cinquante personnes au total): architectes, ingénieurs, infographistes, assistantes... Tous solidaires au projet humanitaire ont réfléchi à un concept d'habitations démontables.

Des unités d'habitations montées en 3D en atelier

Le chantier a duré six mois: il a débuté en juin 2010 et a été livré le 19 novembre 2010. Les unités d'habitations ont été montées en 3D et équipées en atelier puis livrées par deux sur le chantier, où elles ont été logées dans une structure en bois. Cette structure est assimilable à une immense étagère préfabriquée, elle supporte le toit et contient l'intégralité des équipements techniques tels que les centrales d'air, les pompes à chaleurs...Les «boîtes en bois» se rangent les unes à côté des autres, une isolation supplémentaire est disposée entre elles. L'ensemble fini est alors connecté aux réseaux de fluides qui irriguent la structure.

La Maison de Rodolphe est composée de trois bâtiments dont vingt cinq chambres de 12 m2, chacune équipée d'un lavabo, d'un plan de travail et d'un ou deux lits suivant le nombre de personnes. Les murs et les plafonds sont en bois massif, constitués de planches de 68 mm d'épaisseur. Le premier bâtiment est destiné aux familles et comprend des chambres qui communiquent entre elles (système de suites). Le second bâtiment est celui qui accueille les personnes, avec ou sans animal. En rez de chaussée, les habitations sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. Un troisième bâtiment met à disposition un bureau de vétérinaire et un chenil pour garder l'animal lorsque son propriétaire doit s'absenter. Ce bâtiment regroupe également un restaurant, une salle de jeu, un bureau de médecin et des locaux dédiés aux services sociaux qui accompagnent les personnes dans leur insertion sociale. Des coursives extérieures permettent l'accès aux sanitaires depuis chaque logement, ce dispositif de circulations situées en dehors des habitations est adapté au mode de vie de ces personnes accoutumées à vivre à l'extérieur. Une seule ouverture en porte fenêtre, a été conçue pour chaque habitat pour permettre une certaine discrétion aux habitants. Elles mènent aux coursives et sont pourvues de volets coulissants qui jouent le rôle de pare-soleil en été.

Niveau bâtiment basse consommation

Les façades et la structure principale sont en bois d'épicéa autoclave. Le système de construction en filière sèche bois permet d'obtenir le label Niveau Bâtiment Basse Consommation (NBBC): les murs sont de faible épaisseur, conçus en panneaux de bois de 15 cm et constitués d'une isolation de 5 cm. Les façades sont légères et permettent de ne pas avoir de pont thermique. La toiture est en Eternit (fibro ciment), ce matériau permet de réduire les condensations et d'obtenir une bonne protection aux nuisances sonores. Une partie de la toiture est à l'air libre, ventilée, elle renferme tous les éléments techniques et a pour fonction de produire en été de l'ombre sur les habitations.

Une architecture modulaire - solution pour de nouveaux modes d'hébergement

Pour Xavier Patriarche, l'architecture modulaire permet de répondre à des demandes urgentes de logements. Il explique dans le magazine WAME (magazine interne à la société Patriarche & Co): «L'architecture modulaire va répondre à de nouveaux besoins. Nous sommes dans un monde de l'immédiateté, les décisions politiques changent du jour au lendemain. Vous pouvez avoir des projets végètent pendant des années et tout à coup une demande urgente de logements de chambres qui d'internat, ou de logements étudiants. La construction modulaire permet de répondre à certains programmes de façon efficace en un temps record...».

Une architecture industrialisée - avantages environnementaux et sociaux

Selon Xavier Patriarche, l'architecture industrialisée a de l'avenir car elle améliore la qualité des produits et la rapidité de montage sur le site: «Nous entrons dans une ère où les bâtiments doivent répondre à des normes de plus en plus complexes avec de moins en moins de tolérances; en témoignent les tests d'étanchéité, les tests à la caméra thermique, les nombreuses réglementations pour les personnes à mobilité réduite. Il n'y a plus de place à l'improvisation du chantier. Aujourd'hui la souplesse du chantier ne fait plus le poids devant la complexité des nouvelles constructions». Il explique aussi que les avantages des bâtiments préfabriqués en atelier sont à la fois environnementaux et sociaux: «D'un point de vue environnemental, il est évident que l'on maîtrise mieux les quantités de matières. On rationalise la construction. On peut être plus exigeant sur la qualité et la provenance des matériaux. La gestion des déchets est exemplaire, la rapidité de montage sur site et la grande proportion de construction en filière sèche réduisent considérablement la durée du chantier et les nuisances induites (...)». Concernant les avantages sociaux, Xavier Patriarche explique : «Nous pensons que la préfabrication en atelier peut changer la perception des métiers du bâtiment et attirer plus de jeunes dans cette filière pour qui il sera plus facile et plus gratifiant de travailler en atelier que sur un chantier soumis aux intempéries».

Un concept adaptable au Centre presse des jeux Olympiques d'Annecy 2018

Patriarche & Co a mis en place un audit de conception pour évaluer les qualités et les défauts de la Maison de Rodolphe et pour pouvoir l'améliorer (notamment en réduisant son temps de montage sur site). Candidat pour la création du Centre presse des Jeux Olympiques d'Annecy 2018, Patriarche & Co présentera un concept d'habitat modulaire sur la base de la Maison de Rodolphe qui permettra d'offrir aux journalistes des chambres d'hôtes démontables une fois l'événement mondial terminé et qui sera réutilisable en logements pour sans abri ou pour étudiants.

Claire Zobouyan


Fiche technique :

Localisation: Lyon, 105 de la rue Villon dans le 8ème arrondissement
Maîtrise d'oeuvre: Patriarche & Co
Commande: André Mérieux et l'association Notre Dame des Sans Abri de Lyon
Economiste, structure, VRD, Fluides: Patriarche & Co
Structure et façades bois: COBS
VRD - Aménagements des abords: GUINTOLI
Gros oeuvre: BERTRAND & DURON
Boîtes en bois: SOREC
Surface SHON: 1761 m²
Coût des travaux: 2 000 000 €
Livraison: 19 novembre 2010

Un concept de logements pour sans abri à Lyon construits en six mois
Un concept de logements pour sans abri à Lyon construits en six mois
Un concept de logements pour sans abri à Lyon construits en six mois
Un concept de logements pour sans abri à Lyon construits en six mois
Un concept de logements pour sans abri à Lyon construits en six mois
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER