• Accueil
  •  > 
  • Un bâtiment d'Archives tout en contraste
Rejoignez Cyberarchi : 

Un bâtiment d'Archives tout en contraste

© Cyberarchi 2019

Depuis février 2013, Pierrefitte abrite un nouveau bâtiment des Archives nationales. L'architecte Massimiliano Fuksas a réalisé un ensemble opaque, dense, de taille imposante et d'usage pérenne. Le projet de l'architecte est axé sur ces aspects.

 
 
A+
 
a-
 

Le site de Pierrefitte accueille l'ensemble des documents constituant la mémoire de la nation depuis 1790 jusqu'à nos jours. Conçu par l'architecte italien Massimiliano Fuksas dont le projet a été retenu en 2005, la construction est constituée de deux types de bâtiments distincts. Le bloc monolithe sculpté depuis l'intérieur par une lumière aléatoire, bâtiment coffre offrant à la conservation des archives des qualités d'inertie thermique, orienté à l'est sur le grand paysage des Tartres, vient en contraste avec les satellites de verre ouverts sur des bassins qui reflètent la lumière changeante.

 
Une peau recouvre l'ensemble

Le premier bâtiment, imposant, massif, semble tourner le dos à la zone des Tartres. Ce bâtiment, classé Immeuble de Grande Hauteur, est dédié à la conservation et comporte 220 magasins d'archives répartis sur onze niveaux, permettant ainsi de recevoir les 320 km de rayonnages d'archives programmés ainsi qu'une salle de lecture au rez-de-chaussée. Le second bâtiment, léger, en transparence, comme suspendu, renferme les bureaux professionnels liés à l'activité des archives, les locaux administratifs, les espaces de conférences, l'accueil du public. Il est tourné du côté de la ville, vers la rue Émile Zola et la zone pavillonnaire.

Les façades du monolithe sont pensées comme une peau recouvrant l'ensemble de son volume. Cette peau d'aluminium (finition anodisée, brillant naturel) et de verre sera largement opaque. Les façades des « satellites » sont en opposition largement vitrées, excepté le bâtiment de livraison (rez-de-chaussée, au nord) traité par bardage en aluminium anodisé naturel. Les menuiseries aluminium des façades vitrées sont de teinte gris aluminium. Aux étages, la structure porteuse constituée d'une poutre treillis dite en « losanges » est en avant de la façade sur tout le pourtour des bâtiments.

Une forte inertie thermique

Une attention particulière a été portée aux logiques de développement durable sur le bâtiment. L'accent a été mis sur une forte inertie thermique, afin de minimiser le recours aux systèmes techniques de traitement d'air pour assurer la stabilisation des ambiances, avec un recours faible aux puissances de froid et chaud installées. Le bâtiment des magasins de conservation, en béton avec isolant thermique extérieur, répond à ces attentes. Les satellites qui abritent l'essentiel des fonctions tertiaires, sont pour leur part dotés d'un triple dispositif de protection solaire (vitrage à très faible facteur solaire, brise-soleil intégrés à la façade, stores extérieurs) et d'ouvrants. Au cours de la construction, une attention particulière a été portée à la qualité des matériaux et des techniques constructives concourant au respect de ces performances et cela en concertation avec l'entreprise titulaire du marché travaux.

Copyright Photos: © Archives nationales / Alain Berry

B.P

Un bâtiment d'Archives tout en contraste
Un bâtiment d'Archives tout en contraste
Un bâtiment d'Archives tout en contraste
Un bâtiment d'Archives tout en contraste
Un bâtiment d'Archives tout en contraste
Un bâtiment d'Archives tout en contraste
Mot clefs
Catégories
CYBER