• Accueil
  •  > 
  • Un bâtiment à énergie positive à Bordeaux
Rejoignez Cyberarchi : 

Un bâtiment à énergie positive à Bordeaux

© Cyberarchi 2019

BDM architectes concilie urbanité et végétal au coeur du quartier Mériadeck, à Bordeaux. Un bâtiment à énergie positive de 10 366 m2 de SHON, où le miroitement de cellules photovoltaïques et le dessin d'un arbre sérigraphié sur la façade en verre symbolisent une démarche concrète de développement durable.

 
 
A+
 
a-
 

Qualifié de «complexe» par l'architecte Joël Maurice, le projet d'immeuble prévu pour accueillir le personnel de la communauté urbaine de Bordeaux, est situé entre le cours du Maréchal Juin et la rue Jean Fleuret. Ce site présente des contraintes liées au PLU: «Coincé entre deux hôtels, le bâtiment n'offrait pas beaucoup de possibilités d'optimisation, au plan de la forme et de l'orientation. Sa forme en croix, la volumétrie du socle et des niveaux supérieurs, ainsi que la hauteur totale de l'immeuble étaient quasiment prédéterminés par les règles de l'urbanisme.» explique l'architecte. Le premier coup de pelle a été donné pour construire les fondations sur ce terrain d'anciens marécages, selon la technique de la paroi moulée, et une campagne de fouilles archéologiques va être effectuée durant quelques mois.

«Ce bâtiment n'est pas un immeuble vitrine. Nous avons privilégié le confort et la qualité de l'ambiance intérieure. Deux patios sont creusés au coeur du bâtiment pour y faire pénétrer la lumière. Le traitement paysager et l'optimisation de la façade sud furent les deux autres points qui ont focalisé notre énergie. L'immeuble se caractérise notamment par sa façade sud, revêtue entièrement, sur la partie centrale, de cellules photovoltaïques insérées dans le vitrage. La toiture est composée de panneaux photovoltaïques sur sa totalité ainsi que ses terrasses sur le niveau dalle. Les patios végétalisés réintroduisent la nature au coeur de l'espace urbain.» explique Joël Maurice.


«L'énergie la moins chère et la moins polluante est celle que l'on ne consomme pas»

Fort de ce constat, BDM architectes s'est attaché à concevoir un bâtiment extrêmement sobre et est parvenu au standard de la basse consommation conforme à la définition du label Effinergie. En transformant les surfaces de toiture et de la façade sud en immense capteur d'énergie photovoltaïque, les architectes ont fait de ce projet, un bâtiment à énergie positive (label Bepos), comprenant 1 200 m² de cellules et panneaux photovoltaïques. L'installation solaire va produire 136 000 kWh/an, pour une revente d'électricité estimée à 75 000 € HT/an. Les solutions architecturales et techniques retenues par l'équipe de conception permettront d'obtenir la certification «HQE Bâtiments Tertiaires» délivrée par Certivea. Joël Maurice précise que sa conception a été au-delà des exigences du référentiel, puisqu'elle traite 5 cibles en niveau Très Performant au lieu des 3 nécessaires pour l'obtention de la certification.

«Une architecture consciente et sobre»

Bénéficiant d'une enveloppe très performante, le bâtiment est isolé par l'extérieur, ce qui permet de supprimer les ponts thermiques. Les planchers et les façades sont en béton armé: «Cette structure lourde améliore le confort en lissant la courbe des températures intérieures et renforce l'efficacité de la surventilation nocturne, du free cooling et de la géothermie. Les châssis vitrés sont des châssis dits respirant: ils sont composés d'un double vitrage associé à un vitrage simple, incorporant des stores vénitiens motorisés qui protègent le bâtiment du rayonnement solaire».ajoute Joël Maurice.

Sur la façade sud, le rayonnement solaire est bloqué par les cellules photovoltaïques qui occupent 90 % de la surface vitrée. La ventilation est de type double flux. Elle permet de récupérer 80 % des calories sur l'air extrait, grâce à des échangeurs à roue. La production calorifique est assurée par le réseau géothermique existant via un plancher chauffant à basse température qui permet d'obtenir une répartition de température homogène dans tous les locaux. Quatre systèmes complémentaires permettent de rafraîchir les locaux: une surventilation nocturne de 4 Vol/h, le free cooling en mi-saison, le rafraîchissement des planchers par de l'eau et une pompe à chaleur en appoint pour les pics de chaleur.

L'éclairage artificiel a été optimisé par le choix d'éclairage individuels de type direct-indirect, centrés sur les postes de travail. Une gestion technique centralisée (GTC) pilote automatiquement et intelligemment toutes les installations de chauffage, rafraîchissement, ventilation et éclairage, afin de lutter contre les consommations énergétiques inutiles. Grâce à cette GTC et à la présence sur place d'une personne en lien avec les usagers, les éventuels dysfonctionnements ou les mauvais usages pourront être identifiés en temps réel, et les actions correctives apportées.


Harmonie des matériaux et des couleurs

Sur la façade sud, cours du Maréchal Juin, un motif de branchages est dessiné en partie centrale, sur un mur rideau équipé de cellules photovoltaïques intégrées dans le vitrage. Le motif dans les tons or, créé par les paillettes de silicium, jouera avec la lumière et se démarquera de la façade de couleur où prédomineront les tons bruns, créés également par les paillettes de silicium. Le mur rideau photovoltaïque de la façade sud est mis en avant, par un porte-à-faux de 3.20m libérant l'espace du parvis. Le socle de la façade sud, s'élevant sur les niveaux RDC et R+1, est traité en mur rideau, protégé par une résille métallique de couleur brun cuivré servant de protection solaire à la façade. Cette résille métallique est végétalisée avec des plantes rustiques - clématites, ipomées, vignes vierges - enracinées sur la toiture-terrasse au niveau R+2, et qui viendront naturellement coloniser la résille. Les autres façades sont traitées avec une vêture minérale en grés cérame de grand format, permettant une isolation par l'extérieur pour le traitement des ponts thermiques.

Les ouvertures sur les façades latérales sont traitées en châssis verticaux respirant, équipés de protections solaires intégrées, avec des menuiseries aluminium gris anthracite. Ces châssis, de largeurs différentes (60 ou 120 cm), sont disposés suivant un rythme alterné autorisant une modularité maximale des espaces de bureaux. Sur la rue Jean Fleuret, le socle RDC/R+1 de la façade est traité en béton matricé de couleur gris-brun foncé. Les menuiseries et grilles sont également dans ces tons, afin de former un ensemble uniforme. Les façades du comble technique ventilé sont revêtues de ventelles métalliques gris anthracite. Ces ventelles sont en retrait par rapport au nu extérieur des façades et permettent de détacher la toiture du volume du bâtiment. La toiture, inclinée suivant une pente de 10%, est équipée de panneaux photovoltaïques sur la totalité de sa surface.


La nature ensauvage la ville et crée une nouvelle biodiversité dans ce site très urbain

Quatre jardins suspendus au niveau de la dalle de Mériadeck en R+2 sont tapissés d'herbes folles, marguerites, coquelicots, bouillon blancs, offrant aux vues surplombantes depuis les bureaux, une échappée de campagne dans la ville. Cette végétation sera uniquement arrosée par de l'eau de pluie récupérée, par des cuves implantées sur la terrasse technique sous la toiture. Sur la façade sud, aux niveaux RDC et R+1, la résille métallique est recouverte de clématites, ipornées et vignes vierges. Les patios situés au niveau RDC et R-1, sont aménagés avec des jardins verticaux, où des lianes s'enroulent sur des câbles tendus vers le ciel. Les jardins verticaux ouvrent au coeur du bâtiment des cadres de lumière, d'évasion et de poésie. Glycines, clématites, vignes, chèvrefeuilles s'enroulent et s'élancent dans le ciel, dans une variation de textures et de couleurs au rythme des saisons.


Fiche technique

Maître d'oeuvre: Somifa, promoteur immobilier à Floirac (33)
Maître d'ouvrage: BDM architectes, Bordeaux
Paysages: Atelier Paysages Graziella Barsacq, Floirac (33)
BET: Iosis Sud-Ouest
BET HQE: Cap Terre
Acoustique: IDB Acoustique
Maintenance: COFELY
Bureau de Contrôle et de Coordinateur SPS : Bureau Veritas
Entreprise générale: Seg Fayat

Un bâtiment à énergie positive à Bordeaux
Un bâtiment à énergie positive à Bordeaux
Un bâtiment à énergie positive à Bordeaux
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER