• Accueil
  •  > 
  • Un banc en béton blanc pour se rafraîchir
Rejoignez Cyberarchi : 

Un banc en béton blanc pour se rafraîchir

©Matthieu Gauchet : Copyright 2017

« Banc Frais », du designer Jean Couvreur, est l’une des œuvres exposées pendant le festival Lyon C!ty Demain consacré aux idées pour mieux vivre la ville. Réalisé par l'entreprise générale GCC Rhône-Alpes, il propose aux visiteurs de se rafraîchir le temps d'une pause.

 
 
A+
 
a-
 

 « Banc Frais » est un banc en béton blanc posé au milieu de la ville. En apparence, rien d’extraordinaire. On est très loin des ouvrages fonctionnels réalisés par une entreprise générale. Sauf que l’objet étonne déjà par sa taille : il s’étend sur près de 3 mètres de long et 1,70 de large. Le banc utilise 1,5 m3 de béton et pèse 3,5 tonnes. Mais c’est surtout l’eau qu’il renferme en son cœur qui surprend le visiteur.

Le projet imaginé par le designer Jean Couvreur allie une dimension esthétique et un usage inattendu pour son utilisateur : le rafraîchissement. Il revisite en quelques sortes la fontaine du village pour la mettre au goût des villes.

 

Technique naturelle

 

Cette assise en béton blanc, grâce à sa porosité et son inertie, retient la fraîcheur de l’eau qui, actionnée par une pompe, arrive en surface. De la même manière que l’on arrose les tuiles du toit des maisons de Provence, cette technique est naturelle et ne consomme que l’eau nécessaire pour humidifier le banc.

Le béton montre ici toute sa noblesse et sa capacité à magnifier une pièce de mobilier urbain. Pour le réaliser, les équipes GCC ont choisi un béton blanc adapté à tous les ouvrages esthétiques (granulométrie inférieure à 10 mm).

Le plan de coffrage a été dessiné par le service Méthodes et l’ensemble des travaux supervisés par la Direction des travaux de GCC Rhône-Alpes. Son empreinte a été entièrement menuisée par les équipes GCC de Meyzieu et son "coulage" s'est effectué à l'envers.

 

Principes ancestraux

 

« Comme un bloc taillé dans la masse, Banc Frais est l’expression pure des capacités du matériau : un volume de béton en suspension, délicatement creusé au centre, comme si l’eau l’avait érodé. Au-delà de la démonstration technique, le projet valorise des principes et techniques ancestraux, souvent oubliés ou trop peu exploités », commente son auteur, Jean Couvreur.

Avec un chiffre d’affaires de 651 millions d’euros en 2016, GCC est un groupe solide, audacieux, passionné, avec comme dynamique de développement la connexion et l’humain. En moins de 20 ans, l'entreprise a réussi à se hisser dans les 10 premières du secteur BTP, explique-t-elle, « grâce à son organisation basée sur l’engagement et l’autonomie de ses cadres dirigeants ».

 

L.P

Un banc en béton blanc pour se rafraîchir
Un banc en béton blanc pour se rafraîchir
Un banc en béton blanc pour se rafraîchir
Un banc en béton blanc pour se rafraîchir
Un banc en béton blanc pour se rafraîchir
Un banc en béton blanc pour se rafraîchir
Un banc en béton blanc pour se rafraîchir
Un banc en béton blanc pour se rafraîchir
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
CYBER