• Accueil
  •  > 
  • Un aménagement pour la Cité nationale de l'histoire de l'immigration
Rejoignez Cyberarchi : 

Un aménagement pour la Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Lundi 3 octobre 2005, Renaud Donnedieu de Vabres, ministre de la Culture, a confié au cabinet d'architectes B&H (Patrick Bouchain et Loïc Julienne) l'aménagement des espaces du Palais de la Porte Dorée qui devront accueillir en 2007 la Cité nationale de l'histoire de l'immigration.

 
 
A+
 
a-
 

Ce choix a été décidé au terme de négociations engagées avec quatre équipes [B&H / Repérages (Adeline Rispal) / Studio Milou / Opus 5 (Bruno Decaris)] retenues parmi 77 candidatures après avis d'un jury réuni le 20 mai 2005 dans le cadre d'une mise en compétition portant sur l'examen des compétences, références et moyens humains et matériels des candidats.

Le programme d'installation de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration au Palais de la Porte Dorée, qui porte sur une surface utile d' environ 8.500m² comprend :

· les aménagements intérieurs et extérieurs spécifiques aux activités de la Cité nationale (médiathèque - exposition permanente - espaces d'expositions temporaires - espaces d'activités culturelles, d'accueil et de service - traitement partiel des espaces extérieurs pour les accès sécurité incendie et logistique) ;
· la mise aux normes techniques du bâtiment (réseau électrique - systèmes de distribution de chauffage et d'alimentation en eau - installations de sécurité incendie et désenfumage ...) ;
· la création de circulations verticales mécanisées et de sanitaires.

Par ailleurs deux types d'intervention sont également prévus :
- Les travaux nécessaires de clos / couvert sous maîtrise d'oeuvre de l'architecte
en chef des monuments historiques, Jean-François Lagneau.
- La scénographie / muséographie des espaces d'exposition dont le ou les maîtres d'oeuvre seront désignés ultérieurement.
L'aquarium, qui restera en activité pendant toute la durée de l'opération, n'est pas touché par ces travaux.

Le montant global de l'opération sous maîtrises d'oeuvre B&H et Jean-François Lagneau est fixé à 17 millions d'euros. Ce montant est co-financé par le ministère de la culture, maître d'ouvrage, le ministère de l'Education nationale, le ministère de l'Emploi et le ministère de l'ntérieur. Un mandat de maîtrise d'ouvrage a été confié à l'établissement public de maîtrise d'ouvrage des travaux culturels (EMOC).

Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  

Recevez la newsletter

CYBER