• Accueil
  •  > 
  • Trophées de la réhabilitation 2003 : les lauréats primés
Rejoignez Cyberarchi : 

Trophées de la réhabilitation 2003 : les lauréats primés

Pour cette première édition des «Trophées de la réhabilitation», le jury a attribué une série de prix à plusieurs équipements immobiliers, valorisant la réhabilitation au niveau architectural, social, économique et environnemental.

 
 
A+
 
a-
 

Fusion des anciens concours «Prisme d'Or», créé en 1990, et «Palmarès de la réhabilitation», créé en 2000, Les «Trophées de la Réhabilitation» récompensent les projets qui valorisent la réhabilitation des bâtiments sous tous ses aspects : architectural, technique, social, économique, environnemental... Les lauréats de cette première édition ont été primés au début de l'année.

Le jury, présidé par Ann-José Arlot, directrice, chargée de l'architecture au Ministère de la Culture et de la Communication, était composé de maîtres d'ouvrage, d'un élu et de représentants d'organismes professionnels et partenaires institutionnels. A cela s'ajoutait trois architectes conseillers, connus pour l'originalité et la qualité de leurs interventions dans le domaine de la réhabilitation : Francis Soler, Philippe Madec et Antoine Stinco.

Lancé en juin 2003, avec le soutien d'une quinzaine de partenaires (parmi eux l'ANAH, l'ADEME, la FFB et les ministères de la Culture et du Logement), le concours a reçu 237 projets en compétition. Après une sélection à l'échelon régional et un passage devant une commission technique préparatoire, 28 des candidatures seulement ont finalement été retenus.

Les lauréats ont été classés en quatre catégories :

Catégorie "immeuble à usage d'habitat" : le prix a été attribué à la réhabilitation de deux immeubles d'habitation en logements sociaux, à Besançon (Doubs), réalisée par Habitat et Développement du Doubs et l'architecte Jean-Michel Lhommée. Un prix spécial a été attribué pour la transformation d'un bâtiment agricole en quatre logements sociaux d'insertion, à Villeneuve-le-Comte (Seine-et-Marne), par les architectes Jean-Luc Boursignon et Léo Legendre de l'agence CITA.

Catégorie "ensemble d'immeubles à usage d'habitat" : le prix a été décerné à la réhabilitation de 40 maisons de la cité minière de Wallers-Arenberg (Nord), par les architectes Edmond Boyeldieu et Jean-Jacques Lien. Le prix spécial a été remis à l'architecte David Ventre, de l'Agence Ventre Architecte, pour un aménagement urbain à Rambouillet (Yvelines), comprenant la réhabilitation et la restructuration d'un immeuble de logements de 260 mètres de long, ainsi que la création d'une crèche, de bureaux, de 56 logements...

Catégorie "création de logements dans des immeubles existants" : le prix revient à la création de 11 logements dans une ancienne manufacture du début du 20ème siècle, à Montrouge (Hauts-de-Seine), réalisé par l'Atelier d'architecture Arnaud Fougeras-Lavergnolle. Le prix spécial revient à l'aménagement de cinq logements locatifs sur un étage d'un ancien hôtel des années 1930 à Paris, effectué par les architectes Loïc Richalet et Stéphane Bigoni.

Catégorie «équipement» : le cabinet Jung Architectures, pour l'installation d'un musée dans un presbytère du 18ème siècle, à Waldersbach (Bas-Rhin), remporte le premier prix, tandis que la réalisation d'un centre d'éducation au patrimoine dans une ancienne commanderie du 17ème siècle à Irissary ( Pyrénées-Atlantiques), confiée aux architectes Xavier Leibar et Jean-Marie Seigneurini, reçoit le prix spécial.

Trophées de la réhabilitation 2003 : les lauréats primés
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER