• Accueil
  •  > 
  • Tour associative de l'Université Paris 7, un signal dans la ville
Rejoignez Cyberarchi : 

Tour associative de l'Université Paris 7, un signal dans la ville

© Cyberarchi 2019

S'élevant sur sept étages, la tour abritant les locaux associatifs et culturels de l'université Paris Diderot conçue par l'agence Antonini + Darmon devrait être livrée en 2011. Véritable signal urbain implanté à l'angle sud-ouest de la Halle aux Farines, l'ouvrage entretient un rapport dialectique avec le bâtiment réhabilité par Nicolas Michelin. Présentation.

 
 
A+
 
a-
 

Construite en 1950, la Halle aux Farines est une oeuvre de Denis Honegger, élève d'Auguste Perret. Témoignage architectural du passé industriel parisien, sa réhabilitation par Nicolas Michelin s'est effectuée dans un respect absolu de l'existant. L'architecte s'est appliqué à exploiter les potentialités du bâtiment dans une démarche rationnelle d'implantation du programme, à l'instar d''un bateau dans une bouteille'.

Dans le même objectif, notre bâtiment vient affleurer la Halle aux Farines et dialoguer avec elle sans la dénaturer ni porter atteinte à son intégrité. Le bâtiment historique se métamorphose ainsi en bâtiment contemporain : le bateau est sorti de la bouteille.

Concept et organisation de la parcelle

Par respect pour l'existant, le nouveau bâtiment se désolidarise physiquement de la Halle aux Farines. Il se love au sein du volume délaissé par la construction, qui en devient son écrin. Montée sur pilotis, la tour flotte au-dessus de sa parcelle. Halles aux Farines et bâtiment 'signal' cohabitent tout en étant indépendants l'un de l'autre.

Pour affirmer la transition entre les deux entités, l'espace tampon est traité comme une faille permettant d'identifier et de traiter les quatre façades de notre monolithe, qui sera sculpté et travaillé en fonction du programme et des besoins énergétiques et environnementaux.

La Halle aux Farines est donc laissée intacte ; seules quelques passerelles s'immiscent entre les structures verticales existantes pour irriguer l'extension. L'impression de faille est renforcée par un travail effectué sur la lumière. Les coursives composent un parcours qui crée la surprise aussi bien depuis l'intérieur, pour les utilisateurs, que depuis l'extérieur, pour les promeneurs. Affirmant la transition entre les deux bâtiments, cette faille lumineuse crée un monde artificiel brouillant les perceptions.

Objet sensible et délicat, l'extension est traitée sobrement afin de ne pas lutter avec la présence forte de la Halle aux Farines mais, au contraire, pour agir tel un contre-pied léger et gravitationnel. A l'instar d'un château et de son donjon, tous deux intrinsèquement indissociables, l'opération est celle d'une dialectique architecturale.

Un bâtiment évanescent

L'aspect monolithique affirmé de notre bâtiment est adouci par le traitement évanescent et transparent de sa façade, qui contraste fortement avec la massivité des bâtiments alentours. La façade est effectivement constituée de deux peaux qui permettent de dédoubler la lecture du bâtiment, de flouter la perception des éléments naturels.

Une première façade intérieure accueille les ouvertures et permet la ventilation du bâtiment. 'Rigoureuse', cette peau intérieure alterne les pleins (les allèges) et les vides générés par la programmation ; selon l'affectation des bureaux, elle se parera de panneaux plus ou moins ajourés ou translucides. Elle permet de voir l'extérieur sans être vu. Travaillée tel un tissu, une deuxième peau vient envelopper le bâtiment, donnant une impression de légèreté et de sensualité. Ondulante et ajourée, composée d'aluminium anodisé blanc, la peau extérieure vibre avec son environnement.

Concept constructif

Le bâtiment est conçu sur un principe constructif simple, une dalle de transfert posée sur pilotis depuis laquelle se développer une structure poteaux-poutres. Cette trame fonctionnelle, autorise une liberté maximum, sur le modèle du plan libre. L'évolutivité et l'adaptabilité ont fait partie de nos priorités lors de la conception du projet, qui doit évoluer avec le temps et selon les besoins des usagers.

La liberté autorisée par la trame est matérialisée par des boites semblant suspendues, qui changent selon les besoins programmatiques et permettent ainsi une évolution de la façade dans le temps. Nous laissons ainsi libre cours à l'appropriation des lieux par les usagers. Par ailleurs, ces changements confèrent une composition artistique à la façade, en relation avec la programmation.

Flux et circulations

Le bâtiment est surélevé au niveau du R+2 de la Halle aux Farines afin de créer le dégagement pour les sorties de secours, aussi bien celles de la Halle aux Farines que celles de l'extension. Traité comme le prolongement de la rue, l'espace libéré sous l'extension du bâtiment est destiné aux vélos.

Bien que la hauteur du projet suggère un fonctionnement vertical, il fonctionne grâce à des passerelles horizontales liant les trois premiers niveaux du bâtiment à la Halle aux Farines. Tous les niveaux sont traversés par un escalier de secours menant au rez-de-chaussée (niveau rue) et un ascenseur s'arrêtant au premier niveau. Traité comme une promenade, l'escalier de secours du bâtiment bénéficie de vues sur l'extérieur.

Selon les besoins, les deux entités programmatiques (2 niveaux syndicaux + 5 niveaux associatifs et culturels) peuvent être connectées l'une à l'autre.

Laetitia Antonini et Tom Darmon

Lire également notre article 'Antonini et Darmon voient l'archi en rose' et consulter notre album-photos 'Les écrins d'Antonini et Darmon'.

Fiche technique

Programme : extension de la Halle aux Farines, locaux associatifs et culturels
Maîtrise d'ouvrage : Université Paris 7 - Denis Diderot
Maîtrise d'oeuvre : Partenariat Public-Privé composé de 4 bâtiments, dont la tour associative conçue par Antonini + Darmon architectes. Mandataire : Vinci Construction France.
Surface : 550m² SHON
Coût : 2,5M euros HT
Livraison : 2009-juin 2011
TPHE

Tour associative de l'Université Paris 7, un signal dans la ville
Tour associative de l'Université Paris 7, un signal dans la ville
Tour associative de l'Université Paris 7, un signal dans la ville
Tour associative de l'Université Paris 7, un signal dans la ville
Tour associative de l'Université Paris 7, un signal dans la ville
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER