• Accueil
  •  > 
  • Solutions informatiques légères (qui marchent)
Rejoignez Cyberarchi : 

Solutions informatiques légères (qui marchent)

© Cyberarchi 2019

Visitez à loisirs et gratuitement des oeuvres architecturales majeures ? C'est possible avec l'application "SketchUp Viewer". Une communauté de passionnés, phénomène sans précédent, donne encore de la valeur ajoutée à SketchUp. C'est ce qu'explique, dans cette chronique informatique, l'architecte Christophe Hébert.

 
 
A+
 
a-
 

- Allo ? Dis donc, qu'est-ce qu'elle est bien la maison Koshino ! Je l'ai visitée hier.
- Ah bon, mais comment !? Tu étais au Japon, hier ?

Pour en revenir aux maisons de Tadao Ando, vous pouvez soit les rechercher sur le forum de www.pushpullbar.com, soit sur ma page de téléchargement. J'ai corrigé quelques vues dont l'altitude était erronée. Dans un premier temps, vous pouvez vous passer d'apprendre les outils mis à votre disposition et sélectionner chacune des vues pré-définies via les onglets. En sélectionnant une vue, vous pouvez vous servir de l'outil "oeil" dans la palette. Vous pouvez alors bouger "la tête" (et les yeux qui vont avec...) et explorer chaque espace, sans vous déplacer (dans ce cas utiliser l'outil... "pieds").

Un logiciel, une communauté de passionnés

Il existe sur le net des milliers, peut-être plus de 20.000 objets à télécharger pour SketchUp. Les maisons d'Ando, modélisés par Michel du studio arjm.be, sont un exemple du travail de qualité que beaucoup réalisent avec leur logiciel favori.

Cette qualité, cet investissement dans l'animation d'une rubrique sur le forum consacrée à de grandes oeuvres architecturale, le partage de ressources, gratuitement le plus souvent, en disent long sur la nature de ce logiciel : on a vraiment beaucoup de plaisir à l'utiliser et en plus, on obtient des résultats à toute vitesse. Il existe d'autres sites, d'autres forums dédiés. Cette communauté constitue un phénomène sans précédent, qui donne encore de la valeur ajoutée à SketchUp.

En cherchant un peu, sur pushpullbar.com, vous trouverez aussi un célèbre projet de Coop Himmelb(l)au sur un toit à Vienne, ou les Thermes de Vals de Peter Zumthor.

Qu'est-ce que SketchUp ?

Présenté comme un logiciel d'esquisse pour architecte, c'est en fait une solution astucieuse bien moins limitée qu'il n'y paraît, un premier équipement très bon marché pour de jeunes agences, en association avec un logiciel 2D, pour récupérer et habiller d'un cartouche, plans, coupes, façades que peut produire SketchUp (discrètement, une fonction quelque peu dissimulée à découvrir...).

Conçue dans les débuts par quatre génies de la programmation orientée objet (plus un, pour le support de la version mac), la société LastSoftware a connu, disons... un certain essor. Ce qui est absolument remarquable et ce qui transparaît dans l'utilisation quotidienne du logiciel sont l'élégance, l'incroyable ergonomie et l'intelligence de ses concepteurs. A tel point que la rumeur du possible développement d'un SketchUp 2D pour se substituer à l'application DAO tant détestée, automachin, que l'on est encore contraint d'utiliser comme accessoire, a mis en émoi la communauté : "j'achète tout de suite !", m'a dit la semaine dernière un confrère.

J'insiste sur l'ergonomie. Il y a très peu de logiciels, tous domaines confondus, aussi réussis, aussi intuitifs. On commence d'abord par dessiner un aplat, une forme en 2D. Il suffit ensuite d'utiliser la "tirette", outil breveté par Last Software, pour attirer automatiquement une facette et créer une épaisseur en deux clics de souris. A chaque fois que l'on enrichit le dessin par l'ajout d'entités 2D comme des traits, d'autres formes 2D, il se passe une sorte d'alchimie. Un trait, par exemple, divise en deux une facette. A chaque fois, cela donne des possibilités supplémentaires pour "sculpter" un volume. Il est alors possible de créer toutes les formes les plus complexes, dans la plus grande précision, avec une rapidité vue nulle part ailleurs.

Cette interaction entre les entités, ces règles, ces propriétés, cette "alchimie", évite d'avoir une interface complexe ou étalée sur de nombreuses icônes. SketchUp reste très simple, et on a l'impression de le maîtriser en quelques heures. Du moins en apparence, on se surprend encore à découvrir des subtilités plusieurs années après.

C'est aussi une étonnante caractéristique de ce logiciel très intuitif : il est possible "d'inventer ses propres méthodes", sa façon de travailler. Et on en apprend beaucoup des autres. Il y a souvent deux ou trois chemins possibles pour résoudre un problème.

Depuis la version 4, les utilisateurs avertis peuvent programmer des scripts pour ajouter des fonctions au logiciel, comme l'outil "courbe de bezier" qui n'est pas intégré d'origine ou une fenêtre de dialogue pour construire en un clic un escalier.

Avec la nouvelle version 5, Last Software a intégré sous la forme d'un script en module externe, une trousse d'outils appelée "bac à sable". Ces outils permettent de modéliser des formes de terrain. Cela démontre à la fois la puissance mise à la disposition pour ajouter des fonctions optionnelles ou des fonctions "métier", et la bonne gestion des formes courbes depuis la version 3.

Chaque année, entre la fin de l'été et la rentrée, une mise à jour majeure est proposée pour environ 100 euros. Cela est vécu avec fébrilité comme un évènement pour les utilisateurs du monde entier qui parlent de leurs attentes sur les forums. Quelques fonctions sont ajoutées, mais du fait de l'interaction entre les entités, cela se traduit par bon nombre de nouvelles possibilités étonnantes.

SketchUp est commercialisé par Abvent et coûte environ 500 euros.

Christophe Hébert

Liens vers les fichiers et la page de téléchargement du logiciel gratuit sketchUp viewer :
http://www.presencearchitecture.com/download.html
http://www.abvent.com/support/download/

Télécharger le viewer sur le site d'Abvent, nécessite la création d'un compte, sans obligation d'achat. Les modèles 3D sont mis à disposition gratuitement depuis les forums du site pushpullbar.com :
http://www.pushpullbar.com/forums/forumdisplay.php?f=30

Solutions informatiques légères (qui marchent)
Solutions informatiques légères (qui marchent)
Solutions informatiques légères (qui marchent)
Solutions informatiques légères (qui marchent)
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER