• Accueil
  •  > 
  • São Paulo : réaliser des économies en préservant l’eau
Rejoignez Cyberarchi : 
Communiqué
© Cyberarchi 2018

São Paulo : réaliser des économies en préservant l’eau

Il y a près de vingt ans, un centre commercial de São Paulo a fait le pari audacieux de limiter sa consommation d’eau. Depuis, la technologie sous vide qu’il emploie lui a permis de réaliser des économies conséquentes

Publié le 27/06/2018

A+
A-

Au Brésil, l’eau est une ressource précieuse. En 2015, le bassin de retenue approvisionnant São Paulo, une métropole de 20 millions d’habitants, s’est presque asséché. En 2017, à cause de la sécheresse, le gouvernement brésilien a dû déclarer l’état d’urgence dans 872 villes du nord-est.

À São Paulo, un mètre cube d’eau coûte environ 20 à 40 reals brésiliens à un propriétaire de centre commercial, soit environ 5 à 10 euros. Par comparaison, le prix moyen d’un mètre cube d’eau de 65 villes d’Europe occidentale est de 1,91 euro.

« Au Brésil, le manque d’eau fait s’envoler les prix, » indique Flavio Toshio Kimori, responsable d’opération chez Evac Brésil.

Frei Caneca

Depuis 2001, le complexe Frei Caneca de São Paulo rassemble quelques 87 000 mètres carrés entièrement consacrés au shopping, au divertissement, à la culture, aux conférences et aux affaires. Il abrite également 33 000 mètres carrés d’espaces locatifs pouvant accueillir 750 000 clients par mois. Le prix de l’eau au Brésil constitue, en soi, un excellent motif pour que ses exploitants se tournent vers des technologies respectueuses de l’environnement.

Le centre Frei Caneca a été le premier de l’état de São Paulo à prendre une décision si progressiste. Les plans exigeaient une neutralisation intégrale des émissions de dioxyde de carbone grâce à un processus supervisé par une entreprise d’audit environnemental. La pollution produite par la consommation d’énergie du complexe est compensée par un programme de reforestation. L’eau puisée au cœur de trois puits profonds est traitée pour être consommée. Le rinçage des toilettes est effectué à l’aide de l’eau de pluie. Les sanitaires intègrent un système d’évacuation sous vide novateur qui réduit drastiquement la consommation d’eau.

Les modules de collecte sous vide Evac Parati ont été sélectionnés pour le centre, avec quelques 200 toilettes sous vide Evac. Les systèmes Evac permettent au Frei Caneca d’économiser environ 2 000 mètres cubes d’eau par mois, soit près de 384 000 mètres cubes d’eau depuis 2001.

L’objectif qui consistait à l’origine à réduire la consommation d’eau a mené à la création d’un système presque entièrement autonome.

 

Des économies Evac

Grâce aux seules technologies sous vide Evac, les gestionnaires du Frei Caneca ont calculé que le centre économisait environ 220 000 euros chaque année. Le système élimine les odeurs liées aux systèmes traditionnels d’évacuation des eaux usées tout en limitant la prolifération de nuisibles.

 

Il permet également de réduire la consommation électrique. « Avec un système gravitaire, il faut pomper l’eau vers les étages supérieurs d’un bâtiment, » souligne Toshio Kimori. « La technologie sous vide de notre système nécessite une quantité d’énergie bien inférieure ». La technologie sous vide permet ainsi d’économiser jusqu’à 30 % d’électricité par rapport à un système gravitaire conventionnel.

Préserver l’eau et économiser l’énergie sont deux enjeux cruciaux, mais les chiffres parlent d’eux-mêmes : le retour sur investissement du système est inférieur à une seule année. « C’est quelque chose de rare dans ma ligne d’activité, » déclare Ricardo Oliveira, directeur des opérations du Frei Caneca. « Le système présente un excellent rapport coût-bénéfice ! »

Aujourd’hui âgé de près de vingt ans, le système permettra de réaliser encore 30 années d’économies.

 

Des avantages au-delà des économies

Depuis 2001, Evac a installé au Brésil des systèmes jusqu’à cinq fois plus grands que celui du centre Frei Caneca. Mais le complexe Frei Caneca a été le premier à avoir perçu les bénéfices de la technologie sous vide, et, grâce à ce pari audacieux, il fait l’objet d’une attention toute particulière au Brésil.

 

Le fonctionnement du système est expliqué aux clients à l’aide d’autocollants apposés sur les toilettes et les médias ont également largement fait part de la manière dont le Frei Caneca minimise son empreinte environnementale. Le Brésil a par ailleurs obtenu la quatrième place au sein d’un récent classement mondial relatif aux projets de construction dotés de certifications environnementales, une tendance lancée par le centre Frei Caneca.

« Nous recevons sans cesse de nombreux compliments sur la technologie que nous employons et sur notre participation à la préservation de l’environnement, » ajoute Oliveira. « Il est particulièrement gratifiant de penser que, 18 ans plus tôt, nous entamions un projet à une époque où la consommation d’eau n’était absolument pas considérée comme un enjeu environnemental. »

 

Les bâtisseurs du monde entier font confiance à Evac

Nouveau Forum Commercial d’Ametzondo Shopping Bayonne ° Hôtel Flottant OFF Paris Seine ° YOTELAIR Paris CDG ° Nouvelle Gare Multimodale de Nanterre Université ° Institut Universitaire de Cancérologie de Toulouse ° Tours Citylights Pont de Sèvres ° Centre de Recherche en Virologie de l’INRA ° Gare de Lyon, Gare du Nord, Gare de l’Est Paris ° CHU de Nantes ° Refuge du Goûter Alpes ° Brando Resort Polynésie ° Hôtel Le Méridien Bora Bora ° Aéroport Heathrow Londres ° Gare internationale de Saint Pancras Londres ° Bureaux 1 Bligh Street Sydney ° Hôpital Pirogov Saint-Pétersbourg ° …

 

En savoir plus 


Demande de documentation
São Paulo : réaliser des économies en préservant l’eau
CYBER