SANAA, esthétique de la disparition, pratique de la dislocation

Dimanche 28 mars, à Los Angeles, le prix Pritzker 2010 a été décerné à SANAA (K. Sejima et R. Nishizawa). Le jury récompense ainsi une oeuvre "délicate et puissante, précise et fluide". Minimisation, disparition, dislocation : une trilogie de base, récurrente où, désarrimée, l'architecture parait en suspens.

  • Twitter
  • Facebook
  • Google Plus
  • Viadeo
  • Linkedin
  • Pinterest