• Accueil
  •  > 
  • Saint-Martin, village remarquable des causses du Quercy
Rejoignez Cyberarchi : 

Saint-Martin, village remarquable des causses du Quercy

Laurent Perrin : Copyright 2017

 

Saint-Martin-de-Vers est un village des causses du Quercy lové au creux de la vallée du Vers. Connu pour ses maisons harmonieusement regroupées autour de l'église, le village abrite un patrimoine architectural riche, jusque dans ses détails.

 
 
A+
 
a-
 

Entouré de prairies humides, Saint-Martin-de-Vers est un village remarquable. De sa situation en bordure du Vers, cette rivière qui traverse la vallée, le village tire grand profit. Tour à tour nourricière ou dévastatrice, cette eau invite à la prudence et l'humilité.

La singularité de Saint-Martin tient à son histoire à la fois ecclésiale, agricole et plus tardivement « industrielle » ou artisanale (tournage sur bois, le buis notamment). Ces "passés" sont encore bien lisibles ; leurs formes et leurs structures habitées et valorisées aujourd'hui. Toujours d'actualité, certaines nous éclairent sur des questionnements actuels et peuvent aussi devenir une source d'inspiration pour aménager nos villages aujourd'hui.

Usage agricole des bâtiments


De nombreux bâtiments relèvent ainsi d'un usage agricole. Plusieurs grange-étables, dites à superposition, sont présentes dans le tissu urbain. Emprunté au sud de l’Auvergne, ce type de bâtiment vertical s’est généralisé dans le Lot au cour du XIXème siècle, avec le développement de l’élevage. Les bêtes logent en bas et le fourrage est entreposé à l’étage, profitant du grand volume libéré grâce aux charpentes à chevrons formant fermes. 

Dans le village, on rencontre fréquemment des granges ouvertes en pignon sur l'espace public ou la parcelle qui les porte. On accède de plain-pied à l'étable par une large porte surmontée d'une fenêtre fenière (partie d'un bâtiment où l'on conserve le foin), qui donne accès à la grange. La composition régulière et systématique de ces pignons couverts en demie-croupe rythme le paysage urbain.

Tradition seigneuriale


Une certaine noblesse caractérise les architectures rurales du Quercy. En continuité avec une tradition seigneuriale médiévale, les maisons de propriétaire sont marquées par des attributs aristocratiques dont la « récupération » s'amorce vers la fin du XVéme ou le début du XVIéme siècle. Ceux-ci seront largement diffusés après la Révolution : le logis à l’étage, le motif de la tour et l’épi de faîtage. A cela, s’ajoutent les treilles de vigne ornant et ombrant les façades, expression ostensible du statut de vigneron. Les murs des maisons sont recouverts d’un enduit protecteur coloré par les sables ou les terres locales. Les façades sont décorées de jeux de bandeaux et de badigeons couvrants blancs appliqués sous le bolet (escalier extérieur qui dessert le logis situé à l’étage) ou sur le pigeonnier. Souvent construites en plusieurs campagnes, les maisons aux volumes parfois imposants abritent plusieurs générations voire plusieurs familles et remplissent à la fois des fonctions d’habitation et des fonctions utilitaires agricoles ou artisanales (cave-chai, grenier pour le stockage du grain ou des noix, atelier, remise, etc).

(source : CAUE du Lot) 

 

L.P

Saint-Martin-de-Vers
Saint-Martin-de-Vers
Saint-Martin-de-Vers
Saint-Martin-de-Vers
Saint-Martin-de-Vers
Saint-Martin-de-Vers
Saint-Martin-de-Vers
Saint-Martin-de-Vers
Saint-Martin-de-Vers
Saint-Martin-de-Vers
Saint-Martin-de-Vers
Saint-Martin-de-Vers
Saint-Martin-de-Vers
Saint-Martin-de-Vers
Mot clefs
Catégories
CYBER