• Accueil
  •  > 
  • Rigueur et lien social pour une gendarmerie et ses logements
Rejoignez Cyberarchi : 

Rigueur et lien social pour une gendarmerie et ses logements

©Jérôme Danière : Copyright 2018

 

Pour l'agence AARO, réinvestir le site de la gendarmerie de Belleville (Rhône), c’est accorder un espace digne, pratique et fonctionnel, à un équipement public républicain pilier de notre démocratie. Quant aux logements de fonction qui la prolongent, ils soulignent la force d'une communauté soudée et solidaire.

 
 
A+
 
a-
 

L'agence AARO (Atelier d'Architecture Roubaud) s'est confrontée sur ce projet à une trame urbaine singulière faite de différentes strates spatiales ou historiques « conférant au lieu une complexité tant fonctionnelle qu’identitaire. »

Il a donc fallu repenser la gendarmerie de cette ville de 8000 habitants, située au nord de l'aire urbaine de Lyon. Objectif : la rendre accueillante et confortable avec une intervention architecturale « signifiante et explicite ». Il ne s'agit pas là d'opérer une réparation des désordres esthétiques et fonctionnels, explique l'agence, mais de profiter de l’occasion pour « réinventer ce lieu dans l’évidence et la simplicité qu’il exige. »

Pour arriver à ces fins, le schéma d’aménagement fonctionnel a été réinterrogé par une confrontation méthodique aux enjeux. Et de hiérarchiser les axes d’évolution du plan, son inscription dans le devenir urbain, notamment à l’Est de parcelle. Le parti pris vise ainsi à  garantir le fonctionnement du pôle gendarmerie et des logements ; inscrire le plan masse en cohérence pour anticiper les prochaines mutations du tissu d’habitat ; optimiser le travail de couture urbaine dans le contexte des grandes infrastructures d’entrée de ville ; repérer et qualifier les lieux et éléments de programme susceptibles de porter le mieux l’ambition identitaire de cette opération d’intérêt national (bâtiments et espaces publics).

 

Une gendarmerie qui affiche sa rigueur

 

La parcelle du projet en L offre un front de façade largement ouvert sur le Boulevard Rosselli, identifiable depuis le carrefour de la route nationale, une limite Sud bordée de pavillons, une limite Est étirée tout au long d’une propriété appelée à muter à court terme. Le projet cherche à faire de ces bâtiments un signal urbain, le long du boulevard, dans sa partie publique, et à assurer une transition douce entre le bâtiment de l’actuelle gendarmerie et les maisons plus au Sud. 

Le bâtiment de la gendarmerie est conçu comme une enceinte fermée autour de sa cour de service. Outre les qualités fonctionnelles, ce parti permet d’imposer sa présence par sa masse, à défaut de sa hauteur, programmée à simple rez-de-chaussée. Évitant tout signal architectural gratuit, le projet affiche sa stature par son empreinte, sa rigueur, l’ordre de sa composition, à l’image des valeurs qu’il abrite.

 

Des logements comme de « grosses maisons »

 

En contrepoint de l’enveloppe monolithique de la gendarmerie, les logements de fonction sont conçus en trois petits blocs, de deux niveaux sur RDC, partiellement rehaussés d’un étage d’attique. Ces bâtiments sont conçus comme de « grosses maisons » abritant de sept à huit logements, et leurs surfaces annexes, caves et garages. Cette configuration densifie certes l’emprise au sol, mais permet d'éviter la construction d’un sous-sol.

Les logements intègrent la spécificité des occupants qu’ils accueillent : les familles d’une brigade de gendarmerie. Solidaires, soudées ces familles vivent comme une communauté sociale. Les espaces offrent ainsi une liaison piétonne continue Est – Ouest à rez-de-chaussée, liant l’ensemble de ces blocs distincts en un îlot perméable.

Les espaces extérieurs sont liés à cette « colonne vertébrale » fonctionnelle, et offerts à autant d’usages communs que les occupants imagineront, aires de rencontres, de jeux, cuisines extérieures, etc.

 

Laurent Perrin

 

Rigueur et lien social pour une gendarmerie et ses logements
Rigueur et lien social pour une gendarmerie et ses logements
Mot clefs
Catégories

Recevez la newsletter

CYBER