• Accueil
  •  > 
  • Richez et Associés vont requalifier le boulevard circulaire nord de La Défense
Rejoignez Cyberarchi : 

Richez et Associés vont requalifier le boulevard circulaire nord de La Défense

© Cyberarchi 2019

L'Etablissement Public d'Aménagement de La Défense (EPAD) a choisi l'agence d'architectes Richez et Associés, avec le bureau d'études Coteba Développement, pour travailler sur un vaste projet de réaménagement du boulevard circulaire et de ses abords sur sa partie nord, du pont de Neuilly à la future tour Carpe Diem à Courbevoie.

 
 
A+
 
a-
 

Elle a commencé en 2004 avec la démolition des échangeurs dénivelés et les aménagements de carrefours à feux avec traversées piétonnes à niveau, la réduction de la largeur de la voirie, la mise en place de trottoirs, d'une piste cyclable et des aménagements paysagers.

Dessertes et liaisons

Elle se continue aujourd'hui par l'aménagement des dessertes des très importants projets immobiliers qui prennent place le long de cette portion du circulaire : CB 21, hôtel 4 étoiles, Generali, parking des Vosges, Manhattan, Air2, D2, Praetorium, Carpe Diem et AVA ainsi que la création de liaisons entre la dalle et le boulevard circulaire.

La mission confiée à Richez et Associés et Coteba Développement consiste donc à aménager les espaces publics aux abords du boulevard circulaire, dans la partie basse, au niveau du quartier Défense 2 en tenant compte de l'accroche au sol des tours et l'incidence de l'implantation de celles-ci sur l'espace public.

Les enjeux consistent en :

  • l'inscription du projet paysager dans l'échelle territoriale ;
  • le développement d'un nouveau maillage urbain entre Courbevoie et La Défense ;
  • le traitement des liaisons piétonnes et des espaces publics structurants.

    La mission consiste en :

  • un traitement architectural ;
  • un traitement paysager des espaces publics ;
  • un traitement urbain.

    La réflexion doit se faire en étroite collaboration avec l'équipe Rousseau TUP, sélectionnée dans le cadre du marché de définition Urbanité, pour l'élaboration d'un projet des espaces publics du quartier d'affaires sur le secteur Courbevoie-Défense.

    Extrême complexité technique

    Pour réaliser cette mission, il leur faudra tenir compte des contraintes techniques très importantes liées au site de La Défense, notamment :

  • le maintien de la circulation, y compris pendant la période des travaux ;
  • le maintien de toutes les liaisons existantes (VL, PL, piétons, cycles) et de l'ensemble des voies de desserte des bâtiments et parkings du secteur, y compris pendant les phases de travaux ;
  • les travaux simultanés de construction ou de réhabilitation lourde de tours ;
  • la construction du parking des Vosges sous le boulevard circulaire ;
  • la construction de la dalle 'placette basse' au droit de la tour Manhattan ;
  • les travaux de mise aux normes des tunnels A14 ;
  • la présence de nombreux réseaux et galeries techniques, dont certains à dévoyer.

    A propos des équipes candidates

  • Egis Route (BET) | Philippe Hamelin (architecte) ;
  • Interland (architecte) | SETEC (BET) | Atelier Alfred Peter ;
  • Coteba Développement (BET) | Richez et Associés (architectes) ;
  • Gautier + Conquet (architecte) | Coté Lumière | Berim (BET) | Sodit ;
  • TUP | Gilles Rousseau | Alain Derbesse (architecte) | Cabinet Merlin (BET) | SGI ;
  • Ingérop (BET) | Architecture Neel ;
  • IGREC Ingénierie (BET) | TGT (architecte) | Acte 2 Paysage | Acte Lumière ;
  • AEI (architecte) | SEGIC (BET) | Light Cibles ;
  • Serero (architecte) | Séchaud & Bossuyt (BET) | Sarl ON | OLM.

    A propos du boulevard circulaire

    Mis en service dans les années 1970, le boulevard circulaire a été conçu dans une double logique :

  • un axe de transit entre Paris et l'Ouest de la région Ile-de-France ;
  • une boucle de desserte et de livraison pour le quartier d'affaires.

    L'ouverture de l'A14 et de l'échangeur A14/A86 à la fin des années 1990 a soulagé le boulevard circulaire d'une grande partie du trafic de transit, en particulier du trafic poids-lourds (une baisse de 45% du trafic journalier a été observée sur le boulevard circulaire entre 1996 et 2003). Il est donc devenu principalement un axe de desserte du quartier d'affaires et des quartiers voisins de Puteaux et Courbevoie.

    Mais, dans sa configuration initiale, le boulevard circulaire ne permet pas de répondre de façon satisfaisante à cette mission en raison :

  • des effets de coupure engendrés entre La Défense et les quartiers alentours ;
  • du manque de lisibilité des itinéraires et de la difficulté de repérage pour les usagers ;
  • des nuisances induites par une telle infrastructure en milieu urbain dense ;
  • de l'impossibilité pour les piétons et vélos de suivre l'itinéraire du boulevard circulaire, les traversées piétonnes étant quasi exclusivement possibles par passerelles ou souterrains ;
  • de la dangerosité relative de l'axe due en grande partie à sa configuration (entrecroisements rapprochés, entrées et sorties par la voie de gauche, échangeurs autoroutiers).

    Le boulevard circulaire a fait l'objet d'une première phase de requalification entre 2004 et 2008 sur sa section Nord. Les travaux se sont achevés en décembre dernier avec la réinstallation de l'oeuvre monumentale de Richard Serra 'Le Slat'.

    Au Sud de La Défense (Puteaux), les réflexions sur le devenir du boulevard circulaire ont été engagées à l'automne 2008 avec l'atelier Castro et le groupement de bureaux d'étude Ingérop/Coteba. Comme au Nord, l'objectif de cette opération est de transformer le boulevard circulaire en boulevard plus urbain et plus humain.

    Sa rénovation et son inscription dans le tissu urbain qui le côtoie fait partie du Plan de Renouveau de La Défense.

  • Richez et Associés vont requalifier le boulevard circulaire nord de La Défense
    Richez et Associés vont requalifier le boulevard circulaire nord de La Défense
    Mot clefs
    Catégories
    Article précédent  
    Article suivant  
    < Une  
    CYBER