• Accueil
  •  > 
  • Restructuration d’un bâtiment de Santé par NBJ architectes
Rejoignez Cyberarchi : 

Restructuration d’un bâtiment de Santé par NBJ architectes

Paul KOZLOWSKI : Copyright 2020

Le bâtiment de l’Institut de Formation des Professionnels de la Santé prend place sur le site d’Agroparc à Avignon, à proximité des terrains de l’Université et des services étudiants. Le bâtiment concerné par l’opération de réhabilitation à destination du GIPES est un immeuble de bureau en R+3 précédemment occupé par les services de la Direction régionale de France Télécom.

 
 
A+
 
a-
 

Le projet s'inscrit dans le cadre d'une réhabilitation intérieure d'un bâtiment existant et cherche à constituer une cohérence d'ensemble au fonctionnement par l'adaptation du programme aux besoins et usages des nouveaux utilisateurs.

L'intervention consiste essentiellement en un réaménagement des espaces intérieurs, limitant les interventions sur le bâti et assurant une optimisation des qualités de confort et d'usage. Les principes généraux de circulation de l'ancien bâtiment sont maintenus et sont adaptés aux normes requises par son changement de destination.

Afin d'offrir une qualité spatiale et une attractivité à l'atrium central, des « boites suspendues » y sont déposées le long des coursives en R+1, et R+2. Elles constituent des espaces de convivialités et de rencontres entre étudiants, professeurs, et administration. Le jeu de quinconce ouvre des vues sur l'espace et offre ainsi une véritable centralité à ce qui était jusqu'alors qu'un simple vide. Ces entités participent à la fois à la constitution de son identité, mais aussi de sa convivialité du lieu nouvellement retrouvé.

Le projet de réhabilitation du « Bâtiment Région » entend ainsi redonner une cohérence d'ensemble au fonctionnement du bâtiment de par l'adaptation du programme aux besoins et usages des nouveaux utilisateurs. Les travaux consistent essentiellement à un réaménagement des espaces intérieurs, limitant les interventions sur le bâti et assurant une optimisation des qualités de confort et d'usage.

L'aspect extérieur du bâtiment a été conservé, seul un escalier de secours y est rajouté sur une des façades pignon afin de répondre aux normes de sécurité. Par ailleurs, les travaux avaient pour objectif la mise en conformité du bâtiment tant au regard des normes handicapés (physiques, visuels, auditifs) que des normes techniques en vigueur.

Le bâtiment se décompose en trois parties distinctes ;une partie Nord-Ouest linéaire, une partie Sud-Est de forme cintrée, et une partie Sud-Ouest de forme triangulaire. Il possède une superficie de 6 830 m². L'entrée principale est située sur la partie Nord-Ouest. Un mur-rideau cintré fait office de façade arrière .La partie Sud-Est accueille un atrium en son centre sur toute la hauteur du bâtiment, et est éclairé par des puits de lumière en toiture. Ces parties accueillent des salles de cours. La partie Sud-Ouest s'étend principalement en rez-de-chaussée, seuls certains espaces techniques se situent en R+1.

 

Réinvestir un lieu, lui offrir une image ouverte et accueillante

Les principes généraux de circulation de l'ancien bâtiment sont conservés et adaptés aux normes requises par son changement de destination.

Afin d'offrir une qualité spatiale et une attractivité à l'atrium central, des « boites suspendues » y sont déposées le long des coursives en R+1, et R+2. Elles constituent des espaces de convivialités et de rencontres entre étudiants, professeurs, et administration. Le jeu de quinconce ouvre des vues sur l'espace et offre ainsi une véritable centralité à ce qui était jusqu'alors qu'un simple vide.

Vient s'ajouter la mise en place d'une nouvelle signalétique visible, efficace et attractive. A l'intérieur du bâtiment, il s'agit de permettre un développement hiérarchique des informations à transmettre aux utilisateurs, depuis l'accueil jusqu'aux différents locaux, services ou entités. Chaque niveau est signalé par une couleur différente allant du jaune au violet. Une typographie spécifique est appliquée à l'ensemble des indications du bâtiment. Ainsi le parcours au travers du bâtiment est homogénéisé.

Le bâtiment existant possède dans sa composition de façade une forte dominante horizontale. Elle est notamment exprimée par des fenêtres bandeaux, et des brises soleil horizontaux. Ces lignes horizontales sont directement intégrées au sein du projet au travers du dessin de façade de l'escalier de secours ajouté en bout de partie Nord-Ouest. Celui-ci était le seul élément d'ajout et de modification des façades. Ce qui apparaissait en premier lieu comme une contrainte a été un atout majeur à la réécriture du projet. C'est grâce à un jeu de transparence que la façade relativement.

 

Fiche technique

Nom du projet : GIPES - Institut de Formation des Professionnels de la Santé
Localisation : 740 chemin des Meinajariès - 84907 AVIGNON Cedex
Client : Région PACA – Direction des Lycée
Programme : Institut de Formation des Professionnels de la Santé
Architectes : Elodie NOURRIGAT/Jacques BRION/Romain JAMOT– NBJ Architectes
Superficie du projet : 6 830 m²
Coût : 3 Millions € HT
Date de fin du projet : Décembre 2012
Photo (s) crédit (s) : Paul KOZLOWSKI
© photoarchitecture

Restructuration d’un bâtiment de Santé par NBJ architectes
Restructuration d’un bâtiment de Santé par NBJ architectes
Restructuration d’un bâtiment de Santé par NBJ architectes
Restructuration d’un bâtiment de Santé par NBJ architectes
Restructuration d’un bâtiment de Santé par NBJ architectes
Restructuration d’un bâtiment de Santé par NBJ architectes
Restructuration d’un bâtiment de Santé par NBJ architectes
Restructuration d’un bâtiment de Santé par NBJ architectes
Restructuration d’un bâtiment de Santé par NBJ architectes
Restructuration d’un bâtiment de Santé par NBJ architectes
Restructuration d’un bâtiment de Santé par NBJ architectes
Restructuration d’un bâtiment de Santé par NBJ architectes
Mot clefs
Catégories

Recevez la newsletter

CYBER