• Accueil
  •  > 
  • Repenser le Pont neuf un projet manifeste de Stéphane Malka
Rejoignez Cyberarchi : 

Repenser le Pont neuf un projet manifeste de Stéphane Malka

T.Spella, L. Clément / MALKA ARCHITECTURE 2014 : Copyright 2019

Dans son livre « Le Petit Pari(s) » Stéphane Malka développe d’audacieuses idées qui non seulement tentent d’habiter l’espace public mais apportent des réponses courageuses à l’appropriation de la ville. Repenser le Pont Neuf, est un projet qui encore une fois mérite l’attention de tous.

 
 
A+
 
a-
 

Habiter le pont Neuf une folie ? Non, tout simplement une réponse osée qui met en avant l’urgence à la fois économique et sociale et qui tend au-delà de simples gestes de survie à exaucer une manière d’être : celle d’un architecte qui aspire à transformer la ville pour qu’elle devienne un territoire pour tous.

Le virus bienfaisant

Pour cela, Stéphane Malka, provocateur qu’il est, n’hésite pas, une fois de plus à bousculer certaines idées reçues et présente un projet qui comme un virus profite de l’optimisation de l’espace public pour s’y incruster et se propager. Une semence en quelque sorte qui prend racine sur l’un des piliers du patrimoine parisien, le Pont Neuf et qui dans une logique de superposition, addition et extension reconquiert l’ensemble et le rend utile.

Si les images qui accompagnent l’idée sont trompeuses ou irréelles, la vision est loin d’être utopique. Le but du projet est clair, construire une ville alternative et modulable, un «ghetto volontaire» (selon l’architecte) qui recouvre le pont et joint une rive à l’autre. C’est une cité nomade où la vie s’organise autour de diverses activités comme les habitations, les bureaux, les boutiques ; où l’on trouve également des salles de sport, des restaurants familiaux et même des galeries d’art. En somme, une ville avec un grand V gérée par ses habitants pour le bien de la communauté.

Réinventer Paris bien avant « Réinventer Paris »

D’autant plus qu’il s’agit d’une conception qui devrait nécessiter un coût raisonnable si nous prenons en compte la structure même qui se greffe au pont. Stéphane Malka a l’habitude des ouvrages économiquement tenables et pour preuve, l’une de ses conceptions éphémères de maison sans propriétaire (la «Bow-House») qui est restée pendant une année entière aux Pays-Bas.

Coopter l’infrastructure existante pour mieux utiliser l’espace pour les résidents reste l’un des soucis majeurs que l’architecte défend avec ferveur. La dimension sociale des idées de Stéphane Malka n’est plus à démontrer. Et si jamais l’idée de repenser le pont neuf faisait son chemin parmi les autorités ?

Comme si, avec son livre « Le Petit Pari(s) » et les idées qui s’y développent, Stéphane Malka a précédé l’opération « Réinventer Paris » lancée récemment par la mairie de la capitale française, un appel à projets urbains innovants où l’on propose à tous les professionnels 23 sites pour exprimer leurs talents.

Un talent particulier qui entre provocation et persévération ne cesse de remuer la ville.

Sipane Hoh

Plus d'infos : Le Petit Pari(s) paru le 15 Avril 2014 aux Editions Courtes et Longues.

 

 

Repenser le Pont neuf un projet manifeste de Stéphane Malka
Repenser le Pont neuf un projet manifeste de Stéphane Malka
Repenser le Pont neuf un projet manifeste de Stéphane Malka
Repenser le Pont neuf un projet manifeste de Stéphane Malka
Repenser le Pont neuf un projet manifeste de Stéphane Malka
Repenser le Pont neuf un projet manifeste de Stéphane Malka
Repenser le Pont neuf un projet manifeste de Stéphane Malka
Mot clefs
Catégories
CYBER