• Accueil
  •  > 
  • Réhabilitation : Le Logis du Bras d'Or ou le patrimoine aixois préservé
Rejoignez Cyberarchi : 

Réhabilitation : Le Logis du Bras d'Or ou le patrimoine aixois préservé

© Cyberarchi 2019

Menacée de démolition à quatre reprises, la bastide provençale où vécut le célèbre compositeur Darius Milhaud a finalement été rénovée par le cabinet d'architectes marseillais Atelier 9. Proposer un concept respectueux du passé mais néanmoins cohérent avec ses nouvelles fonctions, tel était l'enjeu de cette délicate mission dont la réussite est reconnue de façon unanime.

 
 
A+
 
a-
 

Cette réhabilitation renforce l'offre culturelle et historique de la ville, propriétaire du Logis du Bras d'Or, lequel poursuit désormais son histoire sous les traits de l'Arcade, agence régionale du spectacle qui occupe les lieux depuis le mois d'octobre 2008.

Un éclat retrouvé

Un challenge de taille pour Atelier 9 qui a dû concevoir un projet fidèle aux attentes de chacun. Il était important de conserver l'aspect extérieur en le valorisant. Pour cela, un travail de mise à nu, de restauration et de reconstitution a été entrepris. La façade arrière est ainsi entièrement réédifiée avec 8 travées d'ouvertures et la corniche de toiture à denticule a été reformée.

Les couleurs choisies pour l'extérieur varient selon les matières, gris foncé pour les serrureries et gris clair pour les menuiseries restaurées. Eléments neufs et restaurés se fondent ainsi harmonieusement dans la chaux déclinée en deux teintes pierre. Un ton clair a été choisi pour la façade courante tandis que les encadrements de baies et chaîne d'angle sont plus soutenus, avec une nuance rosée rappelant celle des tuiles anciennes qui coiffe l'édifice et celle du sol en pierre d'ocre.

Mise en scène de couleurs

La rénovation intérieure a été plus poussée afin d'accueillir l'Arcade et son public issu du monde culturel. Toujours dans le respect de l'existant, Atelier 9 a fait le choix de sublimer plutôt que de transformer et même de recréer des éléments abîmés à l'image d'une cheminée reproduite par un marbrier. C'est le choix des couleurs et des accessoires plus contemporains qui confèrent au lieu le charme qui est le sien aujourd'hui.

Un lustre blanc à spirales côtoie un escalier tournant en bois et un carrelage d'époque. Le premier étage attire notamment l'attention par la mise en scène de couleurs choisies pour ces trois pièces en enfilade. Le vert d'une cheminée en marbre est repris sur des décors en bois pour harmoniser un soubassement. La pièce centrale jouit d'un étonnant décor de staff au plafond mis en relief par des boiseries peintes en violet. Le rouge conclut l'enfilade avec en toile de fond une cheminée en marbre blanc.

Un espace fonctionnel

Une extension soulignée d'une verrière filante a été créée en sous-sol pour accueillir un grand espace de réunion modulable. Juste au dessus, en prolongement du rez-de-chaussée, une cour a été aménagée et bordée de plantations pour une transition plus douce avec les immeubles voisins du nouveau quartier Sextius Mirabeau.

Fiche technique

Architectes : Atelier 9 (Guy Daher, François Guy et Fabienne Betoulaud), assistante Claire Giesbert
Maître d'Ouvrage : Ville d'Aix en Provence
Maître d'Ouvrage délégué : SEMEPA
Coût des travaux : 1.850.000€ HT
Démarrage des travaux : avril 2007
Fin des Travaux : mai 2008

Réhabilitation : Le Logis du Bras d'Or ou le patrimoine aixois préservé
Réhabilitation : Le Logis du Bras d'Or ou le patrimoine aixois préservé
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER