• Accueil
  •  > 
  • Quelles prisons en France au XXIème siècle ?
Rejoignez Cyberarchi : 

Quelles prisons en France au XXIème siècle ?

© Cyberarchi 2019

L'architecture de prison va-t-elle sortir de la confidentialité ? Le vaste marché ouvert par Dominique Perben, ministre de la justice, peut le laisser penser. Des prisons en ville ou à la campagne ? De quelles tailles ? Imaginer les prisons du XXIème siècle est le challenge offert aux architectes.

 
 
A+
 
a-
 

Avec la loi Perben, adoptée en août dernier, c'est un vaste chantier de construction de prisons qui s'ouvrira bientôt. En effet, 7.000 places dans une trentaine de nouveaux établissements pénitentiaires et la rénovation de 4.000 autres sont prévues entre 2003 et 2007 pour un budget d'environ 670 millions d'euros.

Or, si le marché de l'architecture de prisons est encore aujourd'hui dans les mains de quelques architectes spécialisés, la taille de ce chantier et la variété des projets (centre fermé pour jeunes, maison d'arrêt, de 200 à 600 places), peut encourager de nouveaux acteurs à s'y intéresser. D'autant que les contraintes imposées par une administration hantée par la sécurité sont un véritable challenge.

Ce nouveau programme (après le programme 13000 en 1988 et le programme 4000 en 1998) en sera peut-être l'occasion. "Qu'est-ce qu'une prison ? Le but est de rendre plus de liberté en toute sécurité, c'est contradictoire et compliqué", explique Guillaume Blanchard, un jeune architecte passionné par le sujet. "Imaginer une prison, c'est l'un des aspects les plus nobles et les plus difficiles de notre métier", dit-il. De jeunes architectes, motivés par la perspective d'ouverture d'un vaste marché, commencent donc à y réfléchir. D'autant que le marché français n'est pas le seul. Tous les pays de l'est qui espèrent une adhésion à l'Union Européenne doivent respecter une clause de construction de prisons en remplacements des 'goulags' hérités de l'ère soviétique. En France, une prison de 600 places représente un budget d'environ 33 millions d'euros.

En tout état de cause, l'époque des prisons construites à la campagne est en partie révolue car l'éloignement des centres urbains de tels établissements s'est révélé problématique. Pour des questions foncières, entre autres, les prisons ne seront plus non plus en centre ville mais plutôt en périphérie, dans des zones industrielles afin de réduire au minimum les nuisances pour les riverains.

"J'essaye d'améliorer la douleur que subissent les détenus", assure Guy Autran. "La privation de liberté est une punition suffisante de mon point de vue. Mais la prison n'est pas l'objet d'une réinsertion possible malgré nos efforts. On tente d'en offrir la possibilité mais c'est l'administration qui décide". La France compte à ce jour 187 établissements pénitentiaires, du plus petit (80 détenus à Montauban) au gigantesque (plus de 4.000 à Fleury-Mérogis). Seulement 55 de ces sites sont aux normes (la rénovation de plusieurs sites - Fresnes, Fleury, la Santé par exemple - est déjà engagée). Les premiers concours devraient être lancés début 2003.

Christophe Leray

Quelles prisons en France au XXIème siècle ?
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER