• Accueil
  •  > 
  • Quel avenir pour l'Ecole de plein air ?
Rejoignez Cyberarchi : 

Quel avenir pour l'Ecole de plein air ?

DR : Copyright 2018

Site emblématique de Suresnes, bâtiment d'exception, source d'intérêt pour architectes et urbanistes, l'Ecole des architectes Eugène Beaudouin et Marcel Lods a été le sujet de la réflexion des candidats à l'édition 2018 du concours BIM.

 

 

 
 
A+
 
a-
 

Ceux-ci devaient fournir la maquette numérique d'un collège pour 500 élèves et proposer une idée de réaffectation pour l'Ecole de Plein Air située sur le site du concours. Plus de 60 dossiers de candidatures ont été déposés et dix, émanant pour l'essentiel de jeunes architectes ont été préselectionnés par le jury. La soirée de remise des prix s'est déroulée le 26 avril à Paris 18ème à la Halle Pajol, premier éco-quartier parisien.

Méthode de travail BIM, processus de collaboration, parti-pris architecturaux, réflexion sur l'avenir de ce territoire suresnois, les lauréats ont profité de cette occasion pour présenter leur projet et leur réflexion. François Chatillon, architecte en chef des Monuments historiques, Fabienne Garrigues et Jean-Noël Burnod d'Ateliers 2/3/4 et Christophe Leray, rédacteur en chef de Chroniques d'Architecture, ont écouté attentivement « les grands architectes de demain ».

 

Un patrimoine en danger

 

Classée Monument historique en 2002, l'Ecole de plein air est aujourd'hui un patrimoine en grand danger, voué, si rien n'est fait, à l'abandon ou à la destruction. La ville de Suresnes n'est pas propriétaire des lieux. C'est au Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation qu'ils appartiennent. Toutefois, la Ville s'est mobilisée sur plusieurs plans pour sensibiliser au devenir du bâtiment.

Elle s'est associée tout d'abord au concours BIM organisé par la société Polantis. Elle a mis en œuvre la restauration du globe terrestre monumental qui orne l'entrée du bâtiment, achevée cette année avec le soutien d'une souscription publique. Elle a déposé enfin un dossier auprès de la mission Bern pour la sauvegarde du patrimoine en péril confiée à Stéphane Bern pour affirmer la pertinence et la nécessité de sa conservation.

L'INSHEA (Institut national supérieur de formation et de recherche pour l'éducation des jeunes handicapés) occupe l'Ecole depuis 2005. Attaché au devenir des lieux, l'Institut a permis par sa présence d'en maintenir un niveau minimum d'entretien, et s'est associé à ces initiatives.

 

LP

 

Prix

L'équipe d'architectes lauréats se verra récompensée d'une prime de 10.000 €, le deuxième et le troisième projets lauréats recevront respectivement 5.000 € et 2.500 €.


Plein air

Le mouvement des écoles de plein air dans la première moitié du 20e siècle a connu un grand succès dans les pays occidentaux. Destinés en premier lieu aux enfants pré-tuberculeux, ces établissements scolaires particuliers ont constitué un carrefour d’innovations associant médecins, pédagogues et architectes. En savoir plus.

Concours BIM 2018
Mot clefs
Catégories
CYBER