• Accueil
  •  > 
  • Quand les logements sociaux jouent les lucioles
Rejoignez Cyberarchi : 

Quand les logements sociaux jouent les lucioles

SKP Architecture : Copyright 2019

En Italie, les architectes de l’agence SKP Architecture viennent d’être nommés lauréats pour un concours de création de quarante-cinq logements sociaux où la créativité se joint à la fonctionnalité. Le résultat est à la fois agréable et innovant.

 
 
A+
 
a-
 

En 2013, la ville italienne de Santeramo in Colle a organisé un concours de logements sociaux pour quarante-cinq unités d'habitation sur 2250 m² se situant au sein d'un écoquartier en pleine expansion. C'est le projet de l'agence parisienne SKP Architecture (Jonny Sturari, Johan Kohls et Camille Petit) qui a été choisi parmi une multitude de propositions.

Selon les architectes, dès le départ, l'enjeu principal du projet était de créer une « charnière » urbaine dont le rôle serait la liaison entre différentes entités contextuelles à forte divergence sociale et urbaine. L'écoquartier, qui se trouve non loin du centre-ville, se développe en direction de ce dernier pour accueillir les flux des piétons et aussi des automobiles, il dispose également d'un parc biologique administré par les usagers. Une coopération éco-citoyenne dans l'entretien de l'espace semi-public est donc mise en place et donne par conséquent à l'ensemble une signature unique en terme d'identité.

Concernant les logements, sur un bout de terrain exigu, les trois blocs d'habitations placés en quinconce pour faciliter d'une part l'accès à la parcelle et pour donner une luminosité complète à l'intérieur de chaque unité. Ainsi, tous les appartements sont dotés de terrasses et possèdent des vues dégagés sur les environs. L'agencement intérieur est simple mais à la fois efficace et fonctionnel. La nuit, une fois éclairées, les cellules deviennent des lanternes d'où l'appellation choisie par les architectes pour qualifier le projet.

En plus de l'accessibilité, les architectes étaient soucieux de répondre aux normes actuelles de durabilité tout en réduisant au maximum le coût global de l'opération. En conséquence, des cellules préfabriquées faciles à monter ont été choisies comme solution. Savamment empilées, de manière à en tirer le meilleur avantage, ces alvéoles aux grandes baies vitrées s'avèrent être facilement réalisables que ce soit par les artisans ou les industriels locaux, chose qui, entre autres, a fini de convaincre les organisateurs du concours.

A Santeramo in Colle, dans un contexte économique difficile pour tous, les architectes de l'agence SKP Architecture ont réussi le défi de concevoir des logements respectueux de leur environnement, facilement constructibles et plastiquement irréprochables. Un projet qui peut devenir un exemple à suivre.

Les images : © SKP Architecture.

 

Sipane Hoh

Quand les logements sociaux jouent les lucioles
Quand les logements sociaux jouent les lucioles
Quand les logements sociaux jouent les lucioles
Quand les logements sociaux jouent les lucioles
Quand les logements sociaux jouent les lucioles
Mot clefs
Catégories
CYBER