• Accueil
  •  > 
  • Quand Laurent Goudchaux manie les matières
Rejoignez Cyberarchi : 

Quand Laurent Goudchaux manie les matières

C’est  le chemin de la transformation d’un ancien atelier en une maison familiale. En plein cœur de Paris, dans la rue Saint-Honoré l’architecte Laurent Goudchaux a réalisé son habitation. Le résultat ? Un minutieux savoir-faire qui manie les matières. 

 
 
A+
 
a-
 

Situé non loin de la place Vendôme, la résidence, dissimulée au fond d’une parcelle et donnant sur une grande cour commune intérieure affiche un certain caractère. Dans un quartier où se régénère habituellement le bâti ancien sur lui-même, la construction destinée à accueillir la famille de l’architecte semble au premier regard assez simple. Mais une fois la porte franchie et la découverte terminée, l’ensemble retrouve son côté complexe qui montre la maîtrise de son architecte.


Tetris rue Saint Honoré


La maison donne sur la cour avec une seule façade, le reste du volume étant enclavé entre les immeubles voisins. Comme si l’ensemble, constitué de quatre niveaux dont un sous-sol a fini par trouver sa place dans le micro fractal urbain où il se trouve. Dans ce contexte restreint, notons la difficulté de la création d’un sous-sol qui offre à la famille plusieurs espaces de loisirs. Une excavation laborieuse, délicate, de longue haleine.

Tandis que le rez-de-chaussée abrite deux chambres à coucher, c’est le premier étage dont la façade est habillée en acier Corten qui attire l’attention. Pourtant, le jeu de niveaux entre les étages ne laisse pas indifférent, il montre même un exercice indispensable auquel s’est livré l’architecte pour pouvoir répondre à ses exigences personnelles, le but étant le non dépassement de la hauteur autorisée concernant le bâti.

Revenons au premier étage qui comprend le salon et la salle à manger, il s’agit d’un volume imposant, avec un plafond plus haut que celui des autres pièces, entièrement vitré où le visiteur, tout en étant à l’intérieur, a l’impression d’être dans l’ancienne cour avoisinante devenue un jardin. Cependant, vu de l’extérieur, l’effet est tout autre. Dès lors que les ouvertures du rez-de-chaussée sont closes, le volume en Corten donne l’impression d’un doux flottement. Quant au dernier étage, l’architecte y a installé un volume en acier inoxydable poli miroir qui reflète son environnement. Une généreuse terrasse discrète complète l’ensemble.


Les nobles matières


Dans la maison de la famille Goudchaux, le soin apporté aux détails est significatif. Tous les matériaux intérieurs ont été choisis exclusivement à partir de produits naturels bruts tels que la pierre et le bois dont on ressent la présence par petites touches dans plusieurs pièces. Un petit coup de cœur pour la rampe de travertin qui est intégrée au mur de l’escalier et qui, selon les dires de l’architecte, serait une réponse purement pratique même si son effet reste vivement esthétique. L’ambiance générale respire une certaine considération pour le design et les quelques objets sont là pour le rappeler.

A part sa résidence actuelle, Laurent Goudchaux qui gère l’agence d’architecture Goudchaux Architectes & Associés, a réalisé plusieurs projets comme par exemple la restructuration du bâtiment des archives de la Cour des Comptes en immeuble de bureaux à Paris en collaboration avec Daufresne Le Garrec & Associés, le projet d’une construction de cinq maisons familiales à Colombes, la transformation d’un ensemble à usage d’activité en sept maisons à Boulogne-Billancourt, la construction d’un immeuble à usage de commerce et d’habitation à Boulogne-Billancourt dont le chantier va démarrer bientôt ou encore un nouveau projet d’un immeuble non loin de la gare Montparnasse, pour ne pas citer d’autres. Cependant, un lien unit tous ces projets, il s’agit de promoteurs privés. Au moment où de nombreux architectes se tournent vers la commande publique, Laurent Goudchaux garde une clientèle privée. « Le plus dur c’est la plupart des fois de convaincre » dit-il en parlant des autorités qui devraient valider son projet. Mais selon l’architecte, une fois bien expliqué, le projet trouvera l’aval attendu, place donc à la réalisation.

Par ailleurs, l’architecte ouvre son agence à la jeunesse que ce soit pour accomplir leurs stages ou pour commencer leur carrière, il considère que la coexistence des âges ou la provenance des divers horizons constitue une richesse. A l’agence Goudchaux, l’ambiance semble être joviale sans négliger la mesure et l’intransigeance. Une intransigeance que l’on trouve en concentré dans la réalisation de la maison qui lui est destinée.


Sipane Hoh

 

Laurent Goudchaux
Laurent Goudchaux
Laurent Goudchaux
Laurent Goudchaux
Laurent Goudchaux
Laurent Goudchaux
Laurent Goudchaux
Laurent Goudchaux
Laurent Goudchaux
Laurent Goudchaux
Laurent Goudchaux
Laurent Goudchaux
Laurent Goudchaux
Laurent Goudchaux
Laurent Goudchaux
Laurent Goudchaux
Laurent Goudchaux
Laurent Goudchaux
Laurent Goudchaux
Laurent Goudchaux
Mot clefs
Catégories

Recevez la newsletter

CYBER